à la uneAprès matchArticleCompétitionsL'équipeLe ClubLes joueurs

Défensivement, ce PSG n’est pas prêt

La défense parisienne vient d’encaisser trois buts en deux matchs. Si les quatre défenseurs ne sont pas les seuls coupables, certains ne sont clairement pas encore prêts.

Samedi soir, au Parc des Princes, les parisiens menaient tranquillement 3-0 à la pause. Même si personne ne pouvait prévoir le retour des strasbourgeois, il y avait quelques signes qui montraient que tout n’était pas parfait.

La défense parisienne manque d’automatisme puisque Kehrer évolue en défense centrale alors qu’il fut beaucoup plus utilisé comme latéral les saisons précédentes, que Hakimi vient d’arriver et que sa préparation a subi un coup d’arrêt à cause du covid, que Diallo dépanne à gauche et que Kimpembe n’est pas encore prêt.

Oui, le défenseur international français avait réalisé un très bon trophée des champions, après seulement une semaine d’entrainement. Mais il faut comprendre certains éléments de la reprise d’un joueur.

Un footballeur professionnel peut très bien jouer un match après seulement deux ou trois jours d’entrainement. Il peut alors être très bon grâce à sa fraicheur, qu’elle soit mentale ou physique, mais aussi sur la compensation et l’euphorie de rejouer. Le problème, c’est qu’il le paiera ensuite.

Kimpembe pas encore un leader défensif

On ne peut pas travailler athlétiquement deux jours avant une rencontre, ni le lendemain voire le surlendemain. Ce qui fait qu’un joueur qui aurait réalisé deux ou trois séances athlétiques en cinq jours de préparation, ne fait qu’un match dans le même laps de temps. C’est ce que paye Kimpembe en ce moment. Mais ce n’est pas tout.

Le champion du monde français a du mal quand il doit être le leader de la défense, comme si s’occuper de sa prestation individuelle mais aussi de commander les autres, c’était trop pour lui. Il y a bien un Kimpembe avec Marquinhos et un sans.

Défensivement, les quatre défenseurs manquent également de soutien. Les joueurs devant eux, censés faire le pressing, empêcher les premières relances, les protéger, ne font pas leur travail car, eux aussi, comme Wijnaldum ou Mbappé, ne sont pas encore capables de répéter les courses et que Herrera est généreux mais il se jette trop souvent et est donc éliminé trop facilement.

La seule satisfaction individuelle à Troyes et face à Strasbourg, ce fut Tilo Kehrer. On ne s’y attendait pas forcément mais l’allemand est plutôt tranchant dans ses interventions, solides dans les duels et dans le jeu aérien, il fut le meilleur parisien samedi soir.

Paris va jouer son premier match de ligue des champions dans moins d’un mois (1ère journée de la phase de groupe prévue les 14 et 15 septembre). Avant cela, le club de la capitale ira à Brest (vendredi 20 août) puis à Reims (dimanche 29 août). Il y aura ensuite une trêve internationale et les joueurs reviendront vingt-quatre ou quarante-huit heures maximum avant la réception de Clermont.

Ce calendrier ne va donc pas permettre à Pochettino de travailler les automatismes en intégrant les Gueye, Verratti, Neymar, Messi, Paredes ou Di Maria aux joueurs déjà présents et alors que Sergio Ramos ne sera prêt qu’après la trêve internationale.

Maricio Pochettino va donc devoir optimiser au maximum les deux prochaines semaines avant d’entrer dans la première partie importante de la saison. Et il y a du travail.

Crédit photo : PSG.fr

Paris United

GRATUIT
VOIR