à la uneArticleAvant matchCompétitionsL'équipeLe Club

PSG v Bayern: Les entraîneurs entretiennent le suspense

À 24 heures du match retour entre le PSG et le Bayern Munich, les entraîneurs ont réalisé un premier point sur l’état de forme de leurs joueurs. Même si certains joueurs sont présents, il reste encore beaucoup d’incertitudes sur leur réelle présence mardi soir.

C’est la première étape avant la découverte des effectifs officiels qui participeront à la rencontre. Lors de leurs conférences de presse, les deux entraîneurs ont fait un état des lieux des disponibilités, à la veille de la rencontre.

Pour le Bayern, Boateng, Hernandez, Coman et Goretzka font le déplacement à Paris. Gnabry et Lewandowski sont, eux, définitivement forfaits. Pour les autres, un doute subsiste, surtout concernant Goretzka.

L’entraîneur allemand a expliqué que, quoi qu’il arrive et quels que soient les absents, le Bayern jouerait de la même façon et encore avec le besoin de gagner absolument pour se qualifier. Même s’il y a du bluff autour de la présence de certains joueurs, sur le jeu, personne ne doute de la franchise de l’entraîneur champion d’Europe en titre.

Marquinhos peut-il vraiment jouer ?

Côté parisien, Verratti et Florenzi sont bien de retour. Mais le doute est toujours présent sur plusieurs points.

En premier lieu, les deux italiens seront-ils aptes à démarrer ? Pochettino a émis des doutes, notamment sur Verratti. Reste à répondre à la question habituelle : Vaut-il mieux titulariser un joueur important, même à peine revenu d’une absence et le laisser aller au bout de ses forces puis le remplacer, ou plutôt faire jouer les joueurs en forme et faire entrer ses joueurs en cas de besoin, au risque qu’il ne soit trop tard ? Il n’y a évidemment pas de vérité, c’est plus une question de sensibilité de chacun.

L’autre doute concerne Marquinhos. Pour le brésilien, on a plus l’impression de faire face à un coup de bluff. Comment pourrait-il être présent alors qu’il souffrirait d’une blessure de grade 2 à l’adducteur, blessure qui nécessite normalement environ trois semaines d’absence.

De plus, est-ce raisonnable de prendre ce risque et de voir le capitaine parisien aggraver sa blessure et être alors absent de quatre à six semaines ? En tout cas, l’entraîneur parisien donnera son groupe demain matin.

À 24 heures du match, la tension monte et on voit bien que les deux entraîneurs connaissent l’importance de la présence, ou non, de certains joueurs et qu’ils jouent dessus jusqu’au bout. Même si on ne sait pas tout, on peut être sûrs que, non seulement les deux équipes alignées seront très compétitives, mais aussi que cela va être tendu jusqu’au bout.

crédit photo: butfootballclub.fr

Paris United

GRATUIT
VOIR