à la uneArticleAvant matchCompétitionsL'équipeLe Club

Juventus-PSG : La première place à aller chercher

Pour la dernière journée de la phase de groupe, les parisiens sont à Turin pour valider leur première place. Quand on connait l’histoire récente du PSG, recevoir au retour ne serait pas un luxe.

Vainqueur 2-1 à l’aller, le PSG avait donc enfin battu la Juventus en Coupe d’Europe. Mercredi soir, c’est une deuxième victoire, la première à Turin, que le club de la capitale doit aller chercher pour être sûr de terminer en tête de la poule. Ce sera sans Navas, Neymar ni Kimpembe, mais avec tout le reste du groupe.

En face, les turinois sont décimés. Plus d’une dizaine d’absents dont Di Maria, Vlahovic, MacKennie, Paredes ou encore Danilo. Mais la Juve doit faire un résultat pour être reversé en Europa League si elle ne veut pas attendre le score de Haïfa–Benfica. Toujours pas flamboyants, les italiens viennent de remporter trois de leurs quatre dernières rencontres, seulement battus par Benfica (4-3).

Pour aller gagner en Italie, Christophe Galtier devrait reconduire le système en 4-3-1-2. On devrait retrouver Mendès et Hakimi sur les côtés et une charnière MarquinhosRamos. Au milieu, le trio VerrattiVitinhaRuiz devrait enchaîner et derrière le duo MessiMbappé, c’est Soler qui tient la corde pour remplacer Neymar, suspendu.

Pour se rendre le match facile, les parisiens devront réaliser les mêmes entames de match que ces dernières semaines, à l’exception de celui face à Troyes. Ils devront y ajouter l’efficacité pour éteindre le plus vite possible la Juventus.

Retrouver l’envie de vraiment défendre

Mais c’est surtout défensivement que les parisiens doivent faire plus. Cinq buts encaissés sur les deux derniers matchs, c’est trop. Le problème, c’est que ce sont souvent les mêmes buts, sur des centres ou des corners. L’entraîneur parisien en a parlé en conférence de presse : « Des positionnements ne sont pas bons, pas respectés. C’est une question d’engagement, parfois de sacrifice. On a travaillé là-dessus. En dehors de la valeur de chaque joueur sur sa capacité à gagner des duels aériens, on perd beaucoup de deuxièmes ballons dans la surface sur les coups de pied arrêtés. C’est un manque de concentration, un manque d’investissement. Il faut y remédier. La Juventus a marqué beaucoup de buts sur coups de pied arrêtés. Il faudra être très vigilants ».

L’autre domaine sur lequel les partenaires de Messi doivent être meilleurs, c’est sur le déséquilibre. Là-aussi, le coach parisien a insisté sur le fait qu’il avait « des profils et une manière de jouer qui fait qu’il va y avoir du déséquilibre à certain moment. Sur la réaction à la perte, évidemment que j’en ai parlé. Il y a quelques fois l’envie d’être là, mais sans intensité, avec quelques retenues sur notamment notre dernier match de championnat, sur les situations concédées, nous étions très proches du ballon et de l’adversaire sans gagner le duel. On doit y remédier à travers un engagement plus important et peut-être avec un peu plus de métier, avec des fautes tactiques pour enrayer des transitions qui peuvent être dangereuses ».

Sur ses deux situations qui posent problème, le constat est finalement plus mental que technique. Les joueurs savent donc ce qu’il leur reste à faire pour être plus performants défensivement.

À Turin, face à une Juventus amoindrie, les parisiens doivent l’emporter. Pour la première place, mais aussi pour continuer la série de victoires, emmagasiner de la confiance et valider cette première partie de saison. Il restera ensuite deux matchs de championnat pour terminer le travail avant de s’envoler pour la Coupe du Monde.

Paris United

GRATUIT
VOIR