Crédit : Icon Sport
à la uneL'équipeLes joueurs

Marco Verratti : une progression indéniable, les supporters ont parlé.

Le résultat est sans équivoque : il Gufetto (le petit Hibou) s’est nettement amélioré depuis son arrivée au Paris Saint-Germain en 2011. D’après un sondage réalisé sur nos réseaux sociaux, 84% en moyenne des supporters parisiens ont remarqué la progression du milieu parisien. Un sondage qui intervient en plein débat sur les prestations de Marco Verratti. 

 

Le petit hibou devenu grand

Arrivé en juillet 2012 sous la coupe d’Ancelotti, le jeune italien trouve directement sa place entre Motta et Matuidi. Le trio, véritablement établi par Laurent Blanc, fait des merveilles dans l’entrejeu parisien. L’international italien satisfait aussi bien par sa capacité à créer des espaces ainsi qu’à récupérer des ballons. 

Des inquiétudes apparaissent quelques années plus tard lorsque le joueur multiplie les absences sur le terrain. En cause : une pubalgie qui l’handicape pendant plus de deux ans (2016 à 2018). Sa dernière blessure en date (déchirure des adducteurs en avril 2018) l’écarte des terrains pendant 163 jours et lui coûtera la Coupe du Monde. 

Les adducteurs, voilà le talon d’Achille de l’Italien. Après une prise de conscience menant finalement à une opération, Marco Verratti reprend du service et semble éviter les blessures depuis. Sous les ordres de Thomas Tuchel, l’international enchaîne les matchs et éblouit par ses exploits techniques sans oublier ses capacités physiques qui ne cessent de s’améliorer. Longtemps critiqué pour son hygiène de vie loin d’être exemplaire pour certains, Marco Verratti prouve enfin son aptitude à tenir son rôle pendant 90 minutes.

 

Un comportement qui dérange

Des cartons à répétition pour celui qui préfère prendre un rouge plutôt qu’un but. Une notion de sacrifice qui ne cesse d’agacer les arbitres. En découle la suite logique : la négociation. En effet, Verratti ne peut pas et ne pourra sans doute jamais se faire siffler sans contester ou négocier la décision de l’arbitre. Un comportement qui agace certains mais dont Marco ne compte pas se défaire. Au micro d’RMC Sport récemment, il confiera d’ailleurs qu’il ne pourra pas s’améliorer sur ce point là car c’est tout simplement son caractère. 

Si le numéro 6 parisien s’est tout de même calmé (malgré lui), il reste un point où le milieu ne s’améliore pas : l’attaque. Impeccable défensivement, le joueur ne va que rarement au bout de ses actions, préférant la passe au tir. Altruiste vous me direz, peut-être trop parfois. Les coachs se succèdent et personne n’est encore arrivé à faire entendre raison à Marco Verratti

Au club depuis presque 8 ans, certains veulent nous diviser sur le cas Verratti. Raté. Les sondages parlent d’eux-mêmes. On le rappelle, sur environ 13 000 votants, près de 84% témoignent de la progression de l’Italien. Un autre sondage quant à son potentiel départ avait été réalisé il y a près de dix mois et, là encore, verdict sans appel : sur 35 000 votants, 68% souhaitaient garder il Gufetto. 

<

/p>

Yasmine Muffoletto

Paris United

GRATUIT
VOIR