à la uneAprès matchArticleCompétitionsL'équipeLe ClubLes joueurs

Une mauvaise utilisation du ballon

Contrairement au match aller, le PSG a très mal utilisé ses temps de possession. En dehors du manque de mouvement, il y a eu aussi un déchet technique inhabituel, notamment de certains joueurs plutôt à l’aise avec le ballon.

Au Camp Nou, le PSG n’avait pas eu une possession de balle de 70% mais, il l’avait utilisé parfaitement. On sentait une équipe qui respectait un plan de jeu, qui ne tremblait pas, mais aussi qui était très juste dans ses choix. Et pour bien utiliser le ballon, il faut des joueurs propres techniquement et du mouvement.

Cruyff avait l’habitude répéter que le joueur le plus important n’était pas le porteur de balle mais les dix autres joueurs qui, par leurs déplacements, leur coordination, offrent des solutions au joueur qui a le ballon. Paris n’a rien fait de tout cela mercredi soir.

Alors qu’au match aller l’idée première était d’aller faire mal au Barça, mercredi soir, l’idée première était plutôt de ne surtout pas perdre le ballon pour ne pas être celui qui fait l’erreur qui coûtera le but qui relance le match. Résultat ? Aucune prise de risque, des joueurs qui ont les pieds qui tremblent, et une équipe qui se retrouve à jouer vers l’arrière jusqu’à Navas qui n’a d’autre solution que de dégager le plus loin possible.

Pour bien comprendre ce qui s’est passé, il faut remonter à 2017 et 2019. Ce qui est arrivé au Camp Nou en 2017, c’est dans l’histoire du club et donc ça revient sur le tapis régulièrement. Ce qui est arrivé en 2019 face à Manchester United, c’est une passe en retrait mal assurée de Kehrer dès la première minute qui lance le club anglais, puis une faute de main de Buffon qui laisse espérer les anglais qui n’ont plus qu’un but à marquer pour se qualifier.

Neymar aurait sûrement fait beaucoup de bien

Mercredi soir, aucun joueur parisien ne voulait être le Kehrer ou le Buffon de 2021. Alors, personne n’a osé jouer vers l’avant pour ne pas perdre le ballon. De plus, certains joueurs avaient les pieds qui tremblent, incapables de réussir une passe à cinq ou dix mètres (voir la vidéo la minute du coach ). Mais ce n’est pas tout.

Pour que le porteur de balle ait des solutions, il faut du mouvement. Or, mercredi soir, beaucoup de joueurs se sont cachés, ne voulant pas recevoir le ballon, toujours pour les mêmes raisons.

Sans une bonne utilisation du ballon, vous ne vous créez pas d’occasions. Sans une bonne utilisation du ballon, vous ne pouvez pas sortir d’un pressing. Sans une bonne utilisation du ballon, vous permettez au bloc adverse d’être très haut et de récupérer les ballons très vite, donc de ne faire que courir après le ballon. Enfin, sans une bonne utilisation du ballon, vous n’instaurez pas de doute chez l’adversaire, vous ne le faites pas reculer. Au contraire, vous lui donnez confiance en se disant « il n’arrive à rien, pas besoin de reculer, on récupère tout après moins de deux passes ».

Oui, Paris a souffert tant dans animation défensive qu’offensive. Oui, Paris a montré un manque de maîtrise technique rarement vu jusque-là. Mais Paris a tenu malgré tout et a su réagir légèrement en seconde période en ayant, enfin, des séquences de passes et du jeu vers l’avant. On peut facilement imaginer que si Neymar avait été présent, il y aurait eu une grosse différence et qu’il ne se serait pas caché, lui, ni dans le travail défensif ni avec le ballon. Et comme le prochain match de Ligue des champions est le 7 avril, on espère vraiment qu’il sera de retour.

Paris United

GRATUIT
VOIR