à la uneAprès matchArticleL'équipeLe ClubLes joueurs

Marquinhos, l’homme à tout faire

À Lyon, Marquinhos a une nouvelle fois réalisé une très belle prestation. On entend souvent que sans Mbappé le PSG n’en serait pas là, mais où serait-il sans son brésilien ?

« Encore un sauvetage de Marquinhos !« . Ne serait-ce pas la phrase la plus entendue depuis le depuis de saison? Certes, si le PSG gagne ses matchs, c’est souvent grâce à Mbappé, mais sans son capitaine brésilien, pas sûr que les buts de l’attaquant français aurait autant compté.

Depuis son arrivée en 2013, Marquinhos a joué à plusieurs postes : défenseur central, latéral droit et milieu défensif. À chaque poste, il a répondu présent, même si, au milieu, la densité lui a parfois posé des problèmes. Mais tout cela est normal car le brésilien ne triche jamais.

Dimanche soir à Lyon, il a été aspiré sur le but lyonnais, abandonnant la gestion de la profondeur. Ce ne fut pas que de sa faute, le milieu de terrain laissant Guimaraes ajuster sa passe tranquillement. À part ça, il fut parfait. Duels remportés, gestion de la profondeur, lecture du jeu, auxquels il faut ajouter trois interventions en un-contre-un sur des tentatives de Aouar et Cherki.

Une légende du club

En début de seconde période, alors que le PSG ronronnait encore, il a commencé à jouer de plus en plus haut, n’hésitant à porter le ballon, prendre appui et demander vers l’avant, malheureusement, sans être servi.

En plus de toutes ses qualités propres au poste qu’il occupe, Marquinhos est régulièrement buteur et avec des buts qui comptent. À Lyon, c’est lui qui a failli marquer en première période sur une frappe enveloppée qui s’est transformée en lob que Lopes claqua au-dessus de sa transversale. En résumé, Marquinhos doit assumer son poste, couvrir son latéral et apporter offensivement. Il mériterait presque trois salaires.

Si on devait lui trouver un manque, c’est son caractère, peut-être trop gentil ou trop respectueux des statuts. Il montre l’exemple par son comportement et son état d’esprit, mais il devrait parfois forcer sa nature et recadrer plus durement les joueurs qui ne font pas les efforts, qui ne respectent pas le jeu. Pourtant, il en est conscient, comme sa déclaration d’après match le confirme : « C’est vrai que, parfois, il nous manque l’agressivité nécessaire pour casser des lignes et prendre les espaces. On essaie de parler au maximum, de dire qu’il nous faut des joueurs entre les lignes. On a vu que, quand les jeunes sont rentrés, ils ont bien suivi les conseils, en étant plus hauts. Le ballon va plus vite que le joueur. Tout le monde n’a pas besoin de venir chercher le ballon. Parfois, respecter les espaces, les positions, est la meilleure des choses. Cela permet d’avancer plus vite ». À bon entendeur...

Au club depuis presque neuf ans, le brésilien est en train de laisser une empreinte qui le laissera parmi les plus grands joueurs de l’histoire du club. À lui d’emmener, désormais, son équipe à la victoire en Ligue des champions et devenir le premier capitaine du club à soulever la coupe aux grandes oreilles.

Paris United

GRATUIT
VOIR