à la uneActualités du ClubArticleAvant matchCompétitionsL'équipeLes joueurs

Coupe de France / Pau v PSG : Le traquenard par excellence

Paris se déplace à Pau, en huitième de finale de la coupe de France. Le match casse-tête par excellence, tant par l’enchaînement des rencontres que par la qualité déplorable de la pelouse.

Même quand on est supporter, il y a parfois des matchs où on se dit presque « tant pis si on perd, du moment qu’il n’y a pas de blessés, c’est le principal ». Evidemment, on ne le pense pas vraiment, mais presque.

Ce match à Pau, c’est un peu ça. Placé dans une série de rencontres tous les trois jours, le cinquième déplacement de suite et avant de recevoir Montpellier, ce match ressemble à un traquenard. Si on y ajoute la pelouse catastrophique, ça fait beaucoup. Parce que non seulement le PSG va jouer sur un terrain habituellement réservé au rugby, mais en plus, le terrain a été sablé avec du sable coloré en vert pour cacher la misère. C’est dire.

Rester compétitif malgré tout

Oui, la coupe de France, c’est la fête du football amateur, mais la FFF qui organise la compétition doit être beaucoup plus sévère sur les conditions d’organisation et sur la tenue des rencontres.

Pau, c’est le 4ème du championnat de National et c’est l’équipe qui a éliminé Bordeaux au tour précédent. A domicile, les Palois voudront réaliser un nouvel exploit et les conditions sont réunies : un mauvais terrain, des Parisiens qui ne voudront pas se blesser avant Dortmund et des Palois surmotivés.

Pour Thomas Tuchel, il va falloir trouver une équipe compétitive sans exposer les cadres, tout ça avec un groupe restreint et donc sans Silva, Cavani, Bernat et Marquinhos, et sûrement sans Neymar.

Même en faisant tourner, un Paris sérieux avec Draxler, Sarabia ou autre ChoupoMoting doit quand même se qualifier. Il sera alors temps de se projeter sur Montpellier, puis le déplacement à Nantes mardi soir et, enfin, la réception de Lyon, dimanche 9 février, au Parc des Princes. Tout ça, en attendant la fin du mercato vendredi soir. Et oui, la saison du PSG n’est jamais un long fleuve tranquille.

crédit photo : psg.fr

Paris United

GRATUIT
VOIR