à la uneActualités du ClubArticleL'équipeLe ClubLes joueurs

Les satisfactions

Malgré la déception de mardi, quelques joueurs ont répondu présents, et même un qu’on n’attendait pas. Malheureusement, l’un d’eux va beaucoup manquer au retour.

Parce tout n’a pas été catastrophique mardi, les matchs de Marquinhos, Navas, Verratti et, à un degré moindre, Kurzawa offrent des motifs de satisfaction. Et heureusement qu’ils ont répondu présents, à commencer par Navas.

On l’a souvent dit depuis son arrivée, mais l’ancien gardien du Real est la vraie bonne recrue de cet été. Installé comme numéro 1, il offre à Paris une sécurité défensive plus ressentie depuis plusieurs saisons.

Navas, la vraie bonne recrue

Sur sa ligne, il excelle. Dans les un contre un, il est souvent décisif. A Dortmund, comme lors du match de poule à Madrid, il a permis à son équipe de rester dans le match, de croire encore à une issue positive. Et même son jeu au pied, qui n’est pas son point fort, est loin d’être catastrophique. Au match retour, il sera encore une des clés pour le PSG.

Avec lui, Marquinhos, qui n’avait joué que 45 minutes depuis sa blessure, a fait le job malgré son manque de compétition. Plusieurs fois, il a rattrapé des coups de par sa lecture du jeu, mais aussi de par sa tonicité, comme sur l’action où Haaland élimine Silva en un contre un et qu’il revient pour empêcher le Norvégien d’aller défier Navas.

Balloté entre le milieu et la défense, il répond toujours présent, en tout cas dans l’investissement et l’état d’esprit. Il doit être installé en défense définitivement et en devenir le patron parce que lui sait défendre en avançant, n’a pas peur de faire remonter le bloc et possède la vitesse de course nécessaire pour couvrir la profondeur. Lui aussi, quel que soit le poste occupé au retour (défenseur ou milieu de terrain), il doit être un des leaders de la révolte.

Souvent montré du doigt par les médias qui nous expliquent qu’il ralentit le jeu, qu’il ne tient jamais 90 minutes, Verratti a montré qu’il était indispensable. Sûrement le meilleur parisien mardi, il a réalisé deux énormes interventions dans la surface devant Can et Haaland qui ont privé Dortmund de deux grosses occasions. Il a également permis au PSG de tenir un peu le ballon, grâce à sa protection de balle, même si, c’est vrai, il s’est fait bouger deux ou trois fois par le milieu allemand. Et surtout, c’est le seul qui a essayé de jouer au maximum vers l’avant, cherchant des passes qui cassent les lignes adverses. Malheureusement, il va manquer le match retour pour un carton jaune reçu à la 89ème minute pour… Contestation.

Verratti, une absence préjudiciable

C’est dommage. On espère tous un jour voir le petit italien jouer et se taire, éviter ces cartons stupides. Sauf que, premièrement, sur l’action, il avait raison, Witsel méritait lui un avertissement. Mais est-ce que s’il se taisait, il serait aussi performant ? Personne ne le sait. Certains joueurs ont besoin de parler pour rester dans leur match, d’autres ont besoin de provoquer leur vis-à-vis pour faire monter la tension et donner le meilleur. C’est comme ça, chaque joueur a sa personnalité, son caractère, et il faut faire avec. Ce qui est sûr, c’est que Thomas Tuchel doit remplacer Verratti en demandant à ses joueurs de jouer différemment car personne aujourd’hui au club ne peut faire du Verratti.

Kurzawa, le bon état d’esprit

Et puis, il y a Kurzawa. On pensait tellement qu’il prendrait l’eau qu’il nous a tous surpris. Alors oui, tout n’a pas été parfait, et en seconde période, quand Hakimi a joué plus haut et qu’il a multiplié les appels dans son dos, il a été en difficulté, comme sur l’action du premier but où il est beaucoup trop à l’intérieur, surtout dans une défense à cinq.

Malgré tout, il a montré de l’envie, de la détermination, comme en témoignent ses retours défensifs énergiques, notamment en première période, mais aussi sa percée en seconde où il arrache tous les contres. Dommage que sur la fin de l’action, il envoie le ballon en touche du pied droit.

Il ne reste plus aux autres qu’à se mettre au niveau de ces joueurs, au moins dans l’état d’esprit. Le reste viendra alors tout seul.

 

Crédit photo : psg.fr

Paris United

GRATUIT
VOIR