à la uneArticleL'équipeLe ClubLes joueurs

Neymar, trop juste pour le Real

À douze jours du match aller face à Madrid, Neymar n’a pas encore vraiment repris l’entraînement collectif. Les chances de le voir débuter cette rencontre sont désormais très réduites.

Alors que le club avait annoncé une absence entre six et huit semaines, Neymar n’a toujours pas repris l’entraînement collectif alors que nous en sommes à la dixième semaine après sa blessure. Mercredi matin, il a participé au début de la séance collective avant de retourner seul avec son préparateur athlétique.

Le compte à rebours enclenché le 28 novembre à Saint-Étienne est à J-12. Dimanche, le PSG sera à Lille et le brésilien ne devrait pas faire partie du groupe parisien. Avec l’élimination en Coupe de France, le prochain match du club de la capitale aura lieu le vendredi 11 février à 21heures, soit quatre jours avant le match face au Real. Avec, au mieux, une semaine d’entraînement dans les jambes, Neymar pourrait retrouver le groupe mais pas sûr qu’il soit prêt à débuter.

Depuis qu’il est au PSG, il faut constater que le numéro 10 parisien a besoin de trois ou quatre rencontres pour retrouver du rythme et des jambes après une blessure. On se souvient du match aller à Dortmund où il avait marqué mais avait souffert physiquement alors qu’il avait été absent suite à une blessure aux côtes contractée face à Montpellier. Trois semaines plus tard, lors du match retour, après avoir enchaîné entre les deux rencontres, il avait réalisé une performance haut de gamme.

Un retour face à Rennes ?

Même si son entourage a expliqué que pendant sa convalescence il avait continué de travailler son cardio et le haut du corps, rien ne remplace le terrain, le rythme, les matchs. Aujourd’hui, le faire commencer la rencontre aller parait improbable pour lui mais surtout pour le collectif. Il va falloir une équipe parisienne qui court, qui travaille et il faudra privilégier les joueurs prêts physiquement. En revanche, si Neymar entre quelques minutes face à Rennes, il pourrait très bien en faire de même face aux madrilènes.

Restera alors ensuite à enchaîner les matchs pour être prêt pour le match retour, trois semaines plus tard, le 9 mars. Ce huitième de finale doit se penser dans sa globalité, c’est-à-dire sur 180 minutes et le PSG n’a pas intérêt à hypothéquer ses chances dès le match aller, surtout qu’avec la suppression du but à l’extérieur pour départager les équipes en cas d’égalité, il n’y a plus d’obligation de marquer ou de ne pas encaisser de buts au Parc des Princes.

Paris United

GRATUIT
VOIR