à la uneAprès matchArticleCompétitionsL'équipeLe ClubLes joueurs

Simons : Une première qui demande confirmation

Xavi Simons a réalisé une belle prestation, dimanche soir, face à Feignies-Aulnoye. Reste désormais à confirmer contre un adversaire d’un niveau supérieur.

Avec Michut, et à un degré moindre Bitshiabu (plus jeune), c’est le joueur qu’on voulait voir depuis un moment. Xavi Simons a donc débuté une rencontre officielle avec Pochettino lors de ce trente-deuxième de finale de Coupe de France face aux amateurs de Feignies-Aulnoye, pensionnaire du championnat de National 3.

Quel que soit le niveau de l’adversaire, quand un jeune démarre, il peut y avoir plusieurs scénario : soit il sur-joue pour se montrer, soit il est inhibé par la pression et l’attente, soit il est serein et est dans son match.

Dimanche soir, Xavi Simons a respecté le jeu. Bon dans ses replacements et le contre-pressing à la perte de balle, le néerlandais a été très intéressant avec le ballon. Jouant simple et juste, il a donné et proposé, toujours en mouvement. Ses prises de balles ont très souvent été faites pour se mettre dans le sens du jeu et c’est lui qui décale parfaitement Dagba sur l’action du troisième but parisien inscrit par Mbappé.

Comment leur donner du temps de jeu ?

Le jeune parisien a montré également de belles qualités de percussion, que ce soit sur le côté mais aussi dans l’axe, comme sur cette action en seconde période où il va éliminer une ligne et parcourir plus d’une trentaine de mètres balle au pied.

Simons présente l’avantage d’avoir des qualités athlétiques et techniques qui lui permettent d’évoluer à plusieurs postes. Dimanche soir c’était comme attaquant côté droit, mais il peut évoluer en numéro 10 derrière un attaquant, voire plus bas, en relayeur, dans les trois du milieu.

Même si l’adversité était limitée, c’est une bonne première titularisation qu’a réalisée le joueur. Désormais, c’est à Pochettino de décider s’il mérite plus de temps de jeu au cours de la deuxième partie de saison alors que le joueur arrive en fin de contrat en juin prochain. Personne n’affirme que c’est un crack, qu’il a sa place dans le onze. Mais s’il ne joue jamais, tout le monde aura du mal à avoir un avis, mais lui aussi aura du mal à progresser.

Avec Gharbi, Michut, Bitshiabu mais aussi un ZaireEmery, le club de la capitale prouve, encore une fois, qu’il possède de très bons jeunes. Reste à trouver la bonne formule entre prêt, temps de jeu pour les voir éclore définitivement.

crédit photo : PSG.fr

Paris United

GRATUIT
VOIR