à la uneArticleAvant matchCompétitionsL'équipeLe Club

Saint-Étienne v PSG : Pas l’heure de faire la sieste

Ce dimanche après-midi, les parisiens sont à Saint-Étienne pour poursuivre leur parcours en tête de la ligue 1. Gagner avant de recevoir Nice, son dauphin, mercredi soir, tel sera l’objectif du jour.

Il y a des matchs moins excitants que d’autre et celui face à Saint-Étienne fait partie de ceux-là : dimanche à 13H, l’heure de la sieste, à huis clos partiel (les 2 kops fermés), après une défaite en ligue des champions et dans le froid du Forez, on a connu plus attirant.

Après n’avoir remporté aucun de ses douze premières rencontres, les verts viennent enfin d’enchainer deux victoires de suite, face à Clermont puis en déplacement à Troyes. Pas encore sortis de la zone rouge (19ème), les verts se sont rapprochés à un point de Reims (15ème).

Face à Paris, on devrait voir une équipe qui va essayer de mettre de l’impact dans les duels, de continuer à reprendre confiance face à un adversaire de gala. Pour cela, Claude Puel peut compter sur deux joueurs qui semblent enfin retrouvés : Boudebouz et Khazri. Faisant figure d’anciens, les deux joueurs ont retrouvé des jambes et une emprise sur le collectif stéphanois.

Pour les joueurs de Pochettino, l’objectif sera de ne pas tomber dans le piège d’un match qui ressemble à un traquenard. Il faudra d’ailleurs faire sans Verratti, Wijnaldum, Icardi et Herrera, tous blessés.

La première de Ramos ?

Il y a de grandes chances qu’il y ait quelques changements dans le onze de départ. D’abord parce que Pochettino, depuis la défaite à Rennes, a pris l’habitude d’apporter du frais après un match de coupe d’Europe, mais surtout parce que la composition de départ n’a jamais été la même deux matchs de suite depuis cent rencontres.

Dans les buts, Donnarumma devrait profiter de la rotation habituelle. Devant lui, il peut tout se passer : une défense à trois ou à quatre, la première de Ramos, Bernat titulaire… Difficile de prévoir.

Au milieu, Pochettino aura le choix entre Danilo, Paredes, Gueye et DinaEbimbe pour composer son trio, s’il démarre à quatre défenseurs. On peut ajouter, à cette liste, Simons et Michut, même s’il y a très peu de chances de les voir débuter. Reste le cas Di Maria. L’argentin a déclaré, cette semaine, dans l’émission de Jérôme Rothen sur RMC, qu’il était prêt à jouer au milieu. Dans le rôle de Herrera, on peut être sûr qu’il apporterait dans la maitrise technique et le jeu vers l’avant. L’entraineur parisien osera-t-il innové ?

Devant, le trio ne devrait pas bouger. Certes, en ligue 1, ils n’ont pas besoin de courir, leur talent suffit souvent à faire la différence. En revanche, si ce PSG veut passer un cap, courir doit devenir une habitude et ça commence dans les matchs de championnat, même contre des équipes supposées plus faibles.

Ce dimanche, Paris va devoir gagner pour éviter, au moins grâce aux résultats, la critique qui entoure ses prestations. Mais surtout, les partenaires de Marquinhos vont recevoir Nice mercredi soir. En l’emportant à Saint-Étienne puis face aux aiglons, son actuel dauphin, le club de la capitale ferait déjà un trou presque irrattrapable en ligue 1.

Paris United

GRATUIT
VOIR