à la uneArticleCompétitionsL'équipeLe ClubRésumé de match

Bordeaux v PSG: Trois points et c’est tout

Paris s’impose difficilement à Bordeaux (0-1). Une victoire qui permet aux parisiens de rester dans la course au titre mais surtout, de distancer un peu Monaco qui s’est incliné à Strasbourg (1-0).

Tous les matchs du PSG vont être importants et celui de ce soir, à Bordeaux, ne dérogeait pas à la règle. Avec tous les absents, et notamment celui inattendu de ce matin, Kean, positif au Covid et qui doit respecter une période d’isolement, Pochettino aligne une équipe inédite avec le retour de Dagba à droite, un milieu DaniloGueye et Rafinha derrière un trio DraxlerIcardiSarabia.

Paris a bien démarré son match, sérieusement, face à un Bordeaux très timide. Après quelques situations intéressantes, Gueye sert parfaitement Sarabia dans la surface. L’espagnol contrôle du pied droit et enchaîne avec une frappe croisée du pied gauche dans le petit filet de Costil. Paris mène et s’arrête de jouer jusqu’à la pause.

En seconde période, Bordeaux semble revenir avec d’autres intentions, ayant sûrement pris conscience que ce PSG était plus que prenable. Les bordelais vont alors dominer le premier quart d’heure de la seconde période sans trouver l’ouverture.

Paris réagit légèrement en sortant un peu du pressing bordelais mais cela ne va pas durer. Comme c’est devenu une habitude, Pochettino ne fait aucun changement alors que son équipe n’y est plus. Paris passe tout près de se faire punir sur une frappe croisée de Ben Arfa. L’entraîneur argentin va alors effectuer trois changements (74ème, 78ème et 87ème) avec les entrées de Herrera, Kehrer puis Diallo aux places de Draxler, Dagba et Sarabia. Paris continue de souffrir mais va tenir grâce à la combativité de sa défense et un arrêt de Navas sur une tête de Briand. Victoire 0-1 et c’est tout ce qu’il y a à retenir.

Pas de coaching, des joueurs dépassés

Alors oui, Pochettino est arrivé en cours de saison, c’est compliqué pour lui mais malgré tout, non seulement il n’y a aucun changement dans le contenu, mais le coaching en cours de match est inquiétant. On ne va pas se mentir, si Tuchel avait fait ces choix, on l’aurait fracassé. L’argentin a, pour l’instant, le bénéfice du doute parce que la saison est compliquée et qu’il n’est arrivé qu’en janvier.

Encore une fois, Paris doit une partie de son résultat au trio NavasMarquinhosKimpembe qui a tenu la baraque. À droite, Dagba a montré qu’il n’avait pas le niveau pour jouer au PSG et à gauche Kurzawa, qui restait sur des prestations intéressantes, est passé à côté.

Au milieu, Danilo a une nouvelle fois montré qu’il était en grande difficulté, notamment avec le ballon. Cela ressemble de plus en plus à une grosse erreur de casting. Heureusement, à ses côtés, Gueye a été bon. Le sénégalais avait des jambes, il a compensé les nombreuses erreurs et manques de replacement des offensifs, mais en plus, avec le ballon, il a essayé de jouer très souvent vers l’avant et avec une réussite supérieure à ses prestations depuis plusieurs mois.

Rafinha a été intéressant par ses déplacements et sa technique jusqu’à ce qu’il sombre physiquement. C’est d’ailleurs à ce moment que le PSG a de moins en moins existé. À droite, Sarabia a bien démarré, inscrivant le seul but de la rencontre, un but très important, avant de disparaitre. À gauche, Draxler a essayé, mais il a beaucoup raté avant de disparaître complètement en seconde période. Enfin, Icardi a multiplié les fautes et n’a jamais été trouvé, un peu par la faute des passeurs, mais aussi par ses déplacements moins justes que d’habitude.

Paris s’impose 0-1 et est 2ème à deux points derrière Lille et un point devant Lyon. Mais la bonne affaire, c’est que le PSG a pris cinq points d’avance sur Monaco battu à Strasbourg. En ces temps compliqués, c’est toujours ça de pris.

Samedi, le PSG sera à Brest pour son 1/16ème de finale de coupe de France avant de recevoir le Barça mercredi pour son huitième de finale retour de Ligue des champions. Paris est toujours en course et peut espérer récupérer quelques blessés. On va se contenter de ça.

Paris United

GRATUIT
VOIR