à la uneL'équipeLe Club

A Paris, les Espagnols prennent la main

Alors que le Paris Saint-Germain a toujours plus ou moins eu la fibre sud-américaine, voilà que le club de la capitale est désormais passé à l’heure espagnole. Avec les venues d’Ander Herrera et Pablo Sarabia, 4 joueurs ibériques font désormais partie du groupe de Thomas Tuchel. 

 

Les précurseurs

Dans toute l’histoire parisienne, seulement 8 Espagnols ont porté la tunique bleue et rouge. Ces derniers y ont connu ou y connaissent actuellement des fortunes diverses. Le premier venu fut l’inconnu Enrique de Lucas en provenance de l’Espanyol Barcelone, qui est venu en prêt à Paris lors du mercato hivernal 2000-2001. Sous les ordres de Luis Fernandez (lui aussi d’origine espagnole), il ne disputera que 4 matchs. Amer sur son passage dans la capitale, il regrettera l’hygiène des joueurs présents, qui selon ses dires, avaient l’habitude de fumer dans le bus avant les matchs. Le second à débarquer fut Mikel Arteta lors du même mercato hivernal. Un succès pour le milieu de terrain, qui fera d’ailleurs partie des nommés pour les meilleurs joueurs de Ligue 1 lors de sa seconde saison à Paris. Il s’envolera ensuite pour les Glasgow Rangers, qui lui proposent un bien meilleur salaire. Il aura laissé sa trace dans les mémoires des fans. Le dernier espagnol de l’ère Luis Fernandez fut enfin Cristobal, qui est arrivé en 2001 depuis le FC Barcelone à l’âge de 34 ans. Pas de quoi laisser une marque indélébile dans la capitale malgré une envie de mouiller le maillot et un soutien indéfectible à Luis Fernandez malgré les crises connues par le club.

 

Les Espagnols en nombre dans le vestiaire du PSG

S’en est donc suivie une longue période de disette pour les joueurs espagnols du côté du PSG. Il aura fallu attendre une décennie plus tard pour voir QSI s’intéresser de nouveau aux profils de joueurs ibériques. Le premier de l’ère qatarie à signer chez les Franciliens fut Jesé, acheté au Real Madrid en 2016 pour près de 25 millions d’euros. Le natif de Las Palmas est toujours une grande déception pour le club, qui l’a prêté à 3 reprises du côté de Las Palmas, Stoke City et du Real Betis. Toujours dans le groupe de Thomas Tuchel, son avenir s’écrit en pointillés à Paris, même si l’hypothèse de le voir commencer la saison dans la capitale n’est pas écartée. Le second fut le courageux Yuri Berchiche. S’il ne sera resté qu’une saison, il aura conquis le coeur des fans du PSG, lui qui porte le club dans son coeur. Il fera les frais du besoin de ventes des dirigeants dans l’optique du fair-play financier. Lors du mercato estival décrié de 2018, Paris aura quand même su faire une trouvaille intéressante avec le recrutement de Juan Bernat. Arrivé sur la pointe des pieds, l’ancien joueur du Bayern a gagné sa place au courage et en marquant des buts très importants pour le club. Les deux derniers arrivés sont bien entendu Ander Herrera et Pablo Sarabia. Deux joueurs qui correspondent au nouveau PSG que veut voir Leonardo. Un PSG malin, fiable et pas avare d’efforts sur le terrain. L’école espagnole a toujours fourni des joueurs porté sur le collectif.

Alors que les Brésilien étaient en nombre dans le vestiaire ces dernières années, il n’en reste que 3 (Neymar, Thiago Silva et Marquinhos). Depuis cet été, ce sont donc les Espagnols qui sont les étrangers les plus nombreux au PSG. A eux désormais d’insuffler une nouvelle dynamique à un groupe qui devrait encore bouger dans les prochaines semaines.

Paris United

GRATUIT
VOIR