à la uneActualités du ClubLe ClubLes joueurs

L’insaisissable Kurzawa

Souvent critiqué, parfois moqué, Layvin Kurzawa a débuté l’année 2021 dans la peau d’un titulaire du PSG version Pochettino. Un énième rebond pour un joueur habitué aux montagnes russes depuis son arrivée à Paris et qui veut entretenir l’espoir d’un changement de statut.

Un but à Angers, un retourné sur la barre de Montpellier et revoilà Layvin Kurzawa. Oh bien sûr, pas encore tout en haut de l’affiche, comme le chantait le regretté Charles Aznavour. Mais à 28 ans et après cinq saisons au PSG, le natif de Fréjus retrouve des couleurs en cet hiver 2021. Toujours bien décidé à empoigner la vie et sans doute encore certain de conquérir Paris.

La chance de Kurzawa est évidemment conjoncturelle. Entre la grave blessure de Bernat, les limites de Bakker et les absences répétées de Diallo, la concurrence s’est sérieusement éparpillée dans le couloir gauche. Cerise sur le gâteau de l’ancien Monégasque, Mauricio Pochettino a rebattu les cartes dès son arrivée et établi une nouvelle hiérarchie, qui devrait offrir confiance et temps de jeu au numéro 20 parisien.

Faut-il cependant encore y croire ? Se bercer d’illusions ? Kurzawa, c’est un grand cru que l’on a précieusement conservé dans sa cave et qu’on décide de déguster un soir de Noël en famille. Belle bouteille, étiquette élégante, joli bouchon et robe aguicheuse. Mais une fois en bouche, les promesses d’un orgasme gustatif ne sont pas au rendez-vous. La faute à une cuvée décevante et finalement pas aussi prestigieuse que prévu.

Une prolongation que personne n’avait vu venir

Si l’espoir et la déception sont deux ennemis qui s’entendent très bien, ces deux sentiments résument parfaitement l’histoire entre Paris et Kurzawa. Moins d’amour que de haine. Moins de joies que de peines. La sensation d’un gâchis inéluctable, à peine atténuée par cette certitude d’un potentiel qui finira tôt ou tard par se révéler. Seulement voilà, les années passent et le mystère ne se dissipe pas.

« Il fait partie des joueurs qui passent au PSG mais qui ne trouvent pas leurs marques sur le terrain, a estimé cette semaine Eric Rabesandratana. Mais l’approche et le management de Pochettino peuvent l’aider à enfin s’imposer et réussir sur le plan sportif. Ça n’a jamais été une question de qualités. Il les a toutes pour s’imposer. » Optimisme aveugle, analyse pertinente ou simple vœux pieux ?

Chacun aura son avis sur les perspectives d’un joueur souvent insaisissable. Pas dans son couloir, hélas, mais dans son histoire avec le PSG. Longtemps barré par Maxwell puis par Bernat, il n’a jamais donné le sentiment de pouvoir changer de dimension, même si ses treize sélections en Bleus entretiennent l’espoir. Au point que son départ de Paris semblait acté il y a quelques mois. Il a finalement prolongé de quatre ans à la surprise générale. Quatre ans pour enfin voir son nom en haut de l’affiche.

Un article de Nicolas Puiravau pour Paris United

Paris United

GRATUIT
VOIR