Avant match

Rennes – Paris SG : Un déplacement important pour Paris

Rennes reçoit le PSG dimanche (15h) pour le compte de la 6ème journée de Ligue 1. Un match attendu des deux côtés, tant pour les Rennais qui capitaliseront sur leur succès européen de jeudi, que pour les Parisiens qui doivent retrouver leurs esprits après la soirée agitée à Anfield.

 

« Si Hatem refait la même chose contre Paris, c’est pour moi, je paye la tournée générale ! ».

Sabri Lamouchi avait de quoi s’enthousiasmer jeudi après le succès de ses troupes en Ligue Europa contre Jablonec (2-1), le premier de l’histoire du club en C3. Sa recrue phare, Hatem Ben Arfa, entrée à 15 minutes de la fin, a offert sur penalty la victoire dans le temps additionnel. Le retour sur le pré de l’ancien joueur du PSG intervient au bon moment pour les Rouges et Noirs, avec l’alléchante confrontation de dimanche face au champion de France en titre.

Rennes : mercato ambitieux, début de saison prometteur et retour de Ben Arfa

 Cet été, les Bretons ont fait fort sur le marché des transferts. Entre les habitués de L1 (Damien Da Silva, Clément Grenier), les jeunes promesses (Rafik Guitane, Romain Del Castillo, Jordan Siebatcheu) et les gros coups (M’baye Niang, Hatem Ben Arfa), le club présidé par Olivier Létang n’a pas chômé pour renforcer son effectif.

Après avoir qualifié le club en Ligue Europa, une première depuis 7 ans, le coach Sabri Lamouchi a pour mission de faire cohabiter tout ce beau monde et trouver la bonne alchimie. La saison avait pourtant mal débuté pour les Rennais (défaite inaugurale contre Lille 3-1), avant que ces derniers ne se reprennent en obtenant 7 points contre Angers, Marseille et Bordeaux. Le week-end dernier, ils sont retombés dans leur travers au terme d’un match insipide contre les Niçois de Patrick Vieira (défaite 2-1). Une qualité de jeu inégale qui permet d’affirmer que Rennes cherche encore son style notamment dans le choix de son buteur attitré (Niang ou Siebatcheu).

La victoire en C3 jeudi face aux Tchèques de Jablonec (2-1) a en tout cas donné la confiance dont l’actuel 9ème de Ligue 1 avait besoin avant d’affronter l’ogre parisien. D’autant qu’un homme a marqué les esprits dans cette rencontre, un ancien Parisien justement : Hatem Ben Arfa. Le milieu offensif de 31 ans, qui n’avait pas foulé un terrain en match officiel depuis plus d’un an et demi, a fait son apparition pour le dernier quart d’heure de jeu. Accueilli comme une rock star dans l’arène du Roazhon Park, les tribunes ont grondé à chacune de ses prises de balle. L’ancien de Newcastle, encore juste physiquement, n’a rien perdu de son talent de dribbleur et de déstabilisateur. C’est lui qui amènera le corner à la 90ème minute, corner qui débouchera sur le penalty. Il le transformera en toute sérénité.

Après le match, Sabri Lamouchi est revenu sur l’effervescence créée par le retour de Ben Arfa : « J’ai rarement vu l’entrée d’un joueur déclencher autant de ferveurÀ sa première entrée, je ne pensais pas qu’il ferait gagner son équipe, qu’il prendrait ses responsabilités en tirant le penalty. On sait qu’il peut se passer des choses à chaque fois qu’il touche le ballon. Hatem, on sait qu’il va être très important pour nous. Il nous a beaucoup apporté lors de son entrée et il va être très important tout au long de la saison ». 

Il y a donc des chances de voir l’international français (15 sélections) fouler la pelouse face à son ancien club dimanche, avec qui l’histoire s’est mal terminée.

Pour l’anecdote, après Rennes, club auquel il ne peut plus faire de misères, le PSG est sa victime favorite en Ligue 1 (4 buts en 7 matchs). Signe ?

Paris SG : La Ligue 1 comme thérapie

De son côté, Paris se retrouve sous pression avant ce déplacement à Rennes. Alors que le club de la capitale a été surclassé par Liverpool en Ligue des Champions (3-2), un deuxième revers en une semaine ferait tâche. Mais on le sait, les matches post-défaites de C1 sonnent souvent comme un défouloir pour le club parisien. Demandez à Caen qui en avait pris six après l’élimination contre City en 2016 (6-0) ou Strasbourg la saison passée qui était reparti avec une valise (5-2) après le Real Madrid.

Les coéquipiers de Thiago Silva auront à cœur de montrer que le championnat de France est leur terrain de chasse privilégié. D’autant que leur calendrier favorable (ils recevront Reims dès mercredi prochain) devrait inciter Thomas Tuchel à ne pas procéder à un turnover dimanche.

Hier matin, les joueurs du PSG ont repris le chemin de l’entraînement au Camp des Loges après avoir bénéficié d’une journée de repos. L’ensemble du groupe était au rendez-vous hormis les blessés de longue date, Dani Alves (genou) et Layvin Kurzawa (dos), qui poursuivent leur rééducation. Le club parisien devra toujours faire sans Kylian Mbappé qui purgera le deuxième de ses trois matchs de suspension. Le néo-champion du monde, qui a fait appel de cette décision, connaîtra lundi la décision finale de la commission de la FFF.

Une dernière séance etait programmée ce samedi matin avant le départ pour Rennes dans l’après-midi. Si les choses restaient en état, le capitaine Thiago Silva devrait être préservé demain après-midi. L’Italien Marco Verratti retrouvera sa place de titulaire au milieu en compagnie d’Adrien Rabiot et Angel Di Maria. Enfin, Julian Draxler devrait retrouver une place de titulaire dans le trio offensif.

Le joueur à suivre : Ismaila Sarr

 

 

Le véritable homme en forme côté rennais, c’est bien lui. Avec 3 réalisations depuis le début de saison toutes compétitions confondues, l’ancien Messin représente le principal danger en attaque. Après une première année d’intégration dans le collectif breton (24 matches pour 5 buts en 2017-2018), cette deuxième année est celle de la confirmation. Sabri Lamouchi lui fait énormément confiance pour devenir l’atout n°1 de la ligne d’attaque, après le départ cet été de Wahbi Kahzri.

Fougueux, virevoltant, percutant, capable d’inscrire des buts incroyables (notamment contre Angers et Jablonec cette semaine), l’attaquant de 20 ans a tout pour continuer sa progression en Bretagne avant de s’envoler d’ici-là vers d’autres cieux. Il sera à surveiller de près dimanche pour les défenseurs parisiens.

La stat : 4

En dehors de la victoire acquise par Rennes en mai dernier au Parc (0-2), il faut remonter quatre années en arrière pour voir la formation bretonne prendre un point au PSG. C’était également en Ligue 1, le 13 septembre 2014, conclu par un match nul (1-1). Zoumana Camara était le buteur côté parisien, tandis que Maxwell avait marqué un CSC pour les Rennais.

 

@HugoCappelaere