ArticleAvant match

Ligue des Champions : Présentation du groupe du Paris SG

Le 30 août 2018, le tirage au sort de la Ligue des champions plaçait le PSG dans le groupe C.

Et le moins que l’on puisse dire c’est que Kaká et Diego Forlan ont eu la main lourde lors du tirage. Naples, Liverpool et l’Étoile Rouge de Belgrade seront de la partie dans ce « groupe de la mort ». Petite présentation des futurs adversaires de Paris.

Naples

Le retour du Mister au Parc des Princes, le retour de Edinson Cavani au San Paolo. Voilà ce que promet cette double confrontation face au club napolitain.

Cet été le Napoli a frappé fort en s’offrant les services de Carlo Ancelotti pour prendre la succession de Maurizio Sarri (parti à Chelsea). Un challenge à la hauteur du personnage, surtout que Naples sort d’une saison plus qu’aboutie en Série A avec une deuxième place. Mais ce résultat a été acquis au dépend des compétitions européennes.

L’ex-stratège napolitain avait en effet délaissé la Ligue des champions en terminant 3ème du groupe derrière Manchester City et le Chakhtar Donetsk. Puis la Ligue Europa en étant éliminé dès les seizièmes face au RB Leipzig, pour jouer à fond le championnat.

Cet été, et malgré l’arrivée de Carlo Ancelotti, le club d’Aurelio De Laurentiis a plus donné l’impression de s’être affaibli avec notamment le départ de Jorginho parti rejoindre son ancien coach en Angleterre. Du côté des arrivées, Alex Meret et David Ospina viennent se disputer la place laissée libre par Pepe Reina. Kevin Malcuit vient concurrencer Elseid Hysaj au poste de latéral droit. Tandis que Fabian Ruiz et Simone Verdi viennent renforcer le milieu et l’attaque des Partenopei.

Paris retrouvera un club qu’il n’a affronté que deux fois dans son histoire. C’était lors d’un seizième de finale de la Coupe de l’UEFA lors de la saison 1992-1993. Et les Parisiens étaient sortis vainqueurs de cette double confrontation, (2-0, 0-0).

Liverpool

Anfield, 5 Ligues des Champions, Jürgen Klopp, finaliste de la dernière édition et l’un des meilleurs trios d’attaque en Europe. Voilà un rapide aperçu de Liverpool chez qui Paris aura le plaisir d’ouvrir sa saison européenne. 4èmes de Premier League l’année dernière, les Reds se sont donnés les moyens de faire encore mieux. 187 millions d’euros dépensés cet été, avec notamment les arrivées de Alisson, Fabinho, Keita ou encore Shaqiri. Le tout sans perdre leurs éléments clés tel que Mohamed Salah, meilleur joueur et meilleur buteur de Premier League l’année dernière. C’est donc un club mythique qui a repris des couleurs depuis l’arrivée de Jürgen Klopp sur son banc qui se dresse face au Paris SG.

Lors de la dernière Ligue des champions, les Scousers étaient sortis premiers de leur groupe (devant Séville, le Spartak Moscou et Maribor), avant de successivement éliminer le FC Porto, le champion d’Angleterre Manchester City puis l’AS Rome. En finale, ils s’étaient inclinés 3-1 face au Real Madrid.

Les deux seules confrontations entre les deux clubs avaient tourné à l’avantage des Parisiens. Ils avaient éliminé Liverpool en demi-finale de la Coupe des vainqueurs de Coupe 1996-1997 (3-0, 0-2).

Étoile Rouge de Belgrade

Pas vernie par pour un retour et absent de la Ligue des champions depuis 27 ans, l’Étoile Rouge hérite du groupe de la mort.

Vainqueur de la compétition en 1991 (face à Marseille), c’est un club mythique que le PSG affrontera lors des poules.

Pour se hisser en C1 cette année, l’équipe de Vladan Milojevic est passée par tous les tours de qualification. La formation serbe a battu successivement le Spartaks Jurmala (Lettonie), le Sūduva Marijampolė (Lituanie) et le Spartak Trnava (Slovaquie). En barrages, c’est le dernier demi-finaliste de la Ligue Europa, le FC Salzbourg qui a subi la loi de l’Étoile Rouge.

L’année dernière, le club s’est arrêté en seizièmes de finale de la Ligue Europa. Sortis deuxièmes de leur poule (derrière Arsenal mais devant Cologne et le Bate Borisov), les Serbes ont dû s’incliner face au CSKA Moscou.

Côté mercato, le club a connu beaucoup de mouvements. Srdjan Babic (défenseur, Real Sociedad), Jonathan Cafú (ailier, Bordeaux) ou encore Marko Marin (ailier, Olympiakós) sont venus renforcer le champion en titre de Serbie. Mais Vladan Milojevic a aussi vu des cadres partir, tels que Nemanja Radonjic (Marseille), Aleksandar Pesic (Ittihad, Arabie Saoudite), Uros Racic (Valence B) ou encore Luka Adzic (RSC Anderlecht).

La confrontation entre les deux équipes sera une première, car jamais les deux clubs ne s’étaient affrontés en compétition officielle. Seules trois rencontres amicales, en 1979, 1987 et 2010 ont eu lieu, pour un bilan de deux matches nuls et d’une victoire serbe.

Arnaud de La Taille

Paris United

GRATUIT
VOIR