à la uneAprès matchArticleCompétitionsL'équipeLe ClubLes joueurs

Mbappé, Di Maria: Un changement de comportement indispensable

En ne faisant pas mieux que match nul à Saint-Etienne (1-1), les parisiens n’ont pas entamé 2021 de la meilleure des manières. Mais ce qui inquiète le plus, c’est l’attitude de certains joueurs. Quand on a vu ce que demandait Pochettino aux joueurs de Tottenham, il va falloir se remettre en question.

Ramener un point de Geoffroy Guichard, c’est loin d’être un résultat catastrophique. Paris aurait même pu l’emporter si Kean avait cadré sa frappe ou si Sarabia avait marqué dans le temps additionnel. Mais dans le contenu, cela n’aurait rien changé.

Même si les parisiens ont repris très tard l’entrainement (seulement dimanche), Pochettino a pu se faire une idée plus précise sur plusieurs joueurs. Certains sur leurs lacunes techniques, d’autres tactiques, les derniers sur le comportement.

Dans le football, personne n’est condamné définitivement parce que le rendement d’un joueur dépend de beaucoup de paramètres : mental, athlétique, confiance, système de jeu, association avec les partenaires. Beaucoup de grands entraîneurs le disent régulièrement : aligner deux très bons joueurs ne donnent pas forcément une bonne association.

Face à Saint-Etienne, on a vu les lacunes tactiques de Dagba, Bakker, Kehrer et Gueye. On a vu les lacunes techniques de Dagba, Bakker, Kehrer, Gueye et Herrera. Mais on a surtout vu le comportement déplorable de Di Maria et Mbappé.

Les deux attaquants parisiens n’ont rien réussi dans le jeu. Dribbles ratés, passes manquées, coups de pied arrêtés déplorables: ils ont été catastrophiques! Mais le plus inquiétant, c’est leur comportement.

Mbappé, un match sans mouvement

On nous l’a vendu comme un joueur de mouvement, de profondeur. Au fur et à mesure que son aventure au PSG avance, Mbappé joue sur tout, sauf ses qualités. Personne ne dit qu’il doit rester le même joueur toute sa carrière, mais il y a un juste milieu entre jouer sur ses qualités tout en essayant de progresser sur ses défauts et jouer un autre football.

Depuis des mois, le français joue arrêté. Il demande le ballon dans les pieds, il tente des passes en profondeur à l’arrêt, presque comme un numéro 10 à l’ancienne. Il ne fait presque plus d’appels dans la profondeur et ne se sert jamais d’un partenaire pour éliminer, essayant de tout faire tout seul comme… Neymar.

Sur le plan défensif, c’est encore pire. Alors qu’il faisait au moins semblant de se replacer au début, désormais, à la perte de balle, il ne fait même plus aucun effort. Mercredi soir, il a fui tous les duels et même quand le ballon était à quelques mètres de lui, il n’a jamais fait la course pour aller le chercher.

Est-ce un problème physique ? Possible. Est-ce un problème mental ? Sûrement. Est-ce un problème de niveau global ? Sans aucun doute.

Oui, Mbappé a subi beaucoup de blessures. Sa blessure à la cheville subie en juillet face à Saint-Etienne n’a pas été soignée comme il se faut pour pouvoir participer au Final 8. Quand vous soignez mal ce genre de blessures, vous tirez sur d’autres muscles pour compenser les douleurs, les appuis. Résultat ? Il a connu des problèmes musculaires, et c’est logique. Ajouté à cela, le mental n’y est pas. Il veut prouver qu’il mérite un statut et surjoue les actions individuelles. Il veut prouver que lui aussi sait faire du Neymar et il surjoue les dribbles et les actions individuelles. De plus, il ne sait pas s’il doit prolonger ou quitter le club.

Enfin, à tout cela, on doit y ajouter un problème de niveau. L’ancien monégasque a bâti son parcours sur sa vitesse, sa puissance. Il n’est pas un mauvais joueur techniquement, mais sa force, c’était son côté athlétique. Et comme, dans sa formation, on l’a laissé jouer comme cela parce qu’il faisait gagner les matchs, il n’a jamais réfléchi au jeu. Quand vous n’avez jamais eu cette réflexion, que votre vitesse ne vous permet plus de faire la différence, alors vous êtes en difficulté, vous ne trouvez plus de solutions. Évidemment, dans la faible Ligue 1, il marquera toujours, mais dans les matchs compliqués, ça deviendra de plus en plus dur s’il n’évolue pas.

Di Maria n’y arrive plus

Lui aussi, dans le Forez, a sombré. L’argentin n’y arrive plus et cela fait un moment. Lui aussi est en fin de contrat et attend une proposition du PSG, ayant répété qu’il souhaitait finir sa carrière européenne dans la capitale. Écarté par Tuchel les dernières rencontres, il semble avoir perdu le fil.

Oui, l’argentin a sorti le PSG de quelques pièges, comme face à Naples quand il égalisa à 2-2 pour permettre à son équipe d’espérer une qualification dans une poule avec le club italien et Liverpool. Ce genre d’exploit il lui a permis d’avoir une belle image.

Mais il faut aussi se rappeler des premiers mois de l’argentin avec Laurent Blanc où il avait mis six mois à trouver sa place. Puis, l’année suivante, il avait réalisé une bien mauvaise première partie de saison et c’est l’arrivée de Draxler en janvier qui l’avait reboosté.

Ensuite, on a souvent vu deux Di Maria. Un, plutôt bon quand il n’y avait pas Neymar, et un presque transparent quand le brésilien est sur la pelouse. Et alors qu’il travaillait défensivement, il ne fait désormais, lui aussi, plus aucun effort défensif. S’est-il dit « puisque les autres ne le font pas, pourquoi le ferai-je ? ». Sans doute, mais c’est une très mauvaise stratégie.

Aujourd’hui, il a surtout la chance que Sarabia ait disparu, que Draxler soit irrégulier et qu’Icardi ou Kean n’ait pas su s’imposer en pointe aux yeux de Tuchel ? C’est ce qui a permis à l’argentin de jouer régulièrement, sauf au mois de décembre quand Tuchel a décidé de jouer en 5-3-2 avec Neymar et Mbappé en pointe.

Remettre tout le monde dans le droit chemin

On a le droit de rater des choses dans un match, on a même le droit de passer au travers de temps en temps. Mais, quand on est un professionnel, on n’a pas le droit de ne pas courir, de ne pas se battre, de ne pas se montrer au niveau au moins dans l’état d’esprit. On a parfois l’impression, avec l’argentin et le français, qu’ils se moquent éperdument du match qu’ils jouent.

Mauricio Pochettino va donc devoir soigner les blessés pour retrouver un groupe en quantité. Il va devoir mettre en place ses principes de jeu, trouver les meilleures associations, remettre de la concurrence, tout ça avec des matchs tous les trois jours. Mais surtout, il va devoir rappeler à certains qu’il y a un comportement minimum à avoir sur le terrain, un respect du jeu, du collectif et du club à avoir. Franchement, ce n’est pas gagné.

Paris United

GRATUIT
VOIR