à la uneArticleL'équipeLes joueurs

Mitchel Bakker : à 20 ans, l’occasion de rêver plus grand

Et si c’était lui le symbole de la devise du Paris Saint-Germain ? Arrivé au club à l’été 2019, Mitchel Bakker apparaît sous les couleurs du club de la capitale pour la première fois il y a moins d’un an, en janvier, lors du match de coupe de France à Pau. À 20 ans, le défenseur néerlandais semble avoir encore une marge de progression, et son temps de jeu est en constante augmentation. Focus sur un joueur en pleine ascension. 

Présentation

Mitchel Bakker est arrivé libre au PSG, à l’issue de sa fin de contrat avec l’Ajax Amsterdam. Celui qui porte le numéro 25 au Paris Saint-Germain fait partie de la galaxie gérée par le très influent agent de joueurs italo-néerlandais, Mino Raiola. Avec la sélection des Pays-Bas, Bakker a connu toutes les catégories de jeunes depuis les U15, et deviendra un des cadres de l’équipe des moins de 19 ans, avant d’intégrer naturellement l’équipe Espoirs.

Sous contrat jusqu’en 2023, Bakker est polyvalent en défense, mais c’est dans le couloir gauche qu’il paraît le plus à l’aise, évoluant dans un registre plutôt offensif, où il peut ainsi user de sa pointe de vitesse. Après Grégory Van der Wiel (2012-2016), Bakker est devenu le quatrième joueur néerlandais de l’histoire du Paris Saint-Germain (avec Kees Kist et Pierre Vermeulen)

En comparaison à Juan Bernat (chiffres en bleu sur l’infographie ci-dessus) au même poste, Mitchel Bakker se démarque par ses performances défensives. A contrario, il doit progresser dans son placement et sa créativité dans le jeu.

Statistiques

En cette première partie de saison 2020-2021, Mitchel Bakker est devenu le joueur le plus utilisé par Thomas Tuchel. Les absences cumulées de Juan Bernat et Laywin Kurzawa dans le couloir gauche ont évidemment joué en sa faveur, mais au fil des matches le statut de l’international espoirs néerlandais est en passe d’évoluer.

En Ligue 1, Bakker totalise 16 matches joués en 17 journées, dont 12 titularisations et il a également pris part aux 6 matches de Ligue des Champions.

Comme le montre sa position moyenne sur cette heatmap de début de saison, Mitchel Bakker sait occuper tout le flanc gauche, avec un taux de passes réussies de 91%, tant dans le jeu court que dans le jeu long. En championnat, il a joué en moyenne environ 70 minutes par match, il est à créditer de 2 passes décisives. Ses prestations sont globalement d’un niveau très moyen, et le néerlandais alterne le bon (comme face aux turques du Basaksehir Istanbul en ligue des Champions début décembre) et le moins bon (comme sa prestation face à Strasbourg).

Face à l’OL le 13 décembre dernier, dans le 3-5-2 mis en place par Thomas Tuchel, il est celui qui s’en est le mieux sorti défensivement. Malgré une prestation collective pitoyable, Bakker s’est distingué par son adaptation aux choix tactiques de son entraîneur, et son travail défensif de qualité.

Un avenir au PSG ?

En 2020 avec le Paris Saint-Germain, Mitchel Bakker était titulaire lors des 2 finales de coupe remportées l’été dernier face à Saint-Etienne puis Lyon. Lors de la victoire en finale de la coupe de la Ligue face au club de Jean-Michel Aulas, il participe activement au clean-sheet du PSG, et c’est sur son côté gauche que le jeu s’est installé, grâce à son positionnement judicieux et son activité, comme le montre l’infographie ci-dessous :

Zones de jeu et d’activité du PSG lors de la finale de coupe de la Ligue face à l’OL ou Bakker était titulaire au poste de latéral gauche

 

Au fil des matches et à son rythme, Mitchel Bakker s’installe à une place de titulaire au sein de l’équipe parisienne. Paris est son premier club après sa sortie de formation à l’Ajax, et le défi est immense. L’avenir nous dira si le néerlandais est « Pochettino-compatible », et si tel était le cas, alors oui, assurément, Bakker pourra se permettre de continuer à rêver plus grand. Et c’est tout le mal que nous lui souhaitons. 

 

Crédits : psg.fr , sofascore.com, whoscored.com

Rédaction pour Paris United, Fredi 

Paris United

GRATUIT
VOIR