à la uneAprès matchArticleCompétitionsL'équipeLe ClubRésumé de match

Lille v PSG : Paris perd son premier trophée

Le PSG s’est incliné pour son premier match officiel de la saison face à Lille (0-1). Mais plus que le résultat, il y a des éléments dans le contenu qui interrogent.

C’est souvent la même chose avec le trophée des champions pour le PSG : ça ressemble à un titre qui ne compte pas vraiment, mais ça semble être le minimum syndical de le remporter. Et le PSG avait su faire puisque depuis 2013, il les avait tous remportés.

Dimanche soir à Tel Aviv, Mauricio Pochettino ne pouvait pas compter sur plusieurs éléments importants qui n’ont toujours pas repris l’entrainement. D’ailleurs, il fut obligé de lancer Kimpembe et Danilo après une dizaine de jours de séances seulement, ce qui prouve les limites pour composer un onze actuellement, alors que Gueye a été testé positif au covid peu avant la rencontre.

Paris s’est donc incliné 0-1 sur une belle frappe de Xheka sur laquelle Danilo et DinaEbimbe ne sont pas sortis assez vite sur le porteur pour l’empêcher de frapper. Avant ce but, Paris n’avait proposé d’intéressant, le match perdant trop vite en intensité à cause de la chaleur et de deux équipes pas encore prêtes à répéter les efforts.

En seconde période, Lille a reculé, le PSG a tenté de pousser mais ce fut trop brouillon, trop stéréotypé. Wijnaldum a bien cru offrir l’égalisation à Icardi très vite après son entrée en jeu, mais l’argentin fut logiquement signalé hors-jeu. Puis, c’est Diallo, suite à un corner, qui se retrouvait seul mais ne cadrait pas sa tête.

Oui, il manquait Neymar, Di Maria, Paredes, Marquinhos, Verratti, Gueye, Mbappé et ce n’est pas rien. Malgré tout, le PSG s’est présenté avec une équipe composée de Navas, Hakimi, Diallo, Kimpembe, Herrera, Danilo, Draxler et Icardi. Mais il existe deux problèmes.

Le premier, il est récurrent, c’est le coaching. Pochettino n’a effectué que trois changements dont deux après la 80ème. L’autre problème, c’est l’idée de jeu : quel est-elle ? Même avec un effectif limité, les principes doivent-être les mêmes et on ne les voit pas. Paris n’a pas joué une seule fois en 4-3-3 depuis le début de la préparation et pour son premier match officiel, c’est le système utilisé. Pourquoi ?

Les retardataires vont reprendre cette semaine mais comme il va leur falloir environ trois semaines pour être opérationnels, on sera alors fin août et ce sera le moment des éliminatoires de la coupe du monde avec leurs sélections. Autant dire que le PSG n’aura pas son groupe avant septembre.

Hakimi, le seul danger

Côté joueurs, Kimpembe et Hakimi ont sûrement été les deux meilleurs parisiens. L’international français avait déjà l’air bien en jambe et a réalisé une très bonne prestation. Quant au marocain, il fut le seul danger parisien offensivement par ses appels, ses débordements, ses centres. Avec eux Navas ne peut pas grand-chose sur la frappe de Xheka.

Pour le reste, ils ont été en souffrance. Kehrer a confirmé toutes les lacunes qu’on lui voit depuis des mois. Diallo a montré ses limites comme latéral quand Paris doit attaquer. Au milieu, Herrera a fait du Herrera : quelques passes intéressantes mais trop de passes à deux mètres qui n’offrent rien. Danilo a montré que le PSG ne pourrait pas proposer du jeu si c’est lui qui est à la première relance et DinaEbimbe a essayé de combattre, de jouer vers l’avant, mais ce n’était pas à lui de sortir le PSG de sa torpeur.

Devant, Kalimuendo a eu du mal à exister sur le côté gauche, alors que Draxler a libéré son couloir pour Hakimi mais sans être trouvé à l’intérieur du jeu. Enfin, Icardi a marqué un but refusé pour un hors-jeu et… C’est tout. Alors qu’il a repris dès le début puisqu’il n’est plus appelé en sélection, l’argentin n’est pas prêt et ça va vite devenir un problème.

On notera quand même l’entrée intéressante de Wijnaldum qui joué un maximum vers l’avant, se positionnant entre les lignes pour offrir des solutions.

Le PSG perd donc un premier titre. Ce sera anecdotique si la saison est réussie. Mais ce qui est sûr, c’est que le mois d’août va être scruté et qu’un départ raté, comme la saison dernière, risque d’amener une ambiance très lourde autour du club et alors que les supporters devraient faire leurs retours dans les stades.

crédit photo : PSG.fr

Paris United

GRATUIT
VOIR