à la uneArticleAvant matchCompétitionsL'équipeLe Club

Angers-PSG : Dans l’indifférence générale

Ce mercredi soir, les parisiens affrontent Angers dans ce qui pourrait être le match du titre. Avec plusieurs absents, Pochettino pourrait être tenté de lancer, enfin, des jeunes. Mais ce n’est pas si sûr.

Après une victoire bien pauvre face à l’OM dimanche (2-1), les joueurs de Pochettino pourraient valider officiellement leur dixième titre de champion de France vers 22 heures 50, s’ils font un meilleur résultat que l’OM.

En face, ce sera Angers. Après un début de saison intéressant, tant dans le jeu que dans les résultats, les joueurs de Gérald Baticle ont sérieusement marqué le pas. Ils n’ont remporté qu’une seule de leurs onze dernières rencontres. Ils ont aujourd’hui cinq points d’avance sur Clermont, barragiste, qu’ils rencontreront lors de la prochaine journée.

Alors qu’ils avaient proposé du jeu lors des premières semaines, les angevins sont peu à peu rentrés dans le rang. Alors que le danger venait de Fulgini, Cabot ou des coups de pieds arrêtés de Mangani, désormais, le seul danger se nomme Boufal. On notera aussi le travail, au milieu, de Ounahi et Bentaleb.

Pour aller chercher une victoire en terre angevine, l’entraineur parisien va devoir faire sans Neymar, Messi, Verratti, Kimpembe, en plus de Paredes et Draxler absents jusqu’à la fin de la saison.

Champion de France dès ce soir ?

Pourtant, malgré les déclarations de Pochettino, il y a très peu de chances que les titis démarrent. Le coach parisien a répété plusieurs fois que les jeunes auraient du temps de jeu. Il n’en a rien été. Désormais, il a déclaré qu’ils en auraient une fois le titre en poche. Officiellement, ce n’est pas encore ce soir.

On devrait donc retrouver Navas dans les buts, Ramos à la place de Kimpembe, Bernat et Kehrer sur les côtés. Au milieu, alors que Michut et Dina-Ebimbe sont disponibles, il y a plus de chance de retrouver le trio Danilo, Gueye, Wijnaldum. Devant, Simons a une chance de débuter aux côtés de Di Maria et Mbappé, à moins que l’algorithme ne décide de privilégier Icardi.

On ne va pas mentir mais ce match à Angers n’excite pas grand-monde. Paris s’en va conquérir le dixième titre de son histoire dans l’indifférence générale. Pour beaucoup, on est sur la pire saison de l’ère QSI, sans jeu, sans émotion, avec un entraîneur que beaucoup estiment comme le pire depuis que les qataris sont là. Finalement, peu importe que le PSG soit champion ce soir ou samedi, au Parc face à Lens, tout le monde n’attend qu’une chose : que la saison se termine et qu’on passe à autre chose.

Paris United

GRATUIT
VOIR