à la uneAprès matchArticleCompétitionsL'équipeLe ClubLes joueurs

Un trio connecté

Mardi soir, face à Haïfa, le trio offensif a régalé le public du Parc des Princes. Une entente due au positionnement mais surtout à l’envie de jouer ensemble.

En réorganisant son équipe en 4-3-1-2, Christophe Galtier avait parlé d’une réflexion, du profil et de la montée en puissance de ses milieux de terrain, des absences, mais aussi de positionner le trio offensif dans de meilleures dispositions. Sur les précédentes rencontres, on avait vu du mieux mais ce n’était pas encore ça. Mardi soir, ce fut le meilleur match du trio.

En positionnant Neymar en numéro 10 derrière un duo MessiMbappé, l’entraineur parisien leur a offert des zones de jeu qui correspondent à leurs caractéristiques du moment. Mais comme le système n’est pas figé, les trois joueurs jouissent également d’une liberté de déplacements importante, nécessaire et plus qu’intéressante. Le tout étant de trouver la bonne alchimie.

Depuis qu’ils évoluent ensemble, on a souvent les trois vouloir jouer ensemble. Mardi soir, ce qui fut frappant, ce ne fut pas cette envie, mais bien le fait de jouer ensemble mais aussi avec les autres tout en respectant le jeu.

Le respect du jeu, ça change tout

Respecter le jeu, ce fut, par exemple, cet appel de Mbappé, sur le but de Neymar, qui attira deux défenseurs et libéra l’axe gauche pour que le brésilien aille finir. Respecter le jeu, ce fut également sur le but de Messi quand le français et le numéro 10 se sont écartés, plutôt que de rentrer intérieur et de fermer les espaces, pour que l’argentin se retrouve, plein axe, à un contre deux seulement et qu’après avoir éliminé le premier adversaire, il s’ouvrit le champ du but pour tirer. Respecter le jeu, ce fut, enfin, quand Messi, plutôt que de chercher systématiquement dans l’axe pour combiner, alla trouver Hakimi lancé. Christophe Galtier l’a dit en fin de rencontre : « Quand ces trois-là jouent les uns pour les autres, ils sont extraordinaires ».

Mais si les trois de devant ont pu faire tout cela, c’est parce que les milieux les ont mis dans les meilleures conditions et que les latéraux leur ont offert des solutions. Comme l’a dit l’entraineur parisien, pour bien attaquer, il faut bien défendre et récupérer le ballon rapidement. C’est ce que se sont efforcés à faire Ruiz, Sanches et Vitinha. Il faut également que les transmissions soient bonnes et elles l’ont été.

Tout cela demande confirmation mais les promesses sont là. S’il devait y avoir un dernier point à améliorer, c’est le travail défensif. Contre un adversaire d’un autre calibre que Haïfa, le PSG ne pourra pas se permettre d’avoir deux joueurs en dessous des huit kilomètres parcourus. Neymar fait le travail, il fut même le deuxième joueur à avoir le plus couru mardi soir. Les deux autres doivent trouver le bon dosage pour y participer également, peut-être par alternance, peut-être un peu plus Mbappé, plus jeune.

Ce qui est sûr, c’est que les joueurs ont pris du plaisir, qu’ils en ont offert au public du Parc des Princes et que ça a donné une belle victoire. À eux, désormais, de continuer comme ça.

crédit photo : PSG.fr

Paris United

GRATUIT
VOIR