à la uneAvant matchLe Club

Nice : Une équipe en rodage

Vendredi soir, le PSG se rend à Nice pour la 10èmejournée de ligue 1. Une équipe niçoise qui se cherche encore après son recrutement estival.

Avant d’aller à Bruges, mardi soir en Ligue des champions, le PSG ouvre la dixième journée de Ligue 1 en se rendant à l’Allianz Riviera pour affronter Nice, actuel 9ème du championnat.

Les Niçois avaient plutôt bien démarré la saison avec trois victoires en quatre matchs. Mais sur les cinq journées suivantes, ils n’ont pris que quatre points. Un ralentissement qui s’explique par un recrutement tardif et des absences.

Nice a bien recruté, notamment offensivement, là où l’équipe pêchait l’an dernier. DolbergOunas et ClaudeMaurice sont venus renforcer ce secteur, accompagnés de Boudaoui (milieu de terrain) et Nsoki (défenseur). Tous ces joueurs vont devoir s’acclimater, s’habituer aux consignes de Patrick Vieira et créer des automatismes avec leurs coéquipiers. Ca prend du temps.

De plus, les Niçois ont été privés de Dante et Herelle, leur charnière centrale. Ce qui faisait alors leur force l’an dernier, le bloc défensif, est devenu expérimental avec des jeunes qui ont dû essayer de se mettre au niveau tout de suite. Malgré cela, les Aiglons progressent dans le jeu, notamment avec le retour en forme de Cyprien et Malang Sarr au milieu.

 

Atal, une absence qui va peser

 

Face au PSG, les Azuréens seront pourtant privés de Nsoki, l’ancien Parisien, mais aussi de Ounas et Atal. Et c’est un vrai problème pour eux, surtout pour Atal. L’international algérien est le déclencheur, le dynamiteur de cette équipe offensivement. Alors qu’il évoluait latéral droit à son arrivée, les absences et les difficultés offensives de son équipe avaient poussé Vieira à utiliser l’Algérien en joueur offensif côté gauche. Et ce fut une réussite. Si bien que cette saison, le Niçois débute toutes les rencontres à un poste offensif, ne reculant qu’en cours de rencontre en fonction des changements du coach. Ounas, autre déclencheur, est blessé et donc absent.

L’attaque niçoise va donc se reposer sur Kasper Dolberg, l’ancien joueur de l’Ajax. Plutôt adroit et efficace devant le but, le Danois a pour l’instant du mal à être régulièrement trouvé dans le jeu. Il faut dire que sa formation à Amsterdam ne correspond pas tout à fait au jeu produit à Nice.

Patrick Vieira va-t-il décider de renforcer son secteur défensif, en jouant à cinq derrière par exemple, ou continuer d’essayer de jouer, de ressortir de derrière, de chercher les joueurs de côté ?

Le seul élément qui peut, peut-être, mettre en difficulté le PSG, c’est l’impact physique que peut mettre parfois l’équipe de la côte d’Azur. Et encore, aujourd’hui, le milieu parisien semble avoir du répondant, avec Marquinhos et l’arrivée de Gueye.

Evidemment, encore une fois, si le PSG évolue à son niveau, il ne devrait pas y avoir de problème, malgré les absences de Neymar et Kehrer blessés, Bernat suspendu et en attendant la décision pour DraxlerDagba, Mbappé et Cavani. Mais avant un match de Ligue des champions, on sait que les joueurs se retiennent parfois. Nice veut, dans l’avenir, se positionner comme un concurrent au PSG. Ils vont pouvoir jauger où ils se situent aujourd’hui, sur un match en tout cas.

Paris United

GRATUIT
VOIR