à la uneAvant matchL'équipe

S’imposer à Montpellier

Paris se rend à Montpellier, ce samedi en fin d’après-midi, pour continuer à engranger des points avant la trêve. Un déplacement contre un adversaire toujours compliqué à jouer.

Après son match très moyen face à Nantes, mais une victoire (2-0), le PSG se rend au stade de la Mosson pour enchainer, avant de recevoir Galatasaray en Ligue des champions pour clôturer la phase de poules. Sans Verratti, Herrera, Marquinhos ni Cavani et avec une incertitude concernant GueyeTuchel va devoir s’adapter.

Montpellier, c’est le 6èmede la Ligue 1, la 8èmeattaque et la 3èmedéfense. Mais c’est surtout une équipe difficile à bouger. Articulée autour d’Hilton, la défense prend peu de buts, et Pedro Mendes revient. Au milieu, Le Tallec et Savanier, c’est costaud, ça met de l’impact et ça joue bien au ballon. Entre le milieu et l’attaque, Mollet est un très bon joueur, capable de faire le lien mais aussi de marquer de temps en temps. Devant, Laborde est un bon point d’appui, capable de garder le ballon, de faire remonter le bloc. Avec lui, Delort amène de la percussion, du mouvement et des buts. Ces trois-là forment un trio qui met en difficulté de nombreuses équipes de Ligue 1.

Montpellier a le jeu pour gêner Paris. Capables de mettre de l’intensité, forts dans les duels et d’aller très vite dans les transitions défensives – offensives, les joueurs de Der Zakarian vont, en plus, être surement gonflés à bloc pour un match face au leader et diffusé sur canal+.

Qui sur le banc ?

Déjà privé de Verratti, un doute subsiste sur la participation de Gueye, même s’il est bien du déplacement, pour des douleurs à une cuisse. Marquinhos, qui va être papa n’a pas fait le voyage, tout comme Kurzawa et Cavani. Il  faudra donc repenser le milieu de terrain, à un moment où le PSG ne maitrise pas les matchs comme il le voudrait.

En plus du cœur du jeu, Tuchel va donc devoir aussi faire des choix en attaque. Mercredi, c’était Neymar Mbappé Di Maria. Encore une fois, on a vu que sans un vrai avant-centre, les Parisiens avaient du mal. Alors, si Icardi est titularisé, qui de Di Maria, Neymar ou Mbappé ira s’asseoir sur le banc ?

L’entraineur parisien a également répété cette semaine que ces joueurs manquaient de confiance. Mais comment manquer de confiance quand on est premier en Ligue 1 et premier de sa poule en lLgue des champions ? Etrange comme déclaration.

Comme d’habitude, le résultat dépendra du PSG et de sa volonté à mettre de l’intensité. Mais Montpellier, c’est un cran au-dessus Dijon ou Brest, ça risque d’être encore plus compliqué. Pour le bien du groupe et pour la suite de la saison, les Parisiens ont tout intérêt à s’imposer dans l’Hérault. Tout autre résultat pourrait être mal vécu par les dirigeants du club de la capitale. Et pour retrouver de la confiance, rien de mieux que d’aller s’imposer à Montpellier. Pour rappel, le PSG ne s’est plus imposé à Montpellier depuis 2015…

Paris United

GRATUIT
VOIR