à la uneArticleL'équipeLe ClubLe mercatoLes joueurs

Neymar, Mbappé: Destins non liés

Le PSG fait tout pour prolonger Neymar et Mbappé. Le brésilien serait tout proche de le faire alors que le français hésite encore. Mais les deux destins ne sont pas liés.

C’est la question qui revient régulièrement depuis plusieurs semaines : Neymar et Mbappé vont-ils prolonger ? Le français esquive magnifiquement chaque question sur son avenir. Quant au brésilien, d’après plusieurs médias, la prolongation est actée, il ne reste qu’à la signer et à l’annoncer. Ce qu’il faut savoir, c’est que le destin des deux joueurs au PSG n’est pas lié.

Neymar devrait accepter la proposition du PSG en conservant le même salaire. Même s’il se sent bien à Paris, il ne faut pas négliger le fait qu’il a parfaitement conscience qu’aucun club n’est capable de lui offrir un tel salaire, à cause de ses blessures à répétition, mais surtout à cause de la crise économique due au Covid-19 pour un joueur de 29 ans.

Pour Mbappé, l’interrogation est ailleurs. À 22 ans, les propositions ne manquent pas. Il hésite alors à prolonger pour ne pas se retrouver bloqué dans un ou deux ans, surtout qu’en France, il est interdit d’inclure une clause de départ comme c’est le cas en Espagne. Même s’il y a négociation autour du salaire, ce ne sera pas le point central de sa décision.

En revanche, là où les deux joueurs se rejoignent, c’est qu’ils auraient demandé des garanties sur la qualité de l’effectif qui les entourera dans le futur. Ils ne veulent juste être les figures de proue du projet, ils veulent un effectif capable de les accompagner pour gagner des titres, et notamment la Ligue des champions.

Reste à connaître la politique sportive du club. Depuis plusieurs saisons, il y a un poste qui ne donne pas pleinement satisfaction : les latéraux. Bernat a toujours répondu présent, surtout en C1, mais il va vivre une saison blanche à cause d’une grave blessure au genou. Paris discute avec le joueur pour une prolongation, lui qui sera en fin de contrat le 30 juin prochain. Pour Kurzawa et Bakker, ils dépannent, mais c’est loin du haut niveau.

Le cas Messi en toile de fond

À droite, Florenzi est plutôt bon, même s’il a du mal à enchaîner. Derrière lui, Dagba et Kehrer ne sont pas compétitifs et Pembélé n’a pas encore fait ses preuves, même s’il a montré des choses intéressantes.

Draxler et Di Maria arrivent aussi au bout de leur contrat, Sarabia n’a pas confirmé les espoirs de l’année dernière, et Kean n’est que prêté sans option d’achat. De plus, il manque sûrement un défenseur central de haut niveau pour compléter le duo KimpembeMarquinhos, surtout que Diallo est trop souvent blessé.

Reste le cas Messi. La question de son recrutement est une vraie interrogation sur le plan sportif. Recruter l’argentin, c’est lui offrir un très gros salaire et donc limiter la construction d’un effectif au détriment d’un seul joueur. Recruter l’argentin, c’est obliger l’entraîneur à l’aligner et donc à devoir organiser son équipe pour lui. La question n’est nullement de remettre en cause les qualités du joueur mais plutôt de se questionner sur l’intérêt sportif de ce recrutement, surtout avec les départs et les manques dans l’effectif que va vivre le PSG les prochains mois.

Leonardo va avoir des semaines agitées pour prolonger les deux stars, construire un effectif de qualité avec des moyens limités par la crise sanitaire, tout en étudiant l’apport réel de faire signer Messi ou non. Les nuits du directeur sportif brésilien risquent d’être très courtes.

Paris United

GRATUIT
VOIR