à la uneAvant match

Un résultat nécessaire dans le théâtre des rêves

Après une victoire acquise dans la difficulté face aux Girondins de Bordeaux, les parisiens se déplacent ce mardi à Old Trafford pour y affronter Manchester United, dans le cadre des huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Avec une hécatombe au niveau des blessés, les hommes de Thomas Tuchel arrivent diminués en terre anglaise.

 

Faire face aux événements

Depuis la blessure de Neymar, les joueurs du PSG souffrent physiquement et malgré un large turnover opéré par Tuchel, les blessures n’épargnent pas les « Rouge et Bleu ». Derniers cas en date, ceux d’Edinson Cavani et Thomas Meunier qui affaiblissent encore un peu plus, le onze possiblement aligné mardi soir. La blessure du « Matador » oblige même le coach parisien à revoir un dispositif tactique qui fonctionnait assez bien jusqu’à maintenant. Sans attaquant de pointe, le jeune Kylian Mbappé est grandement pressenti dans une position de numéro 9 axial, qu’il a déjà occupée lors de son passage à Monaco. Malheureusement, ce repositionnement dans l’axe, est un atout en moins pour l’attaque du PSG. Face à des latéraux mancuniens assez moyens, la vitesse de Mbappé aurait été d’une grande aide, surtout si finalement c’est Dani Alves qui est aligné dans le couloir droit offensif par Tuchel.

Autre zone d’ombre et ce, depuis des années, le milieu de terrain. Quel entrejeu sera choisi pour débuter cette rencontre ? Si Marco Verratti a été l’auteur d’un très bon match face àBordeaux après 3 semaines sans compétition, le « Petit Hibou » sera incapable de tenir 90 minutes à haute intensité. D’après les dernières tendances, on se dirige vers un tandem Marquinhos-Verratti devant la défense. La volonté de Thomas Tuchel est peut-être de garder Paredes sur le banc afin de faire souffler Verratti en fin de match.

 

Un adversaire en pleine confiance

Avec le départ de Mourinho et l’arrivée de Solskjaer, les « Red Devils » impressionnent et sont dans une dynamique assez exceptionnelle. Invaincus depuis 11 matches, les Anglais vont être difficile à manœuvrer dans leur stade. Notamment, avec le retour au premier plan de joueurs cadres de l’effectif comme Paul Pogba ou encore Marcus Rashford. Concernant le champion du monde français, son poste de meneur de jeu a bonifié le jeu offensif de sa formation. A la fois capable d’être buteur et à la dernière passe, Pogba sera le principal danger pour les joueurs du PSG. Il est nécessaire de couper ses lignes de passes vers l’attaque et les parisiens devront jouer rapidement lors des phases de transitions afin de déséquilibrer un bloc médian, peu discipliné.

L’autre homme fort côté mancunien est évidemment le portier espagnol, David De Gea. Quasiment imbattable sur sa ligne et explosif dans ses sorties, l’efficacité de Kylian Mbappé devra être chirurgicale face à lui. Il est inimaginable de le voir rater des occasions comme ce fut le cas face à Lyon.

 

Des failles à exploiter 

 Les hommes de Solskjaer possèdent toutefois, des failles que les parisiens devront exploiter. Sur le plan défensif, la charnière Lindelöf-Bailly (ou bien celle composée de Phil Jones-Chris Smalling) n’est guère rassurante et notamment dans les relances. De plus, le marquage des deux hommes est aussi très approximatif, les deux défenseurs ont des difficultés importantes àgérer les espaces dans leurs dos.

Concernant les latéraux, le titulaire àdroite, Antonio Valencia, ne sera pas apte pour le match aller, c’est donc l’international anglais et capitaine de Manchester United, Ashley Young (33 ans) qui devrait occuper cette position. L’expérience du défenseur mancunien n’est plus àprouver mais il n’a plus la vitesse de ses débuts. Ainsi, les courses offensives de Juan Bernat ainsi que les incursions de Di María pourraient déséquilibrer le côtédroit de la défense adverse. Les ajustements tactiques du PSG seront fondamentaux dans l’appréhension de cette rencontre (à lire « Les options tactiques de Tuchel »).

Malgréles blessures, le PSG possède une équipe très compétitive. L’engagement physique et psychologique seront les clés de voûte de cette rencontre côtéparisien afin de faire basculer le match du bon côté.

Allez PARIS-SG !!!

Valentin Dionot pour Paris United