à la uneActualités du ClubArticleL'équipeLe ClubLes joueurs

Mbappé : Seul en pointe, ça ne marche pas !

Kylian Mbappé a de nouveau été utilisé seul en pointe et, de nouveau, ce fut un échec. Le Parisien n’est, pour l’instant, pas capable de jouer comme cela.

En titularisant Mbappé seul en pointe, Thomas Tuchel a mis le Français en difficulté. Déjà utilisé à plusieurs reprises, le champion du monde français n’y arrive pas dans ce rôle-là. Au-delà de l’attitude, ce sont ses caractéristiques qui ne correspondent pas, pour l’instant.

Quand il a explosé à Monaco, ce fut en deuxième attaquant, libre, aux côtés d’un vrai numéro 9, Falcao. Avec le Colombien, Mbappé avait trouvé un partenaire idéal pour utiliser ses caractéristiques : appel de balle, profondeur, percussion. On pourrait même ajouter que c’était déjà en 4-4-2.

Avec l’équipe de France, à la coupe du monde 2018, il était côté droit avec Giroud en pointe comme point de fixation. Mais les consignes étaient claires : il devait partir du côté pour rentrer vers l’axe en se servant de l’impact de Giroud pour mobiliser les défenseurs.

A Paris, cette saison, ses meilleurs matchs l’ont été quand il a été utilisé avec Icardi à ses côtés. L’Argentin restant principalement dans l’axe, il permet au Français de tourner autour et de profiter de ses remises.

Finalement, avec Paris, le seul match où il a été bon en pointe, c’était lors du match aller à United (0-2). Sauf que ce soir-là, Il avait malgré tout Draxler dans un rôle de neuf et demi très proche de lui.

Pour jouer seul en pointe, il faut savoir être patient, rester dans l’axe pour fixer la défense, savoir aussi jouer pour les autres. Ce sont vos appels qui vont libérer les espaces. Pour l’instant, Mbappé n’est pas encore capable de faire cela.

Mieux dans l’axe avec un 2ème attaquant

A Dortmund, Paris a joué en 3-4-3. Entre les deux milieux, GueyeVerratti, et Mbappé, il y avait un no man’s land que Di Maria a essayé de combler mais de toute façon, les ballons n’arrivaient pas. Alors, le numéro 7 parisien a commencé par s’excentrer, puis, au fur et à mesure du match, à décrocher pour toucher des ballons.

Sur l’action du but, c’est lui qui déclenche l’action en venant demander le ballon un peu plus bas, sortant du marquage allemand, pour ensuite percuter. Mbappé n’est pas encore assez complet pour fixer une défense et il a besoin d’espace pour prendre de la vitesse.

Pour le mettre dans les meilleures dispositions et en vue du match retour, Thomas Tuchel doit trancher entre deux solutions. Il doit soit l’utiliser côté droit pour rentrer dans l’axe dans une ligne de trois attaquants, avec une pointe que serait Icardi ou Cavani. Evidemment, comme Di Maria semble intouchable, c’est la solution la moins probable. L’autre, c’est de l’utiliser avec Icardi, Sarabia ou Cavani, à ses côtés dans l’axe. Il profiterait alors d’un joueur très proche pour échanger et prendre la profondeur.

Le système utilisé et le rôle donné à Mbappé seront une des clés de la rencontre. On y ajoutera le comportement. Le français doit retrouver de la simplicité, vouloir faire mal à l’adversaire par ses courses, ses échanges et pas pour montrer qu’il sait, lui aussi, faire des grigris avec le ballon. Il en va de l’avenir du PSG en Ligue des champions.

 

Crédit photo : @Flo_Pernet

Paris United

GRATUIT
VOIR