à la uneActualités du ClubCompétitionsL'équipeRésumé de match

PSG v Amiens : Une victoire en guise de cadeau de Noël

Paris s’impose logiquement et facilement contre Amiens (4-1). Avec 7 points d’avance sur l’OM et un match en plus à jouer, les Parisiens peuvent partir en vacances l’esprit tranquille.

Paris recevait donc Amiens pour le dernier match aller de cette saison 2019-2020, même si les Parisiens comptent un match de retard à jouer à Monaco en janvier. Draxler, Gueye, Cavani, Kimpembe, Dagba et Kurzawa sont finalement absents. Pour cette dernière rencontre de l’année 2019, Thomas Tuchel reste dans son système des derniers matchs, en 4-4-2, avec Marquinhos et Paredes devant la défense et donc Verratti sur le banc.

D’entrée, après une très longue séquence de possession, le PSG se crée une première situation sur un centre de Meunier mais Icardi ne réussit pas rabattre le ballon qui passe au-dessus. Puis, sur une accélération de Mbappé qui centre, c’est Di Maria qui envoie sa reprise au-dessus. Bizarrement, c’est sur contre-attaque que Paris va ouvrir le score.

Les Amiénois ont une première possession de balle. Ils avancent et vont s’enflammer jusqu’à oublier Mbappé. A la récupération, Icardi remise sur Neymar qui lance le français en une touche. Parti de son camp, le numéro 7 parisien fixe fixer Gurtner et le trompe d’une balle piquée (1-0, 10ème minute).

Paris continue. Sur chaque récupération amiénoise, les hommes de la capitale défendent en avançant et récupèrent le ballon presque immédiatement. Di Maria est tout près d’inscrire le deuxième but, sur une magnifique ouverture de Neymar,  mais sa tentative de lob termine sa course dans les bras du gardien amiénois.

Le 4-4-2 a fait du bien à tout le monde

A la 20ème minute, Diallo s’assoit, apparemment victime d’un claquage. Nouvelle blessure musculaire pour un joueur parisien. Il est remplacé par Verratti et Marquinhos redescend en défense centrale, le poste qu’il devrait occuper normalement. Le rythme a un peu baissé, mais Paris se crée encore une occasion, par Di Maria, Paredes et Neymar  qui vont successivement être contrés par Gurtner et la défense amiénoise.

Pendant ce temps, les supporters de la tribune Auteuil quittent le stade en déployant cette banderole: « 2 minutes pour montrer à la ligue ce qu’ils ont fait à Sainté ». Et effectivement, deux minutes sans la tribune Auteuil, c’était très calme, on se serait cru au théâtre. Bref.

Effet ou pas, le dernier quart d’heure des parisiens est moins bon. Moins de pressing, moins de justesse dans les transmissions, Paris recule même légèrement. Et c’est encore sur un contre que les parisiens sont tout près d’inscrire le deuxième but, mais cette fois-ci, Mbappé ne conclut pas. A la pause, Paris mène logiquement 1-0 mais n’a pas réussi à faire le break.

Paris fait la différence en seconde période 

Dès le retour des vestiaires, c’est fait. Di Maria décale Icardi. L’Argentin crochète son défenseur et pousse le ballon du bout du pied vers Neymar qui inscrit le deuxième but parisien (2-0, 46ème).

Amiens se crée une occasion sur coup de pied arrêté mais Navas veille. Malheureusement, Silva se blesse en retombant mal après un duel aérien. Kehrer prend sa place. Peu après l’heure de jeu, Neymar a le ballon côté gauche. Longue transversale sur Di Maria. « El Fideo » rentre vers l’intérieur, attend l’appel de Mbappé et le sert. L’international français frappe en une touche au premier poteau et trompe Gurtner. (3-0, 65ème).

A la 70ème minute, Amiens va réussir à réduire le score sur un but de Mendoza (3-1). On peut penser que si Bernat ne touche pas le ballon, Navas était dessus. Dommage. Paris procède par à-coups, mais ça peut faire mal à chaque fois. Comme à la 83ème minute, quand le latéral international espagnole trouve un centre parfait au second poteau pour un Icardi qui se jette et de volée inscrit le 4ème but parisien (4-1, 84ème).

Thomas Tuchel offre alors quelques minutes à Sarabia en remplacement de Di Maria. Le PSG s’impose 4-1 au terme d’un match maitrisé. Les Parisiens peuvent être satisfaits de la première partie de saison, partir en vacances tranquillement avant d’entamer la partie de la saison qui compte vraiment.

Homme du match

Mbappé: 8. Deux nouveaux buts pour l’attaquant parisien marquant au passage son 41ème but en 2019. Et pour le jeune joueur de 21 ans, le 4-4-2 a l’air de lui avoir fait du bien.

Les notes des joueurs

Navas : 6. Peu sollicité, il est toujours bien placé. Et il réalise l’arrêt qu’il faut quand il faut.

Meunier : 6. Quelques retours intéressants défensivement, il a bien utilisé son couloir offensivement. Un peu de déchet dans les centres malgré tout.

Silva : 6. Avant sa sortie sur blessure, il avait de nouveau été parfait défensivement.

Diallo : Non noté. Blessé dès la 20ème minute. L’ancien joueur de Dortmund semble souffrir d’une blessure musculaire , une de plus pour Paris…

Bernat : 6,5. Peu sollicité défensivement, il a bien pris son couloir pour apporter offensivement.

Marquinhos : 6,5. De nouveau trimballé, il a débuté milieu avant de redescendre suite à la blessure de Diallo. Il a fait le job et a terminé le match avec le brassard.

Paredes : 7. Il est de mieux en mieux, que ce soit dans ses interventions que dans l’utilisation du ballon. Le 4-4-2 a l’air de l’avoir libéré.

Neymar : 7,5. Encore un match de classe pour le Brésilien. Il a régalé avec le ballon, mais il a aussi travaillé défensivement.

Di Maria : 6,5. Il a été bon, mais il nous a tellement habitué à des matchs énormes depuis le début de saison, qu’on sent qu’il marque un peu le pas. Mais tout est relatif.

Icardi : 6. Toujours intéressant dans ses déplacements, il libère des espaces pour Mbappé. Mais surtout, il a encore marqué un but. Une efficacité redoutable.

Verratti : 6. Il a fait du Verratti, jouant juste, sortant proprement les ballons.

Kehrer : Entré à la place de Tiago Silva, il n’a pas eu grand-chose à faire.

 

Crédit photo : psg.fr

Paris United

GRATUIT
VOIR