à la uneActualités du ClubArticleAvant matchCompétitionsL'équipe

PSG v Monaco : Poursuivre la série

Paris reçoit Monaco pour reprendre son avance sur l’OM, revenu à quatre points du club de la capitale. Un match pour continuer à travailler face à un adversaire qui a changé de coach à la trêve.

Paris devait affronter Monaco en décembre. Le match avait été reporté pour cause d’intempéries. Ce dimanche, c’est donc le match retour que les Parisiens vont jouer avant de faire le match aller mercredi soir. C’est la magie du calendrier.

En décembre, Monaco était encore entrainé par Leonardo Jardim. Depuis, c’est Robert Moreno, ancien sélectionneur espagnol, qui a pris la place du Portugais sur le banc. Pourtant, malgré un début de saison compliqué, les joueurs de la Principauté ne sont qu’à cinq points de la troisième place et avec deux matchs en moins.

Avec le coach ibérique, le discours est totalement différent. L’entraîneur monégasque a déclaré qu’il jouerait tous les matchs pour les gagner, peu importe l’adversaire, et donc même face au leader de la ligue 1.

Avec lui, Monaco va changer sa façon de jouer. Adepte de la possession, l’Espagnol va moins jouer le contre, la force des Monégasques avec le duo SilmaniBen Yedder avant la trêve. Pour ses premiers matchs, Robert Moreno a modifié le schéma, préférant jouer en 4-3-3, délaissant l’attaque à deux qui avait pourtant bien fonctionné tout en reléguant Slimani sur le banc.

Offensivement, même en changeant de système, les Monégasques continuent de marquer, avec des attaquants d’un bon niveau entre SlimaniBen Yedder, Baldé, Augustin, et l’apport de Golovin. Mais voilà, la défense n’a pas changé et ça reste le point faible. JemersonGlik, Maripan sont en grande difficulté que ce soit dans la lecture du jeu, mais aussi et surtout sur la vitesse. Pas de chance, c’est une des forces du PSG. Si Paris joue comme depuis décembre, avec la même intensité, avec la même spontanéité, ça risque de faire très mal.

 Le groupe parisien au complet

Première nouvelle significative et rare : l’infirmerie est vide, une première depuis juillet. Thomas Tuchel va donc pouvoir aligner une équipe sans contrainte, en sachant que Diallo devrait être absent par précaution, lui qui a repris cette semaine.

L’entraineur allemand va donc donner des signes importants. Marquinhos va-t-il être aligné avec Silva en défense ? Avec l’enchaînement des matchs, comment va-t-il gérer les temps de jeu des milieux de terrain ? Va-t-il insister avec Gueye- Verratti ou titulariser Paredes qui reste sur des prestations intéressantes avant la trêve ?

Thomas Tuchel entre dans une phase cruciale dans l’optique du match à Dortmund dans un mois. Augmenter les automatismes, donner du temps de jeu à tout le monde, tout en essayant d’offrir aux futurs titulaires de cette rencontre un maximum de rythme sans les griller. Ce sont des problèmes de riches, le PSG n’étant presque jamais au complet.

On peut même imaginer que l’Allemand devrait aligner deux équipes très proches de l’équipe type lors des deux confrontations successives et faire tourner contre Lorient en coupe de France voire le mercredi suivant contre Reims en demi-finale de coupe de la Ligue avant de se rendre à Lille, là où les Parisiens avaient reçu une correction la saison dernière (5-1, le 14 avril 2019).

Comme d’habitude, le résultat du match de dimanche dépend du PSG et seulement du PSG. En enchaînant deux victoires face au même adversaire en quatre jours, les joueurs de la capitale relègueraient les Marseillais à dix points. Ce ne serait pas un luxe pour attaquer la période ligue des Champions avec encore plus de sérénité. Mais les partenaires de Mbappé doivent surtout continuer à jouer les matchs avec le même état d’esprit, la même volonté de défendre ensemble, de se faire marquer les uns les autres.

 

Crédit photo : psg.fr

Paris United

GRATUIT
VOIR