à la uneAprès matchArticleCompétitionsL'équipeLe ClubLes joueurs

Verratti, une blessure, plusieurs problèmes

Paris va de nouveau être privé de Verratti pendant plusieurs semaines. Comment faire sans l’italien alors que Paredes est également blessé et que les autres milieux n’ont pas ce profil de relanceur.

Suite au coup reçu par Guendouzi, Marco Verratti s’est blessé aux obliques et sera indisponible environ quatre semaines. Cette blessure intervient alors que Paredes est également blessé et que le PSG ne dispose pas d’autre premier relanceur dans son équipe.

On pourra toujours regretter cette nouvelle absence de l’italien et, effectivement, son hygiène de vie peut être pointé du doigt, mais pas seulement. Le champion d’Europe a été opéré d’une pubalgie en avril 2016. À ce moment, il voulait absolument jouer l’Euro 2016 en France avec la sélection italienne et avait choisi cette solution pour accélérer son retour. Malheureusement, il ne sera pas rétabli à temps, mais surtout, ce fut un mauvais choix.

Si très peu de footballeurs passent sur la table d’opération pour ce type de blessure, c’est que les conséquences sont souvent problématiques. Vous soignez le mal mais vous créez alors des déséquilibres musculaires dans cette zone et vous en payez souvent le prix fort ensuite. Les quelques joueurs qui ont choisi cette option ont souvent vécu des blessures ou une baisse athlétique ensuite.

Comment jouer sans lui ?

Désormais, il va falloir que Pochettino trouve comment animer son milieu de terrain sans Verratti. Paredes étant blessé, il reste Gueye, Danilo, Herrera et Wijnaldum disponibles, auxquels on peut ajouter Dina Ebimbe, Draxler, qui l’a déjà fait sous Tuchel, voire Michut et Simons, même si leurs chances de figurer dans le groupe sont infimes.

Le problème, c’est que si le coach parisien insiste avec les quatre offensif et la défense à quatre, il ne reste que deux postes disponibles. Techniquement, capables de ressortir proprement les ballons quand le PSG est dans phase de possession, il n’y a que Draxler et Wijnaldum. Sont-ils capables d’évoluer aussi bas sur le terrain, eux qui sont plutôt des joueurs offensifs, voir plus à-même d’être opérationnel dans un milieu à trois plutôt qu’à deux ?

À trois, Paris a les moyens de proposer quelque chose de cohérent en fonction des joueurs disponibles, à deux, il y a de gros doutes. Faut-il alors se priver d’un des quatre offensifs ? Si oui, ça se jouera entre Di Maria et Neymar. Comment le vivrait le joueur alors que quand tout le monde a été disponible, Pochettino les a titularisés dans le quatuor à chaque fois ?

L’absence de Verratti est un problème pour sortir des zones de pressing, pour trouver des relais et pour faire le lien entre le milieu et l’attaque. Mais elle va devenir un problème dans la gestion de Pochettino. Avec trois matchs en dix jours (Lille, Leipzig puis Bordeaux), l’entraineur argentin va donc avoir un souci de plus pour animer son équipe.

Paris United

GRATUIT
VOIR