à la uneArticleCompétitionsL'équipeLe ClubRésumé de match

Nantes v PSG : Une victoire et des blessés

Dans un match de faible qualité, le PSG poursuit sa série de victoires en allant s’imposer à Nantes (0-3). Malheureusement, il perd Kean et Mbappé est sorti gêné à la cuisse.

C’est le genre de match piège, placé entre deux matchs importants de Ligue des champions, dans un calendrier infernal et avec un effectif où les blessés s’accumulent. En allant à Nantes, l’essentiel pour Paris était de continuer à gagner en évitant de nouveaux blessés.

En faisant tourner, Thomas Tuchel montre qu’il faut tout calculer en ce moment. Marquinhos et Kimpembe se retrouvent sur le banc, Diallo, Dagba, Sarabia, Gueye et Rafinha sont titularisés.

La première période va être indigeste. Plutôt en place en début de rencontre, les Parisiens vont alors oublier de jouer. Les Nantais ne sont pas transcendants mais, voyant que les partenaires de Mbappé ne sont pas dangereux, ils vont prendre confiance. En point d’orgue, une séquence de plus de deux minutes pendant laquelle les canaris vont confisquer le ballon jusqu’à se retrouver en situation de marquer. Heureusement pour les Parisiens, Simon, seul à deux mètres du but vide, manque le ballon.

Encore un blessé

Les Parisiens vont se créer quelques situations, comme lorsque Mbappé manque sa reprise, mais c’est, dans l’ensemble, une mauvaise première période. 0-0, c’est le score à la pause.

Au retour des vestiaires, Kays Ruiz remplace Moïse Kean, qui a ressenti une douleur au mollet. Paris est mieux, ça joue un peu plus vite et ça déstabilise un peu plus les Nantais. Paris va concrétiser par Herrera, bien servi par Mbappé.

Nantes n’y est déjà plus et Paris, sans forcer, va prendre le large. Suite à une (très légère ?) faute sur le champion du monde, ce dernier va transformer le penalty. 2-0, à moins d’une demi-heure de la fin, on se dit que c’est réglé. Mais quelques minutes plus tard, sur un centre dans la surface, Dagba se jette et déséquilibre Coco. Bamba s’élance mais Navas, encore une fois impérial, détourne. C’en est fini des chances nantaises d’espérer un résultat.

A un quart d’heure de la fin, c’est au tour de Mbappé de demander le changement après avoir ressenti une gêne à la cuisse. Et à deux minutes de la fin du match, Sarabia hérite d’une mauvaise relance de Louza pour, d’une balle piquée, inscrire le troisième but parisien. 0-3, ce sera le score final.

Paris devait gagner, et c’est fait. Paris devait éviter de revenir avec des blessés, et c’est raté. Pour Kean, qui a ressenti une douleur au mollet, le match de Leipzig risque d’arriver un peu trop vite pour être rétabli. Pour Mbappé, il faut espérer qu’il soit sorti à temps pour éviter, lui-aussi, une absence pour le match de Ligue des champions de mercredi.

Pour le reste, est-il encore nécessaire de parler de jeu ? La première période fut très mauvaise, avec pour seul objectif de donner le ballon à Mbappé et advienne que pourra. La seconde fut un peu meilleure, suffisante en tout cas pour s’imposer.

Dans ce match, Navas a encore permis à ses partenaires de ne pas vivre une soirée cauchemar en effectuant les arrêts qu’il fallait, notamment sur ce penalty qui aurait pu relancer la rencontre. Derrière, Danilo a assuré l’essentiel. Avec lui, Diallo a montré de grosses lacunes, notamment dans sa lecture du jeu. A droite, Dagba a provoqué le penalty mais il a aussi été en difficulté sur le peu d’offensives nantaises. Et offensivement, c’est le néant. A gauche, Bakker a été sérieux. Ce soir, c’est déjà pas mal.

La bonne rentrée des deux titis

Au milieu, Rafinha a essayé de jouer mais devant le peu de mouvement autour de lui, ce fut très compliqué. Herrera a marqué un but important qui a permis de libérer les siens. Quant à Gueye, placé devant la défense, il n’a pris aucun risque.

Devant, Mbappé fut, encore une fois, le détonateur. Alors oui, on peut lui reprocher certains excès d’individualisme, de vouloir dribbler arrêté, mais en même temps, le danger ne vient que de lui. Kean a eu du mal à exister ce soir. Mais c’est normal. Quand vous avez si peu joué la saison d’avant, votre corps n’est pas prêt à encaisser des matchs tous les trois jours. Et il l’a payé en sortant blessé. Enfin, Sarabia a été en grande difficulté pendant 70 minutes. Puis, à la sortie de Mbappé, il a été un peu meilleur. Faut-il y voir un lien ?

Pour terminer, Kays Ruiz a fait une entrée plutôt intéressante. En tout cas, elle a correspondu à un meilleur visage du PSG. Il gagnerait encore à épurer son jeu, mais il a montré qu’il pouvait largement faire partie de la rotation dans ce genre de match. Quant à Fadiga, il joue simple et vers l’avant. Lui-aussi est bien entré et il mériterait sûrement un peu plus de temps de jeu, surtout dans cette période où certains ont l’air très fatigué.

Thomas Tuchel a désormais quatre jours pour préparer Leipzig, avec, normalement le retour de Paredes et Icardi à l’entrainement lundi. Dans la période actuelle, ce ne sera pas un luxe.

Paris United

GRATUIT
VOIR