à la uneArticleAvant matchCompétitionsL'équipeLe Club

PSG v Rennes: Gagner pour respirer

En recevant Rennes, le PSG se doit de l’emporter avant la trêve internationale pour conserver la tête du championnat mais aussi s’éviter une crise. Tout ça face à des bretons qui réussissent plutôt bien face à eux.

À peine la déception de Leipizig passée, il faut déjà enchainer sur un nouveau match de Ligue 1. C’est le rythme que doit assumer le PSG, en cette saison si particulière. La réception de Rennes, troisième du championnat, ne permet pas le moindre relâchement.

Rennes, c’est un des représentant français en Ligue des champions cette saison. Les bretons n’ont pris qu’un point sur les trois premières journées de la phase de groupe, mais ils n’ont pas démérité. À Londres face à Chelsea mercredi soir, ils ont été plutôt solides et cohérents. Malheureusement pour eux, le match bascule sur un penalty et une expulsion. C’est leur première participation à la Ligue des champions et ils apprennent l’exigence du très haut niveau. Ce qui est sûr, c’est que l’absence de Camavinga est un problème pour eux. Le néo-international français est celui qui fait le lien entre le milieu et l’attaque, mais qui est aussi capable d’éliminer par du dribble et de la percussion. Sans lui, le jeu de Rennes est plus prévisible, plus scolaire.

Thomas Tuchel va devoir se creuser la tête pour aligner une équipe cohérente et compétitive. Comme souvent, Paris sera privé d’un nombre de joueurs important : Verratti, Draxler, Bernat, Icardi, Neymar, Mbappé, auxquels sont venus s’ajouter Navas, Sarabia et Kimpembe. Le dilemme est toujours le même : faire jouer les jeunes ou aligner des joueurs confirmés mais qui manquent de rythme comme Paredes ou Kehrer ? La bonne nouvelle, c’est que Di Maria en a terminé avec sa suspension en championnat.

Les blessés appelés en sélection

Comme d’habitude, l’entraineur parisien va devoir répondre à plusieurs questions pour choisir son onze de départ. Choisir le système et y placer les joueurs ou adapter le système à ceux qui sont disponibles ? Quels joueurs sont capables d’enchainer ou, à l’inverse, ceux qu’il doit faire souffler ? Danilo, par exemple, entre dans cette réflexion, lui qui a beaucoup joué depuis son arrivée dans la capitale et qui semblait gêné en fin de rencontre à Leipzig. On pourrait y ajouter Herrera qui, si on ne parle que Ligue 1 et Ligue des champions, a pratiquement plus joué en deux mois que toute la saison dernière (890 min en 2019-2020, 812 min cette saison). Doit-il laisser Marquinhos au milieu et faire confiance à une charnière DialloKehrer ?

Après cette rencontre, de nombreux joueurs vont s’envoler pour leurs sélections respectives. Di Maria a été rappelé avec l’Argentine, Mbappé, blessé et qui ne joue pas avec le PSG ira rejoindre l’équipe de France, tout comme Neymar avec le Brésil. Et comme d’habitude, la plupart jouera leur dernier match entre le 17 et le 18 novembre. Le PSG jouera à Monaco le vendredi 20 et le 24 à Leipzig. On se moquerait de la santé des joueurs qu’on ne s’y prendrait pas autrement.

Même si des bruits commencent à courir sur l’avenir de Tuchel au PSG, pas sûr que le résultat de ce soir accélère une prise de décision. Mais pour éviter une crise de novembre qui avait disparu du calendrier du PSG depuis de nombreuses années, il vaudrait mieux s’imposer ce soir.

Paris United

GRATUIT
VOIR