Résumé de match

Paris s’est fait peur mais s’impose à Nîmes

En déplacement sur le terrain de Nîmes, samedi 1er septembre pour la 4e journée de Ligue 1, le PSG s’est mis en danger mais a vaincu les Gardois (2-4).

Une quatrième victoire en autant de matches de championnat

Paris a tremblé mais a fait le nécessaire pour battre Nîmes (2-4), samedi, au stade des Costières. Après quatre journées, le PSG est leader, seule équipe de Ligue 1 à avoir remporté tous ses matches depuis le début de saison.

Paris en mode diesel

Les hommes de Thomas Tuchel, alignés en 4-3-3, avaient pourtant pris le match par le bon bout. En début de rencontre, les occasions sont parisiennes. La première mèche est allumée par Kylian Mbappé. Lancé en profondeur par Neymar, le champion du monde repique dans l’axe mais sa frappe du gauche est contrée par une vigilante défense nîmoise (0-0, 11e).

Sur le corner, la connexion Ney-Kylian remet ça. Centre du brésilien, Mbappé tente une reprise dans les 6 mètres. Hélas, il écrase trop sa volée qui rebondit avant de passer au-dessus des buts de Bernardoni.

Faute de conclure, Paris s’expose à une mauvaise surprise. Ripart se retrouve seul dans la surface parisienne. Son tir est contré par Aréola qui sauve les siens.

Cette action a le mérite de réveiller les champions de France. Sur son côté droit, Meunier effectue un une-deux avec Mbappé. Le Belge se retrouve seul et sa passe à raz-de-terre trouve Neymar qui se jette pour l’ouverture du score. (0-1, 36e).

Le Brésilien célèbre son but en mimant un enfant qui pleure. Une dédicace aux supporters nîmois qui ont déployé une banderole pour le charrier.

Dans les minutes qui suivent, Di Maria met une merveille de corner direct qui trompe Bernardoni qui a eu l’imprudence de ne pas placer de défenseur au premier poteau.

Sanction (0-2, 40e). L’Argentin inscrit son premier but de la saison en championnat.

Ça commence à sentir bon pour Paris. Surtout qu’une nouvelle parade d’Areola, face à Guillaume, permet aux Parisiens de rentrer au vestiaire avec deux buts d’avance.

Nîmes fait chavirer le stade des Costières

On pense alors que Paris a fait le plus dur. Faux ! Sur une action menée par le très remuant Thioub. Le marquage de Marquinhos est trop large et l’attaquant nîmois trouve Bobichon, à l’entrée des 16 mètres, qui dépose la balle dans la lucarne du portier parisien (1-2, 63e). Nîmes revient dans la partie.

Une poignée de minutes plus tard, à la 69e, l’arbitre accorde, avec l’aide de la VAR, un penatly logique en faveur de Nîmes pour une faute de Thiago Silva, en retard.

Savanier ne se fait pas prier pour tromper le gardien du PSG et ramener son équipe à égalité (2-2, 71e).

Nîmes peut se mettre à rêver d’un exploit. Sur l’action suivante, un nouveau centre de Thioub termine dans les pieds d’Alakouch qui frappe le haut de la barre du gardien réunionnais. Les joueurs de Bernard Blaquart ont laissé passer leur chance. Paris se remet la tête à l’endroit.

Le PSG remet de l’ordre, l’expulsion de Mbappé

Suite à une interception pleine de détermination, Kimpembe balance une transversale millimétrée pour Kylian Mbappé. L’attaquant contrôle merveilleusement le ballon avant de crucifier Bernardoni (2-3, 77e). Il ne manque plus qu’un petit but du Matador pour se dire que c’est une belle journée.

Il arrive dans les ultimes instants de la rencontre. Cavani reçoit la balle dans la surface et se retrouve seul face au portier nîmois et le trompe tranquillement d’un extérieur du pied (2-4, 92e).

Le PSG se dirige sereinement vers une nouvelle victoire quand Mbappé se fait faucher par Savanier. Le Parisien ne se contrôle pas et bouscule le nîmois qui tombe comme une feuille morte. Carton rouge pour les deux joueurs. Le verdict de la Commission de disciple est tombé le mercredi 5 septembre. Mbappé a écopé de 3 matches de suspension. Ça aurait pu être pire.

Au final, le PSG aura lutté pour remporter une belle victoire face à une équipe de Nîmes combattive.

Les Gardois ont bousculé le PSG mais la qualité des joueurs de Thomas Tuchel a fait la différence. La victoire est là et c’est l’essentiel pour une équipe encore en rodage. Après quatre journées, le PSG est déjà leader de la Ligue.

Prochaine rencontre, le vendredi 14 septembre avec la réception de Saint-Étienne (20h45). En attendant, c’est la trêve internationale.

 

Les notes

Areola: 7

N’Soki: 4

Kimpembe: 7

T. Silva: 5

Meunier: 6

Rabiot: 5,5

Marquinhos: 4

Di Maria: 5

Neymar: 6,5

Mbappé: 7

Cavani: 5

Note du match : 4. Un match de football avec six buts est forcément agréable. Encore plus avec la victoire.

Homme du match: Mbappé 7


 

Ce titre aurait pu revenir à Kimpembe, qui a insufflé la hargne et l’énergie nécessaires à son équipe pour reprendre l’avantage. Mais Kylian Mbappé a pesé offensivement et s’est montré dangereux et efficace. Il a bien combiné avec ses partenaires et sait se rendre disponible.

Dès le début du match, on a senti l’international français tendu et son expulsion a terni sa prestation.

X. Shamrock

Paris United

GRATUIT
VOIR