à la uneAprès matchCompétitionsL'équipeLe Club

Après-match Manchester United – PSG : Les mancuniens ont la défaite amère

Hier soir, le Paris Saint-Germain a remporté un match capital sur la pelouse de Old Trafford sur le score de 3 buts à 1. Plus que le contexte et l’enjeu, le contenu global du match fut très particulier. Les deux équipes se sont rendues littéralement coup pour coup avant que le mental et la technique des parisiens ne fassent la différence en fin de match… ce qui n’est visiblement pas au goût des anglais.

Interrogé dans les coursives du théâtre des rêves, le milieu de terrain Scott McTominay regrette tout d’abord les occasions manquées : « Quand vous avez toutes ces occasions, vous pensez que vous méritez plus. Paris savait qu’on était bien dans le match ». Il poursuit en déclarant que « les décisions arbitrales, la VAR, tout ça, change le cours d’un match ». Une déclaration curieuse de sa part, tant Monsieur Daniele Orsato, l’arbitre en charge de la rencontre a fait preuve de mansuétude envers les Red Devils. En effet, en plus de la faute aussi violente que grossière de Fred dès les premiers instants du match qui méritait amplement un carton jaune, l’italien n’a sanctionné que d’un jaune le milieu de terrain brésilien pour son coup de tête sur Leandro Paredes. Il a par ailleurs sanctionné le milieu argentin sur une action où la faute était pourtant commise par le même Fred avant de juger avec clémence les fautes à répétition de McTominay sur Neymar

Interrogé sur la façon de « casser le rythme » qu’aurait eu les parisiens, le très physique écossais répond : « On appelle ça « casser le rythme » aujourd’hui ? Ok. Je préfère pratiquer un autre sport ». Avec l’attitude démontrée hier soir et sa façon de gérer Neymar, la lutte gréco-romaine semble être un bon choix de reconversion pour lui.

En plus des tacles rugueux assénés sur le terrain, le joueur en a effectué un dernier aux micros des journalistes : « La façon dont ils se comportent sur le terrain, leur attitude, c’est difficile à accepter. La façon dont le match a basculé, avec les décisions arbitrales… Ils tombent toujours sur le terrain, ce n’est pas du football ». Il faut également dire que faire des fautes à chaque duel, ce n’est pas non plus du football. Il conclue enfin : « Je pense que nous étions, de loin, la meilleure équipe sur le terrain. Lorsque tu ne convertis pas tes occasions dans ce sport, tu es puni ». Élémentaire mon cher McTominay.

Une telle amertume et un tel comportement s’explique peut-être aussi des les mots de Ole Gunnar Solskjäer en conférence de presse : « Mes joueurs connaissent mes valeurs. Je veux des joueurs honnêtes. Scotty (McTominay) aurait pu tomber quand Neymar lui attrapé les parties intimes (après une faute grossière de l’écossais et un coup de crampon en suivant), mais je ne veux pas qu’ils fassent ça ». Pas un mot sur l’attitude violente de certains mancunien ? Du coup de tête de Fred ? Du coup de coude de Martial ouvrant l’arcade sourcilière de Marquinhos ?

Décidemment, l’amertume semble poser un voile sur tout regard lucide… Pour une fois, en conclusion d’un affrontement sportif entre anglais et français, ce sont les français qui peuvent sortir de la pelouse en déclarant : « Sorry, good game ».

Source et crédit photo : RMC Sport

Paris United

GRATUIT
VOIR