à la uneArticleAvant matchCompétitionsL'équipeLe Club

Caen v PSG: Une carte à jouer pour les remplaçants

Paris se déplace à Caen en coupe de France ce mercredi soir. C’est l’occasion pour Pochettino de donner du temps de jeu aux joueurs moins utilisés depuis son arrivée.

Puisque Noël Le Graët tient absolument à faire jouer sa coupe de France, le PSG doit donc se déplacer à Caen pour les 1/32ème de finale, au milieu de l’hiver, dans un calendrier compliqué, à moins d’une semaine du match aller à Barcelone et à peine plus de 48 heures avant de recevoir Nice, samedi à 17 heures.

Pour cette rencontre, l’entraîneur argentin va devoir continuer à donner du temps de jeu à certains joueurs, en offrir à d’autres qui ont moins joué, et tout en restant compétitif, il va devoir jongler avec les risques de blessure et les absents. Huit joueurs manquent à l’appel pour cette rencontre : Di Maria, blessé à la cuisse dimanche à Marseille et qui manquera le match aller contre Barcelone, Herrera et Navas, en phase de reprise, Pembélé (Covid-19), Bernat (genou), Kurzawa (repos), Dagba (cuisse) et Verratti, blessé à la hanche.

Caen, est actuellement 11ème de Ligue 2. Alors qu’ils étaient bien partis pour se mêler à la lutte pour la montée, les joueurs de Pascal Dupraz n’ont remporté qu’une seule de leurs neuf dernières rencontres.

Voir des jeunes entrer en cours de jeu

Fidèle à sa vision du foot, on devrait voir l’entraîneur caennais proposer une équipe qui va être dans les duels, avec un bloc bas, en essayant de tenir le 0-0 le plus longtemps possible et ainsi attendre un exploit. Pour rappel, il n’y aura pas de prolongations mais directement la séance de tirs aux buts en cas d’égalité après 90 minutes.

Pour le PSG, la première idée sera de s’éviter une rencontre tendue et donc de faire la différence rapidement. La deuxième, sera de montrer aux remplaçants qu’ils peuvent apporter si on fait appel à eux. Depuis quelques rencontres, Pochettino opte pour des changements très tardifs. Les joueurs qui entrent en jeu ont alors très peu l’occasion de se montrer.

Entre les blessés et les choix de l’entraîneur, il ne serait pas étonnant de voir débuter Draxler, Rafinha, Danilo ou encore Kean. À eux de tout faire pour installer du doute chez leur coach. De plus, s’ils font la différence rapidement, pourquoi pas voir quelques jeunes entrer en cours de match comme Simons ou Michut.

Dans une saison compliquée, Paris ne peut pas balancer la coupe de France. D’une part parce que le club est tenant du titre, et d’autre part parce que c’est toujours mieux pour la confiance et la sérénité de s’éviter une élimination surprise contre un club de Ligue 2. À six jours de rencontrer le Barça, les joueurs s’éviteraient une montée de la pression qui est déjà très élevée.

Paris United

GRATUIT
VOIR