à la uneActualités du ClubAvant match

Ligue 1 Metz-PSG : Gagner et rassurer !

Neymar, le tirage de la ligue des Champions, l’hécatombe de blessures, le transfert surprise d’Arthur Zagre, la conférence de presse de Thomas Tuchel a une nouvelle fois fait état d’une actualité du Paris-Saint-Germain, plus riche que jamais. Dans le cadre de cette 4ème journée entre Metz et le PSG à Saint-Symphorien, présentation d’une équipe parisienne aux mille interrogations.

 

 Les absents ont toujours tort

Au-delà même du cas Neymar qui affole médias, français, espagnols et brésiliens c’est d’abord l’infirmerie qui inquiète au PSG. Privé de Mbappé, Cavani, Draxler, Diallo, Kehrer et Herrera, le PSG est décimé sur toutes les zones du terrain. Ajoutez à ça un gardien fragilisé et un entraîneur dans l’incertitude de son prétendu MVP et vous obtenez le PSG, quelque peu morose de cette fin août. L’occasion pour certains noms moins ronflants de l’effectif de s’affirmer.

Premier concerné, Colin Dagba, auteur d’une performance sans bavures dimanche soir (3-0)  contre un Téfécé inexpérimenté défensivement et globalement assez faible le jeune français à l’occasion de prendre la place de Thomas Meunier qui n’a pas la confiance du coach. Au milieu Idrissa Gueye, en phase d’adaptation, de retour depuis peu sur les terrains et qui doit déjà jouer un rôle central à la récupération et dans la transmission du ballon du club parisien.

Enfin devant les deux invités surprises se nomment Jesé mais surtout Choupo-Moting. Longtemps annoncé sur le départ notamment du côté du Sud de la botte italienne (Lecce), le germano-camerounais a autant amusé que bluffé son monde avec son doublé au Parc des Princes contre le Toulouse Fc. Seule vraie option viable, pour pallier l’absence des joueurs offensifs, Eric Maxim Choupo-Moting devrait incarner, à moins d’un ultime renfort (Icardi, Dybala, Mandzukic, Jovic ?), la pointe de l’attaque parisienne pour plusieurs matches et donc plusieurs semaines. A commencer par le match contre Metz.

Concernant l’indésirable brésilien, Tuchel a affirmé que « Ney ne serait pas dans le groupe parce que la situation est la même que contre Toulouse, rien n’a changé ». Rien ne change donc.

 

Areola titulaire… pour le moment

Dans les cages et malgré l’affirmation de Thomas Tuchel sur la présence du “titi” parisien au poste de gardien ce vendredi, l’avenir d’Alphonse Areola est des plus incertains. Auteur de performances discutées et discutables depuis le début de saison, les performances du portier sont plus que jamais une vraie interrogation.

Les rumeurs plus qu’insistantes envoyant Keylor Navas au PSG constituent tout sauf un bon signe pour le gardien parisien. Reste à voir quelle sera sa réaction sur le terrain. Quoi qu’il en soit il apparaît clair que si Navas devait venir à Paris, Areola ne pourrait pas rester dans ces conditions. Au Real comme certaines rumeurs ou ailleurs pour tenter d’être numéro 1.

 

Le possible 11 parisien

Voilà l’équipe que Thomas pourrait aligner demain à 20h45 contre le FC Metz.

Areola, Dagba/Meunier, Thiago Silva, Marquinhos, Bernat

Gueye, Verratti, Sarabia

Jesé, Choupo-Moting, Di Maria

 

Invaincu sur les six derniers matches

Que ce soit à Saint-Symphorien ou au Parc depuis 2015, le club de la capitale s’est à chaque fois imposé contre l’adversaire Grenat. Mieux sur les cinq derniers matches de Ligue 1, le PSG n’a jamais inscrit moins de 3 buts et n’en a encaissé que trois en tout et pour tout. Que ce soit en Coupe de la Ligue le 11 janvier 2017 (2-0) ou en championnat (3-1, 3-0, 3-2, 5-1, 5-0). Le FC Metz réussi donc bien au PSG ces dernières années. La dernière rencontre entre Paris et Metz avaient vu des buts de Meunier, deux buts de N’kunku, de Mbappé et Thiago Silva (5-0).

 

Metz, la trêve et la LDC !

Troisième à 3 points de Rennes, leader et bourreau il y a deux journées et derrière l’OL, Paris a déjà pris un léger retard. Rien de catastrophique les blessures en masse viennent corser le début de saison poussif du PSG. La victoire contre Toulouse en trompe l’oeil ne masque pas les interrogations et les inquiétudes.

Mis à part Verratti aucun titulaire n’a convaincu depuis le début de la saison. Le plan de jeu et les choix de Tuchel sont parfois difficiles à interpréter et à comprendre. Après la trêve, les joueurs parisiens devront rapidement attaquer par un match au Parc contre Strasbourg le vendredi 14 septembre.

Puis dans la foulée, la ligue des Champions dans un groupe A relevé mais pas inabordable (Real Madrid, Club Bruges, Galatasaray) avec un match au Parc des Princes dès le mercredi 18 septembre contre le Real Madrid. D’ailleurs, Thomas Tuchel a réagi sur ce tirage via le compte twitter du Paris Saint-Germain « Ce sont 3 grosses ambiances et de très belles atmosphères pour jouer au foot. On sait comme chaque année qu’il faudra être prêt et à fond dès le premier match. On va bien se préparer pour être performant d’entrée. ».

En tout cas, une seule solution pour le PSG ; continuer son chemin, la victoire à Metz en attendant le dénouement du cas Neymar…

Gabriel FABRE pour Paris United

Source : Paris Saint-Germain (compte twitter)

Crédit visuel : Clem Graphic UNTD

Paris United

GRATUIT
VOIR