à la uneRésumé de match

Dijon v PSG : une formalité, en attendant dimanche

Pour leur retour à la compétition après le cauchemar en ligue des Champions, les hommes de Thomas Tuchel n’ont qu’un seul objectif : la victoire. Et si possible avec la manière. Sous les yeux de Nasser Al-Khelaïfi, et d’une centaine de supporters sans voix, le PSG s’impose facilement face à une très faible équipe de Dijon. Il faudra attendre dimanche prochain pour en savoir plus sur l’état de santé du PSG.

 

Angel Di Maria, très à l’aise et très en jambes ce soir à Dijon

En 5-3-2

Le PSG débute dans un schéma à 3 défenseurs devant Areola : Thiago Silva-Kimpembe-Marquinhos. Meunier et Kurzawa occupent les couloirs. Au milieu, on retrouve le surprenant duo Verratti-Bernat, ainsi que Nkunku. Di Maria est associé à Mbappé en attaque. Avant le match, Thomas Tuchel confirme au micro de Canal+ que son équipe est toujours traumatisée, mais également qu’il attend une réponse de ses joueurs sur le terrain.

Incisifs et décisifs dès le premier quart d’heure

Les parisiens monopolisent le ballon dès les premières minutes, Mbappé est très remuant, et obtient un premier corner, qui ne donne rien (3ème). Le jeu bascule de gauche à droite, le PSG est très appliqué, et Mbappé obtient un second corner. Di Maria dépose le ballon au premier poteau sur la tête de Marquinhos, qui décroise au second poteau : la gardien dijonnais ne peut rien, et le PSG mène 1-0 (7ème). La réaction de Dijon est immédiate : Jeannot reprend un centre acrobatiquement, mais Areola est bien placé (8ème) La possession est clairement parisienne durant ce premier quart d’heure (66% vs 34%, 15ème), les hommes de Thomas Tuchel semblent très concernés et disciplinés.

Gestion insipide

Le rythme du match est sur courant alternatif, avec de longues phases de conservation, plutôt stériles. Tuchel se montre agacé sur son banc, et demande beaucoup plus à ses joueurs, notamment dans la vitesse d’exécution. Dijon est sur le reculoir, mais à part les deux corners obtenus, aucune action à signaler côté PSG (20ème). Au milieu de terrain, les dijonnais Balmont et Amalfitano tentent de contourner le bloc parisien, mais la défense à trois du PSG reste très bien en place et s’impose assez facilement dans les duels (25ème). Le duo Mbappé-Di Maria se montre plus présent au fil des minutes dans la surface dijonnaise.

Suite à une incursion de Nkunku, Mbappé est servi idéalement, mais sa frappe est stoppée par le jeune gardien dijonnais Runarsson (28ème). Face à une équipe de Dijon très regroupée, qui évolue avec une défense à cinq, les parisiens ont beaucoup de mal à trouver les espaces, et la bonne carburation. Sur un débordement de Amalfitano, Abeid tente une reprise difficile, facile à capter pour Areola (31ème).

Le collectif parisien, enfin

Le collectif parisien se met en place lentement, mais sûrement, comme si les parisiens avaient besoin de se rassurer en équipe. Depuis son banc, la colère de Tuchel gronde : le coach allemand demande à nouveau à ses joueurs de hausser le rythme. Pour une faute incontestable qui stoppe la course vers le but de Abeid, Marquinhos est averti (38ème). Di Maria monopolise le ballon, et Kurzawa déclenche un appel tranchant dans son couloir gauche. Il est servi idéalement par l’Argentin, qui centre au premier poteau dans les 6 mètres. Mbappé a senti le coup, et le meilleur buteur du championnat est évidemment présent à la réception. Sa déviation trompe le portier dijonnais qui ne peut rien face à ce très bon mouvement du PSG, qui mène 2-0 (42ème).     

Dans cette première période, le PSG a tiré seulement 6 fois au but (3 tirs cadrés, 2 buts), et obtenu 2 corners. La possession est à l’avantage des hommes de Tuchel (60% vs 40%), face à une équipe de Dijon impuissante, et sans ambition.

La joie de Kurzawa passeur, pour Mbappé buteur sur le second but parisien

 

Un PSG volontaire et appliqué, mais sans opposition

La seconde période reprend sur les mêmes bases. Le PSG conserve le monopole du ballon et la maîtrise du match, face à une équipe de Dijon incapable de prendre le jeu à son compte. Les parisiens insistent, et obtiennent un très bon coup-franc à 20 mètres, face au but. Di Maria s’en charge, et l’exécute parfaitement. Sa frappe termine dans la lucarne de Runarsson, avec l’aide du poteau (3-0, 50ème). La domination parisienne est maintenant tout-terrain et les occasions se succèdent. Dans la foulée, Dijon obtient son premier corner, sans danger pour Areola (52ème). Le portier parisien reste autoritaire dans sa surface, et les offensives de Dijon sont trop timides pour inquiéter le PSG. Une nouvelle montée de Kurzawa bien servi par Bernat, se termine par une frappe hors cadre (60ème). L’équipe d’Antoine Kombouaré est littéralement étouffée par le PSG, qui contrôle tout dans ce match (possession 63% vs 37%).

Trop facile

A l’image de Mbappé qui a inscrit son 25ème but en championnat, et de Di Maria étincelant dans son utilisation du ballon, le PSG récite sa partition collective. Le match est plié depuis ce troisième but parisien, et le PSG contrôle en toute tranquillité. Les occasions se font rare des deux côtés. Thomas Tuchel en profite pour faire tourner son effectif, et opère trois changements simultanément : entrées de Choupo-Moting, Dagba, Diaby en lieu et place respectivement de Di Maria, Kurzawa et Nkunku (75ème). Diaby se signale sur son premier ballon touché : le jeune attaquant parisien accélère, et sert Mbappé, qui frappe largement au dessus (77ème).

Grâce à la fougue de la jeunesse parisienne, le PSG prend d’assaut la surface dijonnaise, la frappe de Meunier n’est pas cadrée (79ème). Dans la continuité, l’action individuelle de Mbappé termine sur le montant de Runarsson (80ème). Les attaquants parisiens combinent vite et bien, et la défense dijonnaise est à l’agonie. Mbappé sert Diaby, qui bute sur le gardien adverse. Paris insiste, Dijon résiste. (85ème).

Une ultime attaque est initiée par Mbappé, qui sert Meunier idéalement, Choupo-Moting est à la finition et inscrit son 2ème but de la saison (4-0, 90ème). Paris a fait le boulot et s’impose facilement.

Finalement, Paris s’est rendu la tâche extrêmement facile : les champions de France en titre empochent leur 24ème victoire en Ligue 1 (74 points sur un total de 81 pts possible). C’est le minimum attendu, face à une équipe de Dijon qui va droit vers la relégation. L’important est ailleurs, dans 5 jours, il s’agira de retrouver le Parc des Princes, pour la réception de l’OM. Et ce sera forcément une toute autre histoire. Laver l’affront de l’élimination en Ligue des Champions, face à son pire adversaire et devant son public : le PSG sait ce qui l’attend. Vivement dimanche.

Les notes des joueurs :  

Areola 6,5 : Très propre dans toutes ses interventions, il a repoussé toutes les tentatives des attaquants dijonnais. Autoritaire.

Marquinhos 7 : Toujours aussi présent dans les duels, défensivement comme offensivement. Il marque son 3ème but cette saison en Ligue 1. Motivé

Thiago Silva 6,5 : Sobre et efficace, même dans un match facile. Professionnel.

Kimpembe 6 : Peu de choses à faire, et peu d’initiatives aussi. Convalescent.

Meunier 7 : Comme à son habitude, une grosse activité dans son couloir. Passeur décisif sur le 4ème but parisien. Très concerné.

Kurzawa 6,5 : Lui aussi a été très en vue dans cette partie sur son côté gauche. Passeur décisif pour le 2-0. Prometteur.

Verratti 6,5 : Discret, effacé, mais toujours placé. Tourné vers un autre objectif. Prudent.

Bernat 6 : A un poste inhabituel, il a fait de son mieux, toujours très actif. Courageux.

Nkunku 5,5 : Peu en vue dans l’entrejeu, il s’est effacé au fil des minutes. A revoir.

Mbappé 7,5 : Omniprésent sur le front de l’attaque, buteur et dans tous les bons coups. Indispensable.

Homme du match : DI Maria 8

Di Maria 8 : Son entente avec Mbappé est parfaite, et ce poste de second attaquant lui va à merveille, car il lui offre beaucoup de libertés. Certes, il profite lui aussi ce soir d’une faible opposition au milieu de terrain, mais il a su imposer sa technique et sa vision du jeu. Passeur sur corner, puis buteur sur ce magnifique coup-franc pour le 3-0. Décisif.

Sources et images : psg.fr, sofascore.com

Rédaction pour Paris United, Fredi

Montage vidéo : Alien Football

Paris United

GRATUIT
VOIR