à la uneArticleAvant matchCompétitionsL'équipeLe Club

Ligue des champions / Manchester v PSG : Victoire à tout prix

A Manchester, ce mercredi soir, le PSG joue une grosse partie de sa saison. Mais même si United est en tête du groupe, le match dépend en grande partie des Parisiens… Comme souvent.

Lors de leur dernière visite à Old Trafford, en 2019, le PSG s’était imposé 0-2. C’était l’époque où Thomas Tuchel innovait, maîtrisait son équipe et le jeu. Tout le monde signerait tout de suite pour le même résultat. Non seulement, il permettrait aux Parisiens de revenir à égalité avec leur adversaire du soir, mais même de passer devant au goal-average particulier (ensemble des deux matchs). Le score parfait.

A Manchester, Tuchel déplore les absences de Sarabia, Draxler, Bernat et Icardi, mais il pourra compter sur les retours de suspension de Kimpembe et Gueye, et, si tout va bien sur Navas et Marquinhos, au repos ce week-end.

Tuchel a le choix

Manchester est actuellement 9ème de Premier League avec un match en moins. Dimanche, à Southampton, alors qu’ils étaient menés 2-0 à la pause, ils avaient trouvé les ressources pour l’emporter 2-3, notamment grâce à l’entrée d’Edinson Cavani. Chaque fois qu’on doute de Manchester et de son entraîneur Solskjaer, qu’on annonce en danger, un match référence vient prolonger l’aventure de l’ancien « supersub ». Ce fut deux fois le cas contre… le PSG.

On ne sait pas vraiment quel visage présenteront les Anglais demain. Capables de jouer en contre, ils sont aussi capables d’avoir la possession, même si, dans les gros matchs, c’est souvent la première option qui est choisie. Avec Matic, Van De Beek et Fernandes au milieu, ils ont des joueurs pour faire mal avec le ballon dans cette zone du terrain. C’est une équipe qui marque beaucoup et avec Cavani, elle possède un profil qu’elle n’avait pas avant et qui offre de nouvelles options offensives.

En revanche, ils encaissent beaucoup de buts et De Gea sera absent mercredi soir. La défense articulée autour de Maguire ne donne pas de garanties de solidité. D’ailleurs, étrangement parce qu’il est le capitaine de cette équipe, son absence au Parc des Princes lors du match aller avait été un plus pour son équipe.

Pour battre cette équipe, Thomas Tuchel va devoir trouver le moyen d’impliquer tout le monde. L’équipe qui débutera aura un rôle important, celui de prendre l’ascendant, et les remplaçants devront consolider tout cela.

Comme aucune équipe type ne se dégage depuis le début de saison, au gré des méformes, absences et autres suspensions, on ne sait pas si Marquinhos va jouer en défense, si Paredes, Danilo ou Marqui évolueront au milieu, ni si le PSG se présentera en 4-3-3 ou en 4-4-2. Ce qui est sûr, c’est que Paris devra présenter un collectif soudé et travailleur, mais aussi retrouver une efficacité offensive perdue. Quant aux entrants, ils ne devront pas avoir d’état d’âmes, même si on comprend toujours la déception d’un joueur qui débute un match si important sur le banc.

Mbappé ne doit pas être focalisé sur ses stats

Enfin, et parce que Tuchel a répondu à la question en conférence de presse, Mbappé ne doit pas être obnubilé par le fait qu’il n’ait pas marqué depuis un an en Ligue des champions. Oui, dans un football fait de chiffres et de stats, le français pourrait être tenté de marquer pour « fermer des bouches », l’expression à la mode. Mais en ne cherchant que cet objectif, il sera alors plus près de déjouer ou sur-jouer, de ne pas respecter le collectif et donc de plomber son équipe. Et c’est la même chose pour Neymar, même si lui a marqué contre Dortmund ou Leipzig. Le Brésilien ne devra pas jouer un match de défi, de provocation gestuelle, mais de leader de jeu.

Dans cette période compliquée physiquement et mentalement, les joueurs du club de la capitale doivent se surpasser, tout donner pour repartir avec trois points. Il en va de la suite de la saison sportive mais aussi économique. Les pertes en cas d’élimination seraient catastrophiques en cette année de crise sanitaire.

Ce mercredi, vers 22H50, la saison du PSG pourrait plonger dans le cauchemar ou, au contraire, se préparer à rêver à la deuxième partie de saison… Alors, rêvons plus grand ?

Paris United

GRATUIT
VOIR