à la uneArticleCompétitionsL'équipeLe Club

Ligue des champions : Ce sera donc le Real !

Après l’imbroglio et un nouveau tirage, le PSG a donc hérité du Real Madrid en huitième de finale de la Ligue des champions. En plus du match, il y a une vraie histoire autour de cette rencontre.

Pour les supporters parisiens, et notamment les plus anciens, PSG – Real ramène très vite à cette nuit magique de 1993 où le PSG, après s’être incliné 3-1 à l’aller, va faire vivre à ses supporters un moment d’histoire. Ce soir-là, Paris mène 3-0 grâce à Weah, Ginola et Valdo quand Zamorano réduit le score et pense emmener son équipe en prolongation. Mais voilà, sur un énième coup franc, Kombouaré surgit et, de la tête, à la 96ème minute, envoie son équipe en demi-finale de la coupe de l’UEFA.

Près de trente ans plus tard, les deux clubs se sont croisés régulièrement, en phase de groupe ou en match à élimination directe avec des fortunes diverses. La dernière fois, c’était en 2018, quand le PSG avait dominé le Real pendant 70 minutes avant de s’écrouler et de s’incliner 3-1. Mais cette fois, pas d’exploit au retour et les joueurs d’Unaï Emery quitteront la compétition dès les huitièmes de finale. C’est au même stade de la compétition que les deux équipes vont se retrouver le 15 février et le 9 mars 2022.

Cette saison, le Real a vu le retour de Carlo Ancelotti sur son banc et force est de constater que cela fonctionne. Les madrilènes sont en tête de la Liga avec huit points d’avance sur le deuxième, le FC Séville. Mais surtout, l’équipe est en progrès.

Après un début de saison mitigé, les espagnols viennent d’enchaîner dix victoires toutes compétitions confondues. Au-delà des résultats, c’est dans le jeu qu’il y a du mieux. Alaba a apporté un vrai plus à la défense et, à ses côtés, Militao réalise ses meilleures prestations depuis son arrivée.

Au milieu, le trio Casemiro, Kroos, Modric semble ne jamais vieillir et est toujours aussi compétitif avec un croate qui donne l’impression de retrouver une seconde jeunesse à trente-six ans.

En attaque, Benzema rayonne, tantôt en finisseur, tantôt en organisateur. Mais celui qui a franchi un palier, c’est Vinicius. Le brésilien était un joueur virevoltant mais il avait tendance à tout faire à fond et manquait d’efficacité. Aujourd’hui, il est devenu plus juste, plus réfléchi mais surtout, plus efficace.

Des histoires dans l’histoire

En plus des considérations sportives, il y aura également toutes les histoires qui lient les deux clubs. Ancelotti va retrouver le PSG près de dix ans après s’être assis sur son banc et après la rencontre lorsqu’il entraînait le Bayern où la défaite au Parc avait entraîné son limogeage du club allemand.

Côté parisien, Navas, Hakimi, Di Maria et Ramos vont affronter leur ancien club. Un peu plus drôle encore, alors qu’ils se sont souvent chauffés lors des clasico Barça – Real, c’est sous le même maillot que Messi et Ramos affronteront le club de Florentino Perez.

Enfin, il y aura évidemment tout ce qui va se passer autour de Kylian Mbappé. En fin de contrat en juin 2022, beaucoup de gens annoncent qu’il rejoindra la capitale espagnole en juillet prochain. Pourtant, rien n’est signé et tout peut aller très vite dans le football. Ce qui est sûr, c’est que si le français n’a pas prolongé au PSG d’ici-là, les médias espagnols vont se faire plaisir de faire monter la pression autour du danger offensif numéro.

Le PSG a désormais deux mois pour arriver au niveau pour cette rencontre. Le problème, c’est que Pochettino va perdre Gueye, Hakimi et Diallo de début janvier jusqu’à leur élimination de la CAN. Et si leurs sélections vont au bout, la finale est prévue le dimanche 6 février, soit moins de dix jours avant le match aller. Pour le club de la capitale, la vie n’est jamais un long fleuve tranquille.

Paris United

GRATUIT
VOIR