à la uneAvant matchCompétitions

Strasbourg v Paris SG : reprendre la série avant Belgrade

Le PSG, qui a vu Bordeaux stopper son incroyable série de quatorze victoires dimanche (2-2), cherchera à renouer avec la victoire ce soir à Strasbourg, en clôture de la 16ème journée. Avant le match européen capital de la semaine prochaine, plusieurs changements sont à notés dans le onze parisien.

 

Gros turnover ?

On l’a appris hier, le match initialement programmé samedi à 16h au Parc entre Paris et Montpellier est reporté à la demande de la préfecture de police. En cause, les « Gilets Jaunes » qui ont appelé à une nouvelle manifestation samedi dans la capitale et qui devrait mobiliser les forces de l’ordre dans toute la ville. Un changement de programme qui modifie la donne pour le match ce soir ? Thomas Tuchel a répondu à la question hier en conférence de presse : « On verra si on organise un match contre les jeunes pour garder le rythme. Nous n’aurons aucune excuse à Belgrade, mais il faut d’abord se concentrer sur Strasbourg. »

Concentrons-nous donc dessus : avant de se déplacer chez l’Etoile Rouge la semaine prochaine pour un match de Ligue des Champions décisif, Paris se rend en Alsace avec un groupe allégé de plusieurs de ses titulaires.

Tout d’abord Neymar, qui est sorti sur blessure dimanche en Gironde, à cause de douleurs aux adducteurs. Remplacé à la 57ème minute, le Brésilien souffre « presque de la même blessure qu’au retour de la trêve internationale. Il va se reposer quelques jours », dixit son entraîneur Thomas Tuchel. Rien d’alarmant donc. Pour son partenaire d’attaque Kylian Mbappé, le problème est différent : il a été victime de crampes dans le même match, après une douleur à l’épaule contractée avec l’Équipe de France qui l’a fait souffrir lors des derniers matches. Nul doute que l’ancien coach de Dortmund ne prendra pas de risque avec son attaquant, fraîchement auréolé du trophée Kopa 2018, récompensant le meilleur joueur de moins de 21 ans.

« Nous devrons jouer avec des joueurs frais et motivés demain. Il y aura donc quelques changements dans l’équipe ». C’est dans ce sens que Thomas Tuchel a décidé de titulariser ce soir Adrien Rabiot, absent dimanche pour soucis personnels, et Edinson Cavani, laissé sur le banc. Presnel Kimpembe, remplaçant contre Bordeaux, devrait également débuter la partie. Thomas Meunier réintègre lui le groupe après son absence au dernier match suite à un drame familial. Dans les cages, Alphonse Areola, qui n’a toujours pas signé sa prolongation de contrat, partirait dans le onze puisque Gianluigi Buffon va vraisemblablement disputer la rencontre de mardi prochain en C1.

 

Strasbourg, bis repetita ?

Il faudra cependant se méfier de Strasbourg, qui pourrait poser quelques soucis au champion de France en titre. La formation alsacienne s’est préparée de la meilleure façon avec une large victoire dimanche contre Rennes (4-1), qui lui a permis de grimper à la 8ème place du classement.

Dans la chaude ambiance de la Meinau, qui a déjà fait chuter cette saison Lille en Coupe de la Ligue (2-0) et Monaco en Ligue 1 (2-1), les Alsaciens joueront dans leur système privilégié contre les gros, le 5-4-1. Très disciplinés tactiquement et rapides en contre-attaque, ils peuvent compter sur le retour en forme de leur latéral droit Kenny Lala, auteur d’une passe décisive ce week-end et perçu comme un des éléments les plus dangereux. Le dernier rempart de l’équipe, Matz Sels, sera également difficile à bouger. Le portier belge de 26 ans – arrivé cet été en provenance de Newcastle pour 3,8 millions après un prêt à Anderlecht – a confirmé les attentes placées en lui de par ses arrêts décisifs et son excellent jeu au pied. Élu joueur du mois d’octobre puis à nouveau en novembre par ses supporters, il sera assurément l’une des clés pour permettre à Strasbourg d’obtenir un résultat. Mais le joueur à suivre côté alsacien se trouve à la pointe de l’attaque (suite dans la rubrique : le joueur à suivre).

Il faut surtout rappeler que c’est Strasbourg qui avait infligé la première défaite au PSG en championnat la saison dernière (2-1), dans une rencontre où les hommes de Thierry Laurey s’étaient montrés solides et ultra-réalistes. Ils peuvent donc tenter de rééditer l’exploit quasiment un an après jour pour jour. «  On sait que les Parisiens sont imbattables en ce moment. On va essayer de rester dans le match le plus longtemps possible. On ne pourra pas rivaliser dans le jeu, il faudra être présent dans le combat », confiait hier le capitaine intérimaire Jonas Martin.

Réponse ce soir à 21h.

 

Le joueur à suivre : Lebo Mothiba

C’est le meilleur buteur du club, il est sud-africain et s’est fait un nom la saison dernière avec Valenciennes et Lille : Lebo Mothiba. Déjà auteur de 7 buts en 8 tirs cadrés, il a rapidement été adopté par le club et son entraîneur Thierry Laurey : « Il est malin, lucide devant le but, très efficace. Il travaille pour le collectif et ne va pas tenter de faire des exploits personnels pour se faire mousser. C’est en plus un gars charmant, hyper positif à l’écoute. (…) Ce n’était pas gratuit mais pour nous c’est une très belle opportunité ». En effet, Lille a demandé 4 millions d’euros cet été pour lâcher son international sud-africain. Une somme qui n’a pas effrayé les recruteurs alsaciens vu le talent du joueur.

Prêté en janvier 2017 par le club nordiste à Valenciennes, pensionnaire de Ligue 2, l’attaquant de 22 ans plante dix buts avant d’être rappelé un an après pour venir sauver le bateau lillois, qui coulait vers une relégation. Il deviendra l’un des artisans du maintien en marquant 5 buts en 14 matches, notamment un doublé vital contre Dijon à la 37e journée.

Pensant faire la saison à Lille, le joueur formé à l’académie Diambars de Johannesbourg est finalement vendu en toute fin de mercato par les dirigeants lillois, contraints de dégraisser leur effectif sous la menace de la DNCG, le gendarme financier du foot français.

Hugo Cappelaere

crédit photo : @floriangzd1