à la uneAprès matchRésumé de match

Manchester United v PSG : Une soirée d’enfer !

Privés de deux joueurs clés de son effectif, le PSG est présenté par la presse européenne comme une équipe en plein doute. Son adversaire du soir, monstre sacré européen a depuis le remplacement de José Mourinho par Ole Gunnar Solskjær, gagné onze de ses douzes derniers matches. Cette confrontation entre 2 grands d´Europe fait saliver l’Europe entière. Et ce match n’a pas déçu !

Les systèmes

Paris se présente à Old Trafford avec une composition hybride difficile à lire et à décrire. La base de ce système reste composée d’une défense à trois éléments avec Thiago Silva seul dans l’axe, Kehrer et Kimpembe occupant les côtés. Marquinhos  s’installe devant la défense, entouré de Verratti et de Draxler dans un milieu de terrain renforcé. Les ailes sont couvertes par le vétéran Alves et Bernat. Di Maria, laissé très libre dans cette organisation côté gauche est le véritable créateur de cette équipe alors qu’on attendait plutôt Draxler dans ce rôle. Kylian Mbappé, le seul rescapé de notre trio magique occupe seul la pointe de l’attaque. On pourrait donc parler d’un PSG en 3-5-1-1 hier soir. En face, United se présente dans son 4-3-3 habituel.

 

Les clés du match

Absences de Neymar et de Cavani obligent, les attentes sur ce PSG étaient très différentes des autres matches de Ligue des Champions. À la place de la qualité technique et de la maîtrise, on attendait de ce match de la maturité, de la cohésion, et finalement une capacité à agir comme un grand d’Europe. C’est à dire nullifier un match et reporter le résultat d’une confrontation aller-retour à un seul match à domicile. Un autre élément primordial pour analyser ce match : l’efficacité de Kylian Mbappé. Face à Manchester, le prodige parisien ne pouvait pas se permettre de manquer trois ou quatre occasions très franches avant d’éventuellement concrétiser. Dernière élément : la gestion maitre à jouer des Red Devils : Paul Pogba. Mis en minorité numérique au milieu par le système de Tuchel, il ne devait pas être en mesure d’éliminer son vis-à-vis pour servir les 3 attaquants mancuniens.

 

Le Match

Le PSG a débuté ce match de manière prudente et assez regroupé comme pour tester la température de l’eau avant de plonger dans son match. Poussés par son public, les Red Devils prennent possession du terrain et du ballon. Au sujet de l’ambiance, on peut noter la différence criante de culture européenne entre les publics des deux clubs de Manchester. Mais c’est Di Maria qui se procure la première occasion à la 5e d’une frappe flottante qui fuit le cadre. Les minutes de la première mi-temps s’égrènent à la mesure des cartons jaunes distribués. Deux hommes ne sont pas rentrés dans leur match ; Presnel Kimpembe qui récolte un carton jaune très rapidement et Paul Pogba qui ne se sort pas du marquage de Marquinhos. Le PSG prend confiance et se procure les deux meilleures occasions du match. D’abord avec Mbappé qui manque son contrôle et ne peut concrétiser son face à face contre De Gea et Di Maria ensuite, légèrement hors-jeu qui prend un ballon à Mbappé. La mi-temps se termine sur une double blessure de Martial et Lingard côté Manchester. Cette première mi-temps prudente du PSG semble de bonne augure quand on connait la tendance des mancuniens à plonger physiquement après la pause. Seule ombre au tableau, le PSG a récolté 3 cartons jaunes lors du premier acte ce qui risque d’handicaper cette équipe à l’effectif limité pour la suite du match et de la compétition.

La deuxième mi-temps s’ouvre sur un but plein de maitrise technique de Kimpembe curieusement seul dans les six mètres adverses sur un corner frappé par Di Maria. À l’image du PSG qui avait renversé Barcelone au Parc, ce but ne refroidit pas les ardeurs parisiennes dont le pressing redouble d’intensité. Manchester ne peut pas suivre et subi une frappe d’Alves miraculeusement détournée hors du cadre par Pogba. Puis les red devils craquent finalement sur un service exceptionnel de Di Maria pour Mbappé. Quelques minutes plus tard, Di Maria sert d’une reprise du droit (?!) depuis son camp Mbappé parti à la limite du hors-jeu, il faut un sauvetage de très grande classe de De Gea pour éviter le 0-3.

C’est fini

Pour éviter d’en prendre un de plus, Manchester va encore muscler son jeu et accumuler les cartons. Jusqu’à l’expulsion de Paul Pogba qui ne sera jamais entré dans son match (ni sortie de la poche de Marquinhos). Les joueurs parisiens peuvent aller s’incliner devant les milliers de supporters Rouge et Bleu, auteurs eux aussi d’une prestation REMARQUABLE.

On finira par noter que Manchester ne s’est procuré aucune grosse occasion sur sa pelouse. Ceux qui expliqueront cela par une éventuelle piètre qualité de cette équipe de Manchester auront tort. Encore un dernier mot, le PSG n’a gagné qu’un match aller de huitièmes de finale à l’extérieur, rien de plus. Aucune raison donc de s’enflammer. Back to work.

Les Notes

Buffon : 7/10 Ce gardien respire la sérénité et la communique aux autres. Une recrue capitale pour cette compétition. Il semble attirer les ballons.

Thiago Silva : 7.5/10 A tout pris de la tête et a parfaitement coupé les longs ballons adverses, performance XXL, le tout dans la sérénité ; on aime.

Kimpembé : 7/10 Première mi-temps compliqué, deuxième quasi parfaite et s’offre l’ouverture du score ! Aurait pu être expulsé. Ouf !

Bernat : 7/10 Toujours très juste offensivement, il a travaillé avec Kimpembe sur son coté. Ca a tenu. A parfaitement lancé Di Maria sur le but de Mbappé.

Kehrer : 7/10 Peu d’apport offensif, mais il a parfaitement contrôlé son couloir avec l’aide d’Alves. Propre.

Verratti 8.5/10 : Très grosse prestation du petit hibou. Il a su conserver le ballon sous le pressing adverse et a toujours proposé une solution au milieu. Remplacé à la 75e par Paredes.

Alves : 7/10 Prestation globale très solide d’Alves. Un couteau suisse. Un peu juste sur coup franc.

Draxler : 6.5/10 Le rôle de 10 lui semblait promis, il n’a pas réussi à cumuler le travail de récupération et la création qu’il a laissée à Di Maria. On ne lui en veut pas.

Di Maria : 8.5/10 Il a été le dynamiteur parisien hier soir. A failli envoyer le capitaine des Red Devils aux vestiaires, a délivré 3 passes décisives (oui oui 3 !) et a même branché le public d’Old Trafford. Il ne manque qu’un but pour rendre son match parfait.

Mbappé 7/10 : 33% d’efficacité face au but c’est une prestation solide de notre Kylian. On l’a également vu un peu plus concerné par le pressing que d’habitude.

Tuchel 9/10 : Un système tactique parfait pour ce match : 5 grosses occasions pour son équipe pour aucune occasion adverse. Le tout à l’extérieur sans les deux meilleurs joueurs de son effectif.

L’homme du match 

Marquinhos : 9/10 Immense performance du Marqui, qui nous fait complètement oublier le Duc… Il a gratté un nombre incalculable de ballons, coupé des trajectoires et beaucoup couru. Balle au pied, il a très vite lâché le ballon sous le pressing adverse, et a orienté le jeu voire fait quelques très belles ouvertures quand il avait quelques mètres de liberté. Très grande prestation.

Rédaction, Henri Lacoste

Montage vidéo : Alien Football

Visuel homme du match : Matthias Design

Affiche du match : Florian GZD