à la uneArticleAvant matchCompétitionsL'équipeLe Club

Lyon v PSG: Premier tournant

Ce dimanche, à Lyon, le PSG va vivre un premier tournant dans une fin de saison aussi passionnante qu’indécise. Tout autre résultat qu’une victoire mettrait les parisiens dans une situation jusqu’ici inconnue en Ligue 1.

Alors qu’on entre dans le money-time, les parisiens s’avancent dans un scénario qu’ils n’ont jamais connu depuis que QSI est arrivé en 2011. Oui, ils ont déjà connu la poursuite du leader que ce soit Montpellier en 2012 ou Monaco en 2017, mais jamais ils n’ont compté si peu de points d’avance sur la quatrième place à ce moment de la saison.

Dimanche soir, à Lyon, il va falloir faire sans Icardi, Kehrer, Sarabia et Bernat mais avec le retour de Neymar. Même si Pochettino a déclaré qu’il ne démarrerait pas la rencontre, et même s’il faudra la composition officielle à une heure du coup d’envoi, la présence du brésilien offre une solution offensive supplémentaire, notamment en cours de match.

Mais l’OL joue aussi gros. À égalité de points avec le club de la capitale, les lyonnais sont toujours en course pour le titre de champion de France. Eux aussi sentent le souffle de Monaco dans leur dos et une nouvelle non-qualification en Ligue des champions serait dramatique pour le club du président Aulas, tant sur le plan sportif qu’économique.

Mais quel Lyon face à Paris ? Celui qui souffre ces dernières semaines et qui n’a pas battu Montpellier à domicile et n’a fait que match nul à Marseille ou à Reims, ou celui qui était venu s’imposer au Parc des Princes (0-1) en bousculant le PSG ?

Sans coupe d’Europe, Rudy Garcia a fait le pari de se trouver une équipe type et de ne pas utiliser vraiment ses remplaçants. Les lyonnais ont beaucoup misé sur le trio MendesAouarPaqueta au milieu et sur la vitesse de Toko Ekambi et Kadewere en attaque. Mais voilà, à force de tirer sur les joueurs, de ne pas installer de concurrence avec pourtant des joueurs comme Caqueret, Guimaraes ou Slimani, les lyonnais semblent à court d’idées.

Le moment de gagner contre un gros en championnat

Dans le jeu, ils sont à court d’idée et leur entraîneur aussi, lui qui ne réalise des changements que très tard dans les rencontres et qui utilise parfois des joueurs contre-nature pour ne pas toucher à son système, comme lorsqu’il a titularisé Slimani puis Cherki sur un côté.

Si Paris veut réaliser une performance, il va devoir enfin se faire mal. Se faire mal dans les courses pour gêner la transition lyonnaise, leur point fort. Se faire mal dans les duels, dans l’engagement pour répondre à Mendes, Denayer ou Marcelo. Se faire mal en utilisant comme il faut le ballon, en jouant vers l’avant et arrêter de se brider, d’avoir peur de perdre le ballon et donc de ne prendre aucun risque.

Pour cela, Pochettino comptera de nouveau sur un Navas dans une forme exceptionnelle. Dans l’axe, Kimpembe s’est reposé mercredi contre Lille et sera aligné avec Marquinhos. Florenzi et Diallo seront sûrement titulaires sur les côtés de la défense et le trio ParedesGueyeVerratti devant eux. En attaque, on devrait voir, si Neymar démarre bien sur le banc, MbappéKeanDi Maria débuter la rencontre.

Plus que jamais, dimanche soir, seule la victoire compte. Tout autre résultat serait terrible avant de recevoir Lille lors de la prochaine journée après la trêve internationale. Tout autre résultat ajouterait à la pression déjà intense avec, pour la première fois, le scénario d’une saison catastrophe qui se dessinerait. Dimanche soir, c’est le moment de gagner enfin contre un gros en Ligue 1 cette saison.

Paris United

GRATUIT
VOIR