à la uneLe ClubLes joueurs

Neymar : Enervant et décisif

Encore une fois, à Montpellier, Neymar a été aussi énervant que décisif. Même si on attend toujours plus de ce joueur, son été fausse les jugements.

Neymar a énervé tout le monde cet été avec son faux départ. Il voulait retourner au Barça, il n’a pas joué jusqu’à la fin du mercato, il paraît qu’il était même prêt à payer de sa poche une partie du transfert. Mais voilà, Paris n’a pas eu ce qu’il voulait et n’a rien lâché, et le Brésilien est resté.

Quand on lit les commentaires sur ses performances, on ne peut s’empêcher de penser que cela joue sur les jugements des uns et des autres. Alors, ok, l’homme Neymar ne représente rien avec des valeurs détestables. Ok, quoi qu’il arrive, il ne marquera pas le PSG et ses supporters comme un Susic, un Dahleb, un Pauleta ou un Raï. Malgré tout, ses matchs ne sont pas si horribles qu’on veut le dire.

A Montpellier, en première période, il a perdu énormément de ballons, abusant parfois d’actions individuelles, mais ayant aussi du déchet technique dans ses transmissions. Mais au moins, il ne s’est pas caché, lui. Il a décroché pour aider son équipe à ressortir, percutant parfois pour faire avancer le bloc. Le problème c’est que devant, Mbappé et Sarabia n’étaient pas trouvables. L’autre problème, c’est que le Brésilien a tout fait à fond, sans changer de rythme. Du coup, ses percussions étaient souvent vouées à l’échec par manque de maitrise du tempo.

En seconde période, il s’est recentré, plus libre au milieu. Il a continué de décrocher, mais il a plus trouvé de relais avec ses partenaires pour échanger, éliminer, prendre de la vitesse. Puis, juste avant le dernier quart d’heure du match, il a fait basculer la rencontre.

Sur une énième percussion, il est fauché par Pedro Mendes. Le Montpelliérain est expulsé sur cette faute pour un second carton jaune. Sur le coup franc, le Brésilien va envoyer le ballon dans la lucarne de Rulli.

Meilleur en meneur de jeu

Derrière, il va percuter et décaler Mbappé. Le Français va inscrire le deuxième but. Puis, il va envoyer un nouveau coup franc sur le poteau. Enfin, il va parfaitement lancer Mbappé qui va centrer pour Icardi pour inscrire le troisième but.

Oui, Neymar est énervant quand il abuse des actions individuelles. Mais ça a toujours fait partie de son jeu. La seule différence, en fait, c’est qu’avant, il était plus efficace. D’ailleurs, l’an dernier, il a été meilleur quand il fut placé dans le cœur du jeu plutôt que sur le côté. Et à Montpellier, après avoir débuté côté gauche, il a été bien meilleur quand il s’est recentré à l’intérieur et qu’il a été libre d’aller à droite, à gauche, de décrocher.

Le problème pour Neymar, mais ça vaut aussi pour Verratti, c’est qu’ils sont dépendants des déplacements de leurs partenaires. Et depuis quelques matchs, Mbappé ne joue qu’arrêté. Il ne fait presque plus d’appels en profondeur. Les seuls moments où il va pour aller faire mal, il est décisif. Mais c’est trop rarement.

Si Neymar revient à un haut niveau athlétique, qu’il se décide à faire les efforts défensifs, il est indispensable. S’il décide de ne pas défendre, alors Tuchel devra faire un choix entre Mbappé et le Brésilien, car les deux en même temps qui ne défendent pas, c’est impossible.

Alors oui, Neymar ne restera sans doute pas dans le cœur des supporters parisiens. Mais aujourd’hui, on lui demande juste de faire gagner l’équipe. Le reste, c’est de la littérature.

Paris United

GRATUIT
VOIR