à la uneArticleL'équipeLe ClubLes joueurs

Verratti, dix ans en rouge et bleu

Marco Verratti a fêté ses dix ans au PSG. Freiné par plusieurs blessures, notamment aux adducteurs, Verratti a réalisé de belles performances quand il était sur le terrain.

Juillet 2012, alors que tout le monde attend la présentation de Zlatan Ibrahimovic, le PSG va également présenter un petit italien de dix-neuf ans, inconnu du grand public et qui évoluait jusqu’alors à Pescara (série B). Tout de suite, il s’est passé quelque chose.

Malgré ses blessures, qui l’ont empêché de participer à un certain nombre de matchs, Marco Verratti a marqué le PSG. Sa technique, ses passes, mais aussi sa manière bien à lui de sortir des pressings avec une grande facilité, parfois dans des zones dangereuses, ont régalé, et régalent toujours, le Parc des Princes.

Joueur le plus titré du club et de l’histoire de la Ligue 1 avec huit titres de champion de France, petit hibou a également remporté 6 coupes de la Ligue, 6 coupes de France et 8 Trophées des champions, en plus d’avoir inscrit 11 buts et délivré 60 passes décisives, tout ça en 377 matchs avec le club de la capitale.

Marco Verratti a d’abord brillé avec Motta et Matuidi à ses côtés. Ses trois-là avaient trouvé une osmose où chacun utilisait ses qualités au service du collectif. Avec l’italo-brésilien à ses côtés, le numéro 6 parisien avait trouvé son complément parfait pour parler le même football. Par petites passes, les deux joueurs déjouaient très souvent les pressings adverses.

Joueur le plus titré de l’histoire de la Ligue 1

S’il y avait quelques matchs à retenir de Verratti sous le maillot du PSG, on pourrait citer celui face à Manchester City lors de la victoire 2-0 en face de poule en 2021-2022. Le match à Barcelone (1-1) en 2013 avait également été de très haut niveau ainsi que l’aller (4-0) en 2017 face au même adversaire. Liverpool (2-1) en 2018, Chelsea à l’aller en 2014 (3-1) ou au retour en 2015 (2-2) sont également des matchs de très haut niveau réalisés par le champion d’Europe italien.

S’il y avait un problème à retenir, en dehors des blessures, c’est évidemment le nombre de cartons reçu par Verratti : 117 cartons jaunes et 5 cartons rouges, le plus souvent pour des contestations plus que sur des fautes. Même si Ancelotti et Laurent Blanc se souvent plaints de ce côté du joueur, peut-être qu’un Verratti plus calme aurait moins d’influence sur le jeu. Il y a parfois des joueurs qui ont besoin de certaines choses pour s’exprimer, comme le disait Zlatan « j’ai besoin parfois d’un adverse qui me provoque pour donner le meilleur sur le terrain ».

Même s’il est parfois critiqué et critiquable, Verratti a reçu des éloges de tous les gens qui l’ont côtoyé comme adversaire (Xavi, Guardiola, Ancelotti, Benzema…) mais aussi des joueurs qui s’entraînent et jouent avec lui au quotidien (Messi, Neymar, Ibrahimovic jusqu’à Xavi Simons). On pourrait rajouter tous les joueurs de Ligue 1 qui vous parlent de lui, de la complexité à lui prendre le ballon. C’est quand il est absent qu’on se rend compte de son importance dans le jeu parisien. Comme l’a dit Benzema après le match retour à Madrid, « dès qu’on a réussi à bloquer Verratti, c’était fini. C’est le système du PSG à lui tout seul« .

Encore sous contrat jusqu’en 2024, il reste à espérer que Marco sera épargné par les blessures et qu’il pourra remporter le dernier titre qui lui manque avec le PSG : la Ligue des champions.

crédit photo : onzemondial.com

Paris United

GRATUIT
VOIR