à la uneActualités du ClubLe Club

PSG, une reprise compliquée à gérer

Les joueurs du PSG se préparent à reprendre l’entrainement le 22 juin. Les finales de coupes nationales étant programmées début août, le staff va devoir mettre en place un programme très précis mais surtout différent de ce qui se fait habituellement.

Quand on regarde la date, le 22 juin, c’est presque une reprise classique vers laquelle s’avance les joueurs de Thomas Tuchel. De cette date aux finales de Coupes, le PSG a donc sept semaines pour se préparer, ce qui est une durée normale puisqu’on estime qu’il faut environ six semaines pour une bonne préparation.

Mais voilà, une donnée vient fausser tout ça : jamais les joueurs de foot ne s’arrêtent plus de trois mois, ce qui est le cas cette année à cause de la crise sanitaire. Et ça va compter. On estime qu’après deux semaines, les joueurs perdent plus de 50% de leur capacité. Trois mois, c’est donc repartir de zéro. Parce que dans le foot, le problème n’est pas au niveau du cardio mais la perte musculaire, celle qui permet de pousser sur les jambes pour dribbler, accélérer, sauter, mais aussi répéter les efforts.

Même si les joueurs ont travaillé de leur côté, individuellement, ça ne remplace ni les séances collectives, ni les séances avec ballon. On l’a vu avec l’Allemagne. Les joueurs ne se sont presque pas arrêtés, et pourtant, les premières rencontres ont été difficiles au niveau du rythme, de l’intensité, mais aussi pour tenir la rencontre entière.

Thomas Tuchel et son staff vont donc devoir entamer la préparation, pendant dix à quinze jours, pour que les joueurs reprennent un rythme avec et sans ballon, et ne pas trop taper dans le dur trop vite et ne pas griller les joueurs. Tout ça, avec des joueurs en fin de contrat susceptibles de quitter le club huit jours après. Ensuite, ils pourront entamer une deuxième phase plus poussée sur le plan athlétique.

Être prêt dès la reprise

Il va falloir ensuite programmer les matchs amicaux. Assez pour monter en puissance parce que rien ne remplace les matchs, mais pas trop pour que les joueurs ne se crament pas. Le problème, c’est qu’habituellement, les premiers matchs de la saison sont ceux de championnat, ce qui permet de se mettre en route avec une exigence moindre. Là, les Parisiens vont attaquer les rencontres officielles par deux finales puis enchainer avec l’exigence de la Ligue des champions, face à des équipes qui, elles, auront rejoué des vrais matchs depuis plusieurs semaines.

Au milieu de tout ça, le club va devoir gérer les fins de contrat et savoir s’il faut les prolonger ou pas pour deux mois, et que les joueurs acceptent ou pas. Cela signifie que le club de la capitale va peut-être se retrouver avec un groupe de 18 joueurs seulement pour enchainer des rencontres de haut niveau tous les trois jours.

On peut ajouter, pour finir, que le conseil d’état a été saisi par quelques clubs de Ligue 1 qui contestent l’arrêt du championnat. Si le conseil d’état déjugeait cette décision, il y aurait alors des recours contre la LFP et la FFF. Pour ne pas avoir à indemniser les clubs, les deux institutions pourraient alors demander de reprendre la saison ? Si c’était le cas, le calendrier du PSG deviendrait un vrai casse-tête. Ce sera déjà peut-être le cas si le club va loin en Ligue des champions car la Ligue 1 étant, pour l’instant, prévue de reprendre au mois d’août, soit pendant la C1, il faudrait reporter les premiers matchs des Parisiens. Le PSG a du pain sur la planche.

Paris United

GRATUIT
VOIR