à la uneActualités du ClubLes joueurs

Neymar, le (faux) feuilleton de l’été

Qui dit l’été dit mercato, qui dit mercato dit rumeurs de transferts plus ou moins crédibles. Comme l’année dernière, chers supporters parisiens, nous allons avoir le droit à toute sorte d’informations venues d’Espagne ou du Brésil concernant un probable transfert de Neymar. Des rumeurs bien entendues infondées, et ce pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, rappelons la situation contractuelle de Neymar. Le Brésilien est sous contrat avec le Paris Saint Germain jusqu’en 2022, avec un salaire émargeant à près de 36 millions d’euros par an. Le club de la capitale aimerait même prolonger son joueur d’un an, soit jusqu’en 2023. Et cette information trouve confirmation dans les propos de son père, Neymar Senior, le 25 mars 2019 au média brésilien UOL : « Il est dans la seconde année de son contrat donc il a encore trois ans avant la fin de son contrat. Et nous parlons déjà dune prolongation avec le PSG ». Avant d’ajouter que « son nom fait lobjet de spéculations depuis quil a 17 ans, à partir du moment où il a fait ses débuts professionnels. Neymar na connu que deux transferts dans sa vie mais il y a eu de la spéculation depuis 10 ans. La probabilité quil ne parte pas est trop grande ».

Rajoutez à tout cela : son contrat pharamineux que peu de club pourrait se permettre de lui offrir, mais aussi sa valeur marchande. Si un club veut l’acheter, il devra débourser près de 400 millions d’euros. Et là encore ce n’est qu’une estimation.

« Ney’ » est aussi un rouage inamovible de la stratégie commerciale du club de la capitale. Son aura au Brésil mais aussi en Asie permettent au club d’étendre et de faire grandir sa marque « Paris Saint Germain ». Il devrait également être un maillon essentiel de la prochaine revalorisation de contrat entre Nike et le PSG.

En plus de tout cela, il faut bien imaginer que Neymar est le véritable joyau de la géopolitique du Qatar (tout comme l’est le PSG). Il y a donc une véritable volonté de la part des propriétaires du club de ne pas le laisser partir, question d’orgueil. Pour appuyer cet argument, il faut se rappeler que le joueur auriverde a signé en décembre 2018 un contrat le liant avec la Banque National du Qatar (QNB) jusqu’en 2022 (date de la Coupe du Monde). Alors même si Neymar voulait partir de Paris, il ne le pourrait pas.

Des rumeurs farfelues

Après avoir pris en compte toutes ces données, il faut aussi comprendre d’où viennent ces « informations ». Ce n’est une surprise pour personne, elles proviennent principalement d’Espagne, et de temps en temps du Brésil. Le première mèche de l’été a été allumée par le bien connu Marcelo Belcher. « Neymar est de plus en plus proche de revenir à Barcelone, même si les partis démentent » avait dit le journaliste brésilien dans des propos rapportés par Esporte Interativo. Avant d’ajouter, en total contradiction avec sa première phrase, « Cependant, il y a beaucoup de facteurs à prendre en compte, lopération est complexe ».

De l’autre côté des Pyrénées, la stratégie est différente. Les médias catalans tels que Mundo Deportivo ou Sport ont fait de Neymar leur feuilleton de l’été. Ce sont eux qui publient des articles en extrapolant ou en exagérant des épiphénomènes (comme les déclarations après Rennes). Pour ce point, il faut être conscient qu’en Espagne, le nom de Neymar fait parler. Faire la Une, écrire un article papier ou sur internet avec Neymar, cela fait vendre et fait du clic. Autant dire que le Brésilien n’est qu’un nom pour se faire de l’argent de la part des médias catalans.

Un transfert irréaliste

Du côté des négociations, l’histoire est tout aussi simple. Le FC Barcelone est bien revenu à la charge pour tenter d’acheter Neymar comme l’affirme nos confrères de RMC Sport. « Mais le Barca sest retrouvé face à un mur » écrivent-il. Comme dit précédemment, trop d’obstacles se dressent sur la route des Blaugrana pour tenter de rapatrier Neymar en Catalogne. Rajoutez à tout cela les relations plus que froides entre les deux clubs, et ce transfert devient très vite utopique.

Enfin du côté des offres possible faites par Barcelone, rien ne tient vraiment la route. Son prix (environ 400 millions d’euros) refroidi considérablement les ardeurs catalanes. Josep Bartomeu a bien tenté de jouer sur ce dossier en parallèle du dossier Coutinho, mais il est assez improbable de voir Neymar faire le chemin inverse de son ami, quand on sait que c’est lui qui pousse pour le voir arriver dans la capitale. Et puis que dire de cette idée d’inclure Ivan Rakitic, Philippe Coutinho et Ousmane Dembélé dans un hypothétique transfert.

Vous l’aurez donc compris, Neymar sera toujours parisien la saison prochaine, quoi que vous entendiez cet été. Il existe trop de paramètres, tant économiques, sportifs et politiques pour que le Brésilien puisse quitter la capitale cet été.

 

Arnaud de La Taille pour Paris United

Photo par Florence Pernet

Paris United

GRATUIT
VOIR