à la uneAvant match

Monaco v PSG : Duel des extrêmes

Qui l’aurait cru à l’entame de la saison, Monaco est 19du classement et ce grâce à la différence de buts. Monaco est au fond du trou alors que Paris est dans la dynamique inverse. Les hommes de Tuchel peuvent enchaîner une treizième victoire en Ligue 1 au détriment des Monégasques.


Un groupe au complet

Mardi soir contre Naples (1-1), les Parisiens ont effectuéune prestation d’ensemble plutôt satisfaisante, même si  la frustration prédomine car Paris a ratéle coche d’obtenir 3 points capitaux dans la course àla qualification pour les 8èmes de finale de la Ligue des Champions.

Ce dimanche, retour à la Ligue 1, compétition que le PSG survole. Avec douze victoires, record absolu dans l’histoire des 5 grands championnats et une avance de 11 points sur ses poursuivants Lille et Montpellier, Paris devrait (sauf blessure de dernière heure) se présenter avec un groupe au complet.

 

Monaco ou une entame de saison catastrophique

C’est un euphémisme de dire que la saison de Monaco est catastrophique : 19de Ligue 1 avec 7 points, dernier de son groupe de Ligue des Champions et éliminé après une dernière claque reçue à Louis II contre Bruges mardi soir (0-4).

Catastrophique est le terme que l’on peut également appliquer à son recrutement : perte des derniers cadres Lemar, Moutinho, Fabinho puis arrivée de joueurs sans expérience, ou tout simplement pas au niveau. Monaco a raté son mercato. Seule larrivée de Golovin aurait pu permettre de positiver un peu plus ce mercato. Mais le milieu russe s’est blessé dès son premier entraînement.

Les blessures sont des maux récurrents dans la Principauté depuis le début de saison. Et contre Paris, ce ne sont pas moins de 14 joueurs qui manquent à l’appel (Lopes, Pellegri, Serrano, Subasic, Raggi, Geubbels, NDoram, Jovetic, Glik, Sylla, Ahoulou, Traoré, Golovin Touré) sans compter la suspension de Tielemans. Cela fait beaucoup pour prétendre rivaliser face au  PSG.

Et après le recrutement, les blessures, l’autre problème de l’ASM, c’est le poste d’entraîneur. Leonardo Jardim a été débarqué après la défaite contre Rennes (1-2) lors de la 9ème journée. Un choc pour beaucoup de supporters de l’ASM, car il a apporté un nouveau titre de champion en 2017, et cette même année un beau parcours en Ligue des Champions avec une équipe séduisante et la révélation de Kylian Mbappé.

Jardim a dû bricoler, surtout depuis trois ans et la sanction de l’UEFA via le Fair-Play Financier (recrutement limité, et une amende de 13 millions dont 3 ferme à l’époque). Suite à cette sanction, Monaco a changé sa stratégie de recrutement, privilégiant de jeunes joueurs (ou peu confirmés) dans l’espoir de les revendre trois fois leur prix, voire plus.

Son successeur, Thierry Henry, novice dans le rôle de l’entraîneur numéro 1 n’est peut-être pas l’homme de la situation, il n’a pas choisi l’effectif, il doit travailler dans l’urgence et pour le moment son bilan est mauvais (2 nuls et 3 défaites).

Et enfin autre élément à prendre en compte, l’effectif monégasque n’est pas préparé à jouer le maintien, et quoiqu’on en dise, ce n’est pas si simple, on se souvient de Monaco relégué en 2011, Lens en 2008, Nantes en 2007 pour ne citer qu’eux.

 

L’homme à suivre : Kylian Mbappé 

Mbappé est le meilleur buteur du championnat (11 buts), il débloque la situation à Marseille dès son entrée, il est buteur contre Lille. Il est passeur décisif sur le dernier match à Naples, tout roule sportivement pour lui.

Il affronte son club formateur pour la 3ème fois de sa carrière, il n’a pas pour le moment réussi à marquer contre Monaco bien qu’il fut brillant lors de la finale de la Coupe de la Ligue (3-0) en mars dernier. Vu son état de forme, on peut penser et espérer que c’est pour dimanche.

Le génie de Bondy est tancé par les révélations de Mediapart, accusé d’avoir réclamé des primes importantes lors de sa signature au PSG, ou que ses impôts soient payés par le club. Il a réagi très sobrement dans un entretien sur France Bleu : « Je tiens à préciser que je paie tous mes impôts en France, sur tous mes revenus. On a annoncé différentes choses mais pour moi, le plus important c’était de savoir dans quel club je pouvais donner le meilleur de moi-même et poursuivre ma progression. Et j’ai choisi le PSG, tout naturellement », il ajoute que tout ce qu’il a fait respecte les règles et qu’il ne comprend pas ce que l’on lui reproche.

Mbappé sera-t-il imperméable à cette actualité ? Réponse dimanche.

 

La stat : 28,28

Ce chiffre représente le pourcentage de victoires du Paris Saint-Germain contre l’AS Monaco. C’est le plus faible parmi les 19 adversaires du club en Ligue 1.

Le pourcentage est encore plus faible lorsqu’on ne se concentre que sur la Ligue 1 : 21,43%.

Pourtant, depuis le 1er avril 2017, Paris enchaîne sept victoires contre le club de la Principauté.

 

Grichka