psg.fr
à la uneAprès matchRésumé de match

Nantes v PSG : Encore raté !!

Le Paris Saint-Germain rate une nouvelle fois le coche en déplacement à la Beaujoire.  Pour ce match en retard de la 28ème journée, reporté pour cause du mouvement des gilets jaunes, l’équipe de Thomas Tuchel se présente avec un onze inédit. Et Paris va devoir attendre avant de célébrer un 8ème titre. Récit.

Les compositions

Le PSG enregistre une longue liste de blessés et deux suspendus (Verratti et Bernat). L’équipe de la capitale se présente en 3-4-3 avec Buffon dans les buts, devant lui : Kimpembe capitaine avec Kehrer formant la charnière centrale avec Nsoki. Au milieu, Kurzawa est à gauche et Alves à droite. Dans le coeur du jeu,  Paredes et Draxler sont présents.  Diaby et Nkunku accompagnent Choupo-Moting afin d’animer l’attaque parisienne. Sur le banc, trois jeunes joueurs intègrent le groupe professionnel : Isaac Hemans (22 ans), Météhan Guclu (20 ans) ainsi que Junior Dina Ebimbe (18 ans) prennent place sur le banc parisien aux côtés d’Aerola et Dagba.

Le coach Vahid Halilhodzic a choisi d’évoluer en 3-5-2 car il se méfie de la réaction parisienne après sa lourde défaite à Lille. La prudence est de mise côté nantais avec Dupé dans les cages prenant la place de Tatarusanu, Rongier capitaine au milieu. Coulibaly et Waris mènent l’attaque de Nantes.

Nantes mène à la pause malgré un but dAlves

En ce début de match, la prudence est de mise des deux côtés même si Paris prend le jeu à son compte. Nantes joue bas afin de mieux contrer cette équipe parisienne. Les hommes de Tuchel tentent de bien faire circuler le ballon pour mieux combiner en attaque avec Choupo-Moting. Mais c’est Nantes qui se crée la première occasion franche suite à un centre dans la surface de Traoré pour Coulibaly. l’attaquant cadre sa tête et Buffon réalise une parade magnifique sur sa ligne, première alerte chaude sur le but parisien (11ème minute). Le PSG tente de réagir, Paredes lance parfaitement Diaby dans la profondeur mais le jeune ailler parisien pousse trop son ballon (15ème minute). Les Canaris se montrent dangereux sur coups de pied arrêtés. Pallois s’impose dans les airs mais le ballon tombe dans les bras de Buffon.

Puis sur un ballon qui circule dans les 30 mètres de Nantes, Paredes décale Alves côté droit. Le Brésilien tente sa chance de loin et le ballon termine sa course dans la lucarne de Dupé (1-0, 18ème minute). But exceptionnel du joueur le plus titré du PSG mais la joie sera de courte durée. Dans la foulée après un corner de Rongier, Diego Carlos libre de tout marquage place sa tête et bat Buffon (1-1, 20ème minute). Tout est à refaire pour le club de la capitale. Les Parisiens dominent dans la possession mais s’exposent aux contres nantais. Chacun leur tour, Draxler et Nkunku essayent d’animer le jeu du PSG mais rencontrent les pires difficultés pour trouver Choupo-Moting. Paredes trouve des lignes de passes dans la profondeur. Diaby très remuant sur le côté droit de l’attaque est souvent bien servi par l’Argentin. Le « titi » parisien se procure de nombreuses opportunités. mais manque de lucidité dans le dernier geste. Juste avant la pause, Nantes prend l’avantage. Sur le côté gauche à la lutte,  Coulibaly gagne son duel face à Kehrer. Il rentre dans la surface et centre en retrait pour Moutoussamy qui rate sa frappe mais Waris a bien suivi (2-1, 44ème minute).

Paris domine dans la possession mais le réalisme nantais a fait la différence lors de cette première période. Les Canaris ont su concrétiser leurs occasions. Pourtant le onze inédit du PSG se montre appliquer et tente de faire le jeu mais les contres nantais font mal aux hommes de la capitale.

Paris s’écroule, Nantes jubile

Au retour des vestiaires, le scénario ne change pas, Paris tient le ballon mais s’expose aux contres nantais et la fébrilité de la défense parisienne se confirme sur coup de pied arrêté. Sur un nouveau corner de Rongier, le ballon traîne dans la surface et Alves détourne involontairement le cuir dans son propre but (3-1, 51ème minute).

Les hommes de Tuchel mettent un genou à terre et cela ne s’arrange pas au fil des minutes. Les maladresses se multiplient en attaque. Rien ne va plus du côté parisien. Tandis que les joueurs de Vahid Halilhodzic contrôlent parfaitement cette rencontre. A noter les entrées de Dagba et Guclu à 15 minutes du terme remplaçant respectivement Nsoki et Kurzawa. Les Parisiens cherchent à jouer vers l’avant mais butent sur une bonne défense nantaise. A un quart du terme, sur un raid solitaire Choupo-Moting rentre dans la surface de Dupé mais voit sa frappe du droit déviée sur le poteau (78ème minute).

La rencontre est débridée, le ballon va d’un but à l’autre. Buffon multiplie les parades face aux attaquants nantais. A deux minutes du terme, c’est le jeune Guclu qui redonne espoir au PSG sur une frappe croisée après un centre de Dagba (3-2, 88ème minute). Mais Nantes tient le score malgré la pression parisienne et s’impose dans cette rencontre, 3-2. 

Paris rate une nouvelle occasion de devenir champion de France. Pour espérer une issue heureuse à cette saison de Ligue 1, les Parisiens devront gagner contre Monaco dimanche soir. Face à Nantes, les hommes de Tuchel ont fait preuve de fébrilité contre des Canaris courageux et combatifs.

Les notes des joueurs

Buffon (4) : Il encaisse 3 buts sur lesquels il ne peut rien. Le portier italien a multiplié les parades face aux attaquants nantais et a permis malgré tout à son équipe de rester en vie dans cette rencontre. 

Nsoki (3) : Le « titi » parisien jouait son 12ème match de la saison et il a été sobre cherchant à bien défendre. Peu aidé par Kurzawa, il a subi les vagues nantaises comme toute la défense parisienne remplacé par Dagba.

Kehrer (2) : L’international allemand est fautif sur le but de Waris en se faisant manger par Coulibaly. Il est apparu fébrile comme c’est souvent le cas depuis son match face à Manchester United. Vivement les vacances pour lui.

Kimpembe (3) : L’international français était censé être le patron et cela s’est vu en début de match. Mais Presnel a perdu de sa sérénité au fur et à mesure du match et sa défense prend 3 buts.

Alves (4,5) : Le Brésilien a été très combatif comme à son habitude, il a tenté de provoquer. et de distribuer. Il marque un but magnifique sur une frappe de 30 mètres mais plonge avec son équipe.

Kurzawa (2) :  Inutile sur son côté gauche, il a essayé de combiner mais sa faiblesse technique a fait le reste. Il a perdu beaucoup de ballons et n’a rien apporté offensivement. Un mauvais match de sa part dans un rôle de milieu gauche qui ne lui correspond pas, remplacé par Glucu, buteur pour sa première apparition en professionnel.

Draxler (3) : Le milieu allemand a cherché à animer le jeu du PSG. Mais il s’est montré maladroit, peu inspiré dans ses choix perdant pas mal de ballons. Le champion du monde 2014 doit vite se reprendre.

Paredes (4) : L’Argentin est apparu à l’aise dans un rôle de relayeur réussissant parfois de bonnes passes dans la profondeur. Mais il y a toujours autant de déchet dans son jeu long, il décale bien Alves sur son but.

Diaby (4) : Le natif de Paris a été remuant sur son côté multipliant les appels dans la profondeur mais il a manqué de sang froid et d’inspiration dans le dernier geste. Moins présent en seconde période, il a cherché à aider au mieux son équipe.

Nkunku : (3) : Le milieu parisien s’est bagarré en attaque mais n’a pas su trouver le bon tempo. Lui aussi il a perdu de nombreux ballons et n’a pas su exploiter correctement ses rares opportunités.

Choupo-Moting (2) : La pointe parisienne a été inutile par moment pour son équipe malgré sa volonté de jouer en pivot. Il a eu beaucoup de mal à se situer dans la surface nantaise. Il trouve le poteau en fin de match après un raid solitaire mais c’est trop peu pour l’international camerounais.

Pierre, Rédacteur en chef