à la uneL'équipeLe ClubLes joueurs

Un Neymar capital

Neymar a réalisé une énorme performance face à l’Atalanta. Dans un rôle différent, il a porté seul l’attaque parisienne jusqu’à l’entrée de Mbappé. Avec le retour de Di Maria, peut-il amener le PSG encore plus haut ?

On savait qu’il pouvait réaliser des matchs exceptionnels. On l’avait vu excellent dans certains matchs de poule et face à Dortmund. Mais depuis qu’il est à Paris, il avait été sans cesse gêner par des blessures importantes qui lui avaient fait manquer les « gros » matchs.

Depuis quelques semaines, Neymar semble se sentir de mieux en mieux à Paris et dans le groupe. Son été agité n’est plus qu’un lointain souvenir et il se comporte en patron sur le terrain. Régulièrement, il poste des photos ou des phrases dans lesquels on le voit heureux avec ses partenaires, motivés comme jamais pour amener le PSG le plus haut possible.

Contre l’Atalanta, il fut le joueur le plus dangereux, le seul capable de faire la différence, jusqu’à l’entrée de Mbappé. Certes, il a manqué le dernier geste pour conclure une prestation exceptionnelle où ses prises de balle, ses dribbles, ses passes furent un régal pour le jeu et pour les yeux. On l’a vu commencer à s’énerver quand Paris n’y arrivait pas, comme sur ce coup de coude vers De Roon, heureusement sans conséquence. Mais on l’a vu aussi ne pas baisser les bras, être impliqué sur le but de Marquinhos et à l’avant-dernière passe sur celui de ChoupoMoting. Sa joie à ce moment-là a montré à quel point la qualification était plus importante que tout ce soir-là.

Nouvel objectif: Leipzig

C’est désormais le RB Leipzig qui va se dresser sur le chemin du brésilien et du PSG. Une demi-finale de C1, la deuxième de l’histoire du club, pour aller chercher la première finale de ligue des champions de notre histoire.

Le club allemand, c’est un peu l’Atalanta mais en plus fort dans tous les domaines. Il y aura donc des espaces, mais moins que face à l’Atalanta. Il y aura donc des défenseurs qui jouent haut, pressent avec leurs coéquipiers, mais plus rapides et plus intelligents que ceux du club italien. Mais quand on voit les difficultés posées par Joao Felix (Atletico de Madrid) lors de son entrée en jeu face aux allemands en quart de finale, on se dit qu’il y a la place pour que Neymar réalise encore de grandes choses.

L’avantage, c’est que Di Maria sera de retour et que Mbappé devrait cette fois débuter. Cela focalisera moins l’attention sur le seul brésilien et c’est un point positif supplémentaire. De plus, avec six jours d’entrainement en plus, et alors qu’il avait déjà l’air bien en jambe, Neymar sera encore meilleur athlétiquement et, on le sait, dans son jeu, c’est essentiel pour répéter les efforts, les courses avec et sans ballon.

Oui, on attendait Neymar dans un grand match décisif et il vient d’en réaliser deux de suite (Dortmund puis Atalanta). On attend maintenant que le numéro 10, avec l’aide de ses coéquipiers, amène le PSG à rêver en grand, jusqu’au dimanche 23 août. Il reste 4 jours avant le match face aux allemands (mardi 18 août à 21H), 4 jours pour se préparer à écrire l’Histoire du Paris Saint-Germain.

Paris United

GRATUIT
VOIR