à la uneArticleAvant matchCompétitionsL'équipeLe Club

PSG v Saint-Étienne : Éviter le piège vert

Ce samedi soir à 21 heures, le PSG reçoit l’AS Saint-Étienne. Sans Verratti, suspendu, les parisiens vont devoir trouver les solutions pour battre des verts en progrès.

Durant les trois semaines qui séparent le match aller du match retour des huitièmes de finale de la Ligue des champions, c’est tous les ans le même discours, la même attente et les mêmes craintes. En recevant Saint-Étienne, le PSG va donc devoir gérer les corps, les temps de jeu, espérer ne pas avoir de blessés, tout cela en prenant les trois points.

Quand les parisiens s’étaient rendus à Geoffroy Guichard, en novembre dernier, les verts étaient mal. Ils ne gagnaient pas et s’enfonçaient au classement. Le PSG s’était imposé mais était revenu avec Neymar gravement blessé à la cheville.

Depuis, Saint-Étienne a changé de coach, avec l’arrivée de Pascal Dupraz, vient d’enchaîner trois victoires et un nul sur les quatre dernières rencontres de championnat, et est surtout sorti de la zone de relégation (16ème).

On ne s’attend pas à voir des verts qui vont venir jouer au Parc des Princes, mais l’ancien entraîneur d’Évian Thonon Gaillard a ramené une certaine cohérence tactique, et surtout apporté un gros caractère. Les verts ne sombrent plus au moindre but encaissé et sont capables de réagir. De plus, le coaching de Dupraz est souvent gagnant, n’hésitant pas à apporter du sang frais offensivement en cours de match et cela porte ces fruits.

Sans Verratti, ça change tout

Mauricio Pochettino va donc devoir se méfier de son adversaire, faire sans Verratti, Paredes, Ramos, Herrera et Hakimi, absent de dernière pour une gêne musculaire, tout en donnant du temps de jeu à certains pour qu’ils retrouvent du rythme si le coach parisien devait avoir besoin d’eux ces prochaines semaines.

Parce qu’en plus de la victoire, les enjeux parisiens sont multiples. Effacer la victoire nantaise pour éviter de vivre dix jours sous pression et éviter l’atmosphère négative avant le match retour à Madrid. Il faudra ensuite remplacer Verratti qui change tout au jeu du PSG, (suspendu) en relançant Gueye, Wijnaldum, voire Draxler, Herrera étant lui aussi absent. Il va falloir également gérer le cas Di Maria.

Avec le retour de Neymar, l’argentin est sorti de l’équipe. Son match contre le Real n’avait pas été bon dans l’utilisation du ballon, mais il avait, en revanche, grandement participé au travail de contre-pressing parisien. Le problème pour l’argentin, c’est que Mbappé est suspendu à Nice donc il doit jouer ce soir, que Neymar a besoin d’enchaîner et que Messi est intouchable.

Enfin, quid de l’alternance des gardiens. Navas semble moins bien. Pochettino peut-il décider de cesser l’alternance et installer Donnarumma définitivement ?

Finalement, le PSG a eu la bonne idée, cette saison, de mettre ses poursuivants à distance. Avec treize points d’avance sur le deuxième, les joueurs de la capitale ont donné la possibilité à leur entraîneur de gérer les hommes et de ne pas être obligé d’aligner sa meilleure équipe à chaque match. À lui de réussir à allier gestion des joueurs et résultat.

Paris United

GRATUIT
VOIR