à la uneActualités du ClubLe Club

Thomas Tuchel : Le casse-tête offensif

Thomas Tuchel semble parti pour aligner la triplette Marquinhos – Verratti – Gueye dans tous les gros matchs du PSG. Mais avec l’armada de joueurs offensifs dont il dispose, il se prépare à des nuits agitées.

La saison dernière, ThomasTuchel avait installé Marquinhos au milieu, faute de joueurs compétitifs à ce poste, notamment en Ligue des champions. L’entraîneur allemand évoluait alors très souvent en 3-4-3. En attaque, il avait alors le choix entre Cavani, Neymar, Di Maria et Mbappé, soit quatre joueurs pour trois postes. Mais avec les blessures, notamment de Cavani et Neymar, face à United, les choix s’imposaient d’eux-mêmes.

Cette saison, d’après nos informations, en Ligue des champions, et sauf imprévu (suspension, blessures) VerrattiMarquinhosGueye composeront le trio du milieu. Le coach allemand veut évoluer en 4-3-3 lors des grands matchs et avoir un vrai milieu de terrain travailleur, avec notamment le Brésilien devant la défense.

La coupe aux grandes oreilles, quoi le club en dise dans sa communication, ça reste l’objectif et le baromètre de la saison parisienne. Tuchel le sait. Il sera jugé sur les résultats dans cette compétition et pas en championnat, coupe de France ou coupe de la ligue. Encore marqué par la piteuse élimination contre Manchester United, il a donc décidé d’installer un milieu travailleur qui lui donne actuellement satisfaction.

Mais voilà, il ne reste alors que trois places pour composer le onze, les trois offensifs. Et c’est là que ca va faire mal. L’Allemand peut se préparer à des maux de tête pour faire ses choix. On va quand même partir du principe que Mbappé et Neymar sont partants. Il reste alors Di Maria, Cavani et Icardi pour le dernier poste.

Di Maria, c’est celui qui a maintenu en vie le PSG la saison dernière en Ligue des champions, grâce à son but dans le temps additionnel au Parc des Princes, face à Naples (2-2). L’Argentin est également l’auteur d’un match aller excellent, en huitième de finale aller à Manchester (0-2). Cette saison, face au Real Madrid (3-0), il fut le meilleur joueur. Et à Galatasaray (0-1), malgré son inefficacité, il fut le Parisien le plus dangereux. Alors, comment s’en passer ?

Un doute sur l’évolution de la blessure de Cavani

Si Di Maria est le troisième, on retrouvera donc Icardi et Cavani sur le banc. Or, on a bien cette saison que ce PSG a du mal quand il évolue sans véritable avant-centre. Alors, s’il en faut un, et que Di Maria se retrouve sur le banc, il faudra choisir entre Icardi et cavani.

Cavani, c’est le chouchou des supporters, celui qui fait toujours les efforts, capable de se replier jusqu’à sa défense. L’uruguayen, c’est aussi un buteur hors pair. Enfin, c’est celui dont les appels sont juste exceptionnels et qui libèrent des espaces pour les autres. Seul doute: sa blessure récurrente qui a l’air d’avoir du mal à cicatriser définitivement.

Icardi, c’est le joueur de surface, excellent buteur lui aussi. L’Argentin apporte autre chose. Sa technique et son jeu dos au but sont plus justes que ceux du numéro 9 parisien. Icardi, c’est aussi un joueur sur lequel le PSG a mis une option d’achat pour la saison prochaine. S’il ne joue pas les gros matchs, si Cavani est titulaire à sa place, aura-t-il envie de poursuivre l’aventure parisienne ? Parce que même si un coach pense au résultat du match, on ne peut pas nier que ce sont des éléments qui entrent en compte. Parce qu’Icardi est sûrement plus l’avenir de Paris que Cavani.

Mais il y a un joueur qui peut venir se glisser dans cette concurrence : Pablo Sarabia. L’entraîneur et son staff sont sous le charme de l’Espagnol. Ils aiment son état d’esprit, son activité, le respect des consignes mais aussi ce qu’il propose dans le jeu. Il part d’un peu plus loin que les autres, mais la côte qu’il a auprès de Tuchel peut lui offrir une chance, surtout si les autres venaient à montrer certaines limites.

Enfin, il y a un élément qui peut venir tout bouleverser. Les Parisiens ont montré que sans Neymar et Mbappé, ils pouvaient gagner. Mais surtout, tous les joueurs ont travaillé défensivement, pour soulager les latéraux, pour empêcher les premières relances. Si le Brésilien et/ou le Français ne jouent pas le jeu du travail défensif, Tuchel peut-il prendre la décision de se passer d’un des deux ? Dans l’absolu, le coach parisien ne se privera d’aucun des deux, mais il sait que son avenir au PSG est lié à son parcours en Ligue des champions. S’il sent, à un moment, que la qualification passe plus un gros collectif que par l’exploit d’une de ses stars, il peut être tenté de se passer d’un des deux, mais pas des deux évidemment.

Tuchel répète souvent qu’il veut des joueurs fiables. L’an dernier, il s’est plaint de ne pas avoir un groupe assez étoffé. Désormais, il a tout ce qu’il faut. A lui de ne pas se tromper.

@Yacine Hamened pour Paris United

Paris United

GRATUIT
VOIR